Des plats chauds, chauds, chauds

Des plats chauds, chauds, chauds

Quoi de mieux qu’un dîner au restaurant pour célébrer la fête des amoureux ? Encore faut-il savoir quoi choisir à la carte pour bien préluder la soirée !… Les menus regorgent de recettes dont les ingrédients permettant de pimenter un peu la fête…

Le chemin de la chambre à coucher passe-t-il par la cuisine ? Depuis l’Antiquité, certains aliments sont réputés capables de réveiller la flamme, à tort ou à raison. Si la médecine peine à valider le pouvoir aphrodisiaque de ces ingrédients, on ne risque rien à tenter le diable le temps d’un petit dîner romantique, qui réchauffera au moins le cœur, et peut-être aussi… l’atmosphère.

huîtres & œufs de caille

En entrée, les huîtres sont incontournables. Elles contiendraient en effet à la fois du phosphore et du zinc, ce qui aurait pour effet de stimuler la production de testostérone et donc le désir. Côté préparation, un filet de citron, et c’est plié : il fera ressortir la saveur iodée du mollusque sans affecter l’haleine des dîneurs.

On prête aux œufs de caille de nombreuses vertus : ils aideraient à combattre les allergies, l’asthme, l’hypertension ou encore le stress, et préviendraient même la chute de cheveux. Mais ce ne sont bien sûr pas à ces qualités qu’ils doivent leur place dans un dîner de Saint-Valentin : en Égypte ancienne, on s’en servait pour lutter contre l’impuissance sexuelle, et certains leur prêtent aujourd’hui encore des qualités aphrodisiaques.

On peut les accommoder de bien des manières, en les accordant par exemple avec quelques brisures de truffe noire : selon les gastronomes, le précieux champignon dégagerait un parfum « spermatique », pour le moins suggestif.

Des plats chauds, chauds, chauds

gingembre et chocolat

Le gingembre serait propice aux « coups de sang » : entre épouses et concubines, les empereurs chinois en ont fait la renommée. Délicieux, le poulet au gingembre est une bonne façon de vérifier la véracité de ces qualités.
Pour le dessert, gardez à l’esprit que le cacao stimule la sécrétion des endorphines, hormones du plaisir : un simple chocolat chaud ingénieusement épicé prend dès lors des allures de philtre coquin…

Sidonie Joly
Photos © Thinkstock

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.