Miser sur le rugby amateur

Miser sur le rugby amateur

Dans le cadre des soirées d’animation de réseau de partenaires, la JA Isle rugby recevait, mardi dernier, Jérôme Cazalbou. Cet ancien demi de mêlée du Stade toulousain, aujourd’hui chargé des partenariats sportifs pour la société générale sur la zone du grand sud-ouest, a initié un débat très enrichissant autour de la place des clubs amateurs dans le rugby d’aujourd’hui. «Les clubs amateurs sont importants dans la formation et l’éducation des jeunes, ils font souvent vivre les villages et entretiennent des liens avec les bénévoles. Les entreprises locales qui associent leur image à celle des clubs peuvent également développer leur relationnel autour des événements sportifs», explique Jérôme Cazalbou.
Comme il l’a rappelé, la Société Générale a misé sur l’esprit d’équipe du rugby amateur, «où les joueurs jouent avant tout pour l’amour du maillot». Les partenaires associent leur image à ces valeurs de solidarité du rugby, mais ils peuvent aussi faire passer ce message auprès de leurs collaborateurs, en les invitant à découvrir le lien tissé par les joueurs pour faire avancer l’équipe dans les périodes de difficulté. Le rugby séduit les marques, car il «reste un sport fédérateur, encore préservé du marchandising de ses joueurs et des scandales, mais il n’est pas à l’abri de comportements déviants», prévient-il.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.