10 astuces pour choisir le bon système de chauffage et de climatisation pour votre maison

Le chauffage et la climatisation sont des éléments essentiels pour assurer le confort et la qualité de vie dans votre . Mais comment choisir le système le plus adapté à vos besoins, à votre budget et à votre environnement ? Voici 10 astuces pour vous aider à faire le bon choix.

1. Déterminez vos besoins en termes de puissance, de surface et de température

Avant de choisir votre système de chauffage et de climatisation, commencer à évaluer d'abord vos besoins en termes de : 

  • puissance, 
  • surface,
  • température. 

La puissance est la capacité du système à produire de la chaleur ou du froid. Elle se mesure en watts (W) ou en kilowatts (kW). La surface, quant à elle, est la superficie de votre logement à chauffer ou à refroidir. Elle se mesure en mètres carrés (m²). La température est le niveau de confort que vous souhaitez atteindre dans votre maison. Elle se mesure en degrés Celsius (°C).

Pour calculer la puissance nécessaire de votre système, vous pouvez utiliser la formule suivante :

Puissance (W) = Surface (m²) x Coefficient de déperdition x Delta T

Le coefficient de déperdition est un facteur qui dépend de l'isolation, de l'orientation et de l'altitude de votre logement. Il varie entre 0,5 et 1,5. Le delta T est la différence entre la température extérieure et la température souhaitée à l'intérieur. Il varie entre 15 et 25°C selon les saisons.

Par exemple, si vous avez une maison de 100 m², bien isolée, orientée au sud et située à 500 m d'altitude. Et que vous souhaitez une température de 20°C en hiver et de 25°C en été, vous aurez besoin d'une puissance de :

Puissance (W) = 100 x 0,8 x (20 – (-5)) = 20000 W = 20 kW en hiver

Puissance (W) = 100 x 0,8 x (35 – 25) = 8000 W = 8 kW en été

2. Choisissez le type de système le plus adapté à votre logement

Il existe différents types de systèmes de chauffage et de climatisation. Ils se distinguent par leur mode de fonctionnement, leur source d'énergie et leur installation. 

Le chauffage électrique 

Ce système utilise l'électricité pour produire de la chaleur. Il peut être sous forme : 

  • de radiateurs,
  • de convecteurs,
  • de panneaux rayonnants
  • ou de planchers chauffants.

Il est facile à installer, mais il consomme beaucoup d'énergie et il est peu écologique.

Le chauffage au gaz

Celui-ci utilise le gaz naturel ou le propane pour produire de la chaleur. Il peut être sous forme :

  • de chaudière,
  • de poêle,
  • de cheminée
  • ou de planchers chauffants.

Il est plus économique et plus écologique que le chauffage électrique. Toutefois, il nécessite un raccordement au réseau de gaz ou une citerne. Aussi, il présente des risques d'explosion ou d'intoxication.

Le chauffage au bois

Chauffage d'une maison en hiver avec un poêle à bois. Femme jetant du bois dans une cheminée en feu Pin
10 astuces pour choisir le bon système de chauffage et de climatisation pour votre maison 7

Il utilise le bois sous forme de bûches, de granulés ou de plaquettes pour produire de la chaleur. Il peut être sous forme :

  • de chaudière,
  • de poêle,
  • de cheminée
  • ou de planchers chauffants.

Il est le plus économique et le plus écologique des systèmes de chauffage. En revanche, il nécessite un stockage du combustible, un entretien régulier et une évacuation des fumées.

Le chauffage au fioul

Il utilise le fioul pour produire de la chaleur. Il peut être sous forme de chaudière ou de planchers chauffants. Il est moins cher que le chauffage électrique. A contrario, il consomme beaucoup d'énergie, il est peu écologique et il nécessite une cuve de stockage.

Le chauffage solaire

Il utilise l'énergie du soleil pour produire de la chaleur. Il peut être sous forme de capteurs solaires thermiques ou de planchers chauffants. C'est  le plus écologique des systèmes de chauffage. Par contre, il nécessite une installation coûteuse, un complément de chauffage et une exposition optimale au soleil.

La climatisation réversible

Elle utilise l'électricité pour produire du froid ou du chaud selon les besoins. Elle peut être sous forme de split, de multisplit ou de gainable. Elle est pratique, mais elle consomme beaucoup d'énergie et elle est bruyante.

La pompe à chaleur

Cette dernière utilise l'énergie présente dans l'air, l'eau ou le sol pour produire du froid ou du chaud selon les besoins. Elle peut être sous forme de split, de multisplit, de gainable ou de planchers chauffants. Elle est économique et écologique, mais elle nécessite une installation coûteuse et un entretien régulier.

Pour choisir le type de système le plus adapté à votre logement, vous devez prendre en compte plusieurs critères, tels que :

Votre budget

Certains systèmes sont plus chers à l'achat, à l'installation ou à l'utilisation que d'autres.

Votre consommation

Un professionnel installant un climatiseur dans une maison. Pin
10 astuces pour choisir le bon système de chauffage et de climatisation pour votre maison 8

Certains systèmes sont plus énergivores que d'autres, ce qui aura un impact sur votre facture et sur votre empreinte écologique.

Votre confort

Il y a des systèmes sont plus performants, plus silencieux ou plus esthétiques que d'autres.

Votre sécurité

Certains systèmes présentent plus de risques que d'autres, notamment en cas de fuite, de panne ou d'incendie.

3. Comparez les offres des différents fournisseurs et installateurs

Une fois que vous avez déterminé vos besoins et choisi le type de système, vous devez comparer les offres. Pour cela, vous pouvez :

  • Demander des devis gratuits et personnalisés à plusieurs professionnels qualifiés et certifiés.
  • Comparer les prix, les garanties, les délais, les services et les avis des clients.
  • Vérifier la réputation, la fiabilité et la proximité des professionnels.
  • Négocier les conditions et les modalités du contrat.

4. Bénéficiez des aides financières disponibles

Installer ou remplacer un système de chauffage et de climatisation peut représenter un investissement important. Heureusement, il existe des aides financières disponibles pour vous aider à financer votre projet. 

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Il vous permet de déduire de vos impôts une partie du coût des travaux. Il est accordé à condition qu'ils soient réalisés par un professionnel qualifié RGE. Aussi, les travaux doivent concerner un logement achevé depuis plus de deux ans.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Il vous permet d'emprunter sans intérêt jusqu'à 30 000 euros pour financer des travaux de rénovation énergétique. Les conditions pour qu'il soit accordé sont les suivantes :

  • les travaux doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE ;
  • les travaux concernent un logement achevé avant le 1ᵉʳ janvier 1990.

La prime énergie

Un système de climatisation d'une maison. Pin
10 astuces pour choisir le bon système de chauffage et de climatisation pour votre maison 9

Elle vous permet de recevoir une prime en euros ou en bons d'achat pour financer des travaux d'économie d'énergie. Cela à condition de les réaliser avant le 31 décembre 2024 et de les faire réaliser par un professionnel qualifié RGE.

Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH)

Elles vous permettent de bénéficier d'une subvention pour financer des travaux d'amélioration de l'habitat. La condition pour bénéficier de cette aide est de respecter des conditions de ressources et de logement.

Les aides des collectivités locales

Elles vous permettent de bénéficier d'une aide financière ou d'une exonération fiscale pour financer des travaux d'économie d'énergie. Elles varient selon les critères définis par chaque région, département ou commune.

5. Respectez les normes et les réglementations en vigueur

Installer ou remplacer un système de chauffage et de climatisation implique de respecter les normes et les réglementations en vigueur. Il faut respecter notamment les normes en matière de sécurité, de performance et d'environnement. 

La norme NF C 15‑100

Elle définit les règles de conception, de réalisation et de vérification des installations électriques. Elle impose notamment de respecter :

  • les distances de sécurité,
  • les sections de câbles,
  • les protections contre les surintensités et les courts-circuits, etc.

La norme NF EN 378

Elle définit les règles de conception, de réalisation et de vérification des installations frigorifiques. Elle impose notamment de respecter : 

  • les limites de charge en fluide frigorigène,
  • les conditions de détection et de prévention des fuites,
  • les mesures de protection contre les risques de brûlure, d'asphyxie ou d'explosion, etc.

La réglementation thermique (RT) 2012

Elle définit les exigences de performance énergétique des bâtiments neufs. Elle impose notamment de respecter : 

  • un niveau maximal de consommation d'énergie primaire,
  • un niveau minimal de production d'énergie renouvelable,
  • un niveau minimal de confort thermique, etc.

La réglementation F-Gas

Elle vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes dans les systèmes de chauffage et de climatisation. Elle impose notamment de respecter :

  • des quotas de mise sur le marché, des obligations de contrôle d'étanchéité,
  • de récupération et de destruction des fluides, des obligations de formation,
  • et de certification des opérateurs, etc.

Pour respecter les normes et les réglementations en vigueur, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié RGE. Ce dernier pourra vous conseiller, vous accompagner et vous garantir la conformité de votre installation.

6. Choisissez le bon emplacement pour votre système de chauffage et de climatisation

Le système de compression et de climatisation d'un bâtiment protégé par une clôture métallique. Pin
10 astuces pour choisir le bon système de chauffage et de climatisation pour votre maison 10

Le choix de l'emplacement de votre système de chauffage et de climatisation est important pour optimiser son efficacité. Pour le chauffage, privilégiez les pièces à vivre, comme : 

  • le salon,
  • la salle à manger 
  • ou la cuisine, où vous passez le plus de temps.

Évitez les pièces humides, comme la salle de bain, où le chauffage peut favoriser le développement de moisissures. Évitez aussi les pièces exposées au nord, où le chauffage sera moins efficace.

Pour la climatisation, privilégiez les pièces exposées au sud, à l'ouest ou sous les combles. Il s'agit de mettre l'accent où la chaleur est la plus forte. Évitez les pièces humides, comme la buanderie, peut ne pas favoriser le développement de bactéries. Évitez aussi les pièces où vous dormez, où la climatisation peut perturber votre sommeil.

Pour le chauffage et la climatisation, choisissez un emplacement qui permette une bonne diffusion de l'air, sans obstacle ni courant d'air. Évitez de placer votre système près d'une fenêtre, d'un meuble, d'un rideau ou d'un appareil électroménager. Évitez aussi de placer votre système trop haut ou trop bas. Cela évitera les sensations de chaud ou de froid désagréables.

7. Entretenez régulièrement votre système de chauffage et de climatisation

Entretenir régulièrement votre système de chauffage et de climatisation est essentiel. 

Très souvent, nettoyez les filtres, les grilles et les bouches d'aération de votre système. Afin d'éviter l'accumulation de poussière, de pollen ou de bactéries. Ces derniers peuvent nuire à la qualité de l'air et à l'efficacité du système.

Il faut aussi vérifier le niveau de pression, de température et de fluide frigorigène de votre système. À travers ce geste, vous  éviterez les fuites, les surchauffes ou les dysfonctionnements du système.

Également, dépoussiérez les conduits, les câbles et les composants électriques de votre système. Cela permettra d'éviter les courts-circuits, les incendies ou les pannes du système. En outre, faites appel à un professionnel qualifié RGE pour effectuer une révision annuelle de votre système.

8. Adaptez votre utilisation à la saison et à vos besoins

Adaptez votre utilisation afin d'optimiser votre confort, vos économies d'énergie et votre impact environnemental. Voici quelques conseils pour adapter votre utilisation de votre système :

Pour le chauffage

Vous pouvez régler la température de votre système entre 19 et 21°C dans les pièces à vivre, et entre 16 et 18°C dans les chambres. Baissez la température de votre système de 3 à 5°C la nuit, ou lorsque vous vous absentez plus de deux heures. Utilisez un thermostat pour réguler la température de votre système selon vos horaires et vos habitudes.

Pour la climatisation

Mettez la température de votre système entre 24 et 26°C dans les pièces à vivre, et entre 22 et 24°C dans les chambres. Augmentez la température de votre système de 3 à 5°C la nuit, ou lorsque vous vous absentez plus de deux heures. Utilisez un programmateur pour réguler la température de votre système selon vos horaires et vos habitudes.

Pour le chauffage et la climatisation

Utilisez les modes éco, confort ou nuit de votre système. Ils permettent d'adapter la puissance et la vitesse de votre système selon vos besoins. Servez-vous des modes ventilation ou déshumidification de votre système. Ces modes permettent de rafraîchir ou d'assainir l'air sans consommer trop d'énergie. D'autre part, utiliser les modes arrêt ou hors-gel de votre système. Ils permettent de couper ou de réduire le fonctionnement de votre système lorsque vous n'en avez pas besoin.

9. Complétez votre système de chauffage et de climatisation par des gestes simples et efficaces

Compléter votre système par des gestes simples et efficaces. Voici quelques gestes simples et efficaces à adopter :

  • isolez votre logement, en renforçant l'isolation,
  • Fermez les volets, les rideaux ou les stores la nuit,
  • Ouvrez les volets, les rideaux ou les stores le jour,
  • Aérez votre logement 10 minutes par jour
  • protégez votre logement, en installant des stores, des volets roulants, des films réfléchissants ou des végétaux sur les fenêtres exposées au soleil.
  • Évitez d'utiliser des appareils électroménagers, des lampes ou des ordinateurs qui dégagent de la chaleur.
  • adoptez une tenue vestimentaire adaptée
  • Utilisez des couvertures, des couettes ou des édredons pour vous réchauffer la nuit en hiver.
  • Utilisez des draps, des taies ou des oreillers rafraîchissants
  • Utilisez des ventilateurs, des brumisateurs ou des humidificateurs 

10. Faites appel à un professionnel qualifié RGE pour installer ou remplacer votre système de chauffage et de climatisation

Un professionnel installe le système de climatisation d'une maison. Pin
10 astuces pour choisir le bon système de chauffage et de climatisation pour votre maison 11

C'est la meilleure garantie de bénéficier d'un travail de qualité, conforme aux normes et aux réglementations, et éligible aux aides financières. Un professionnel qualifié RGE est un professionnel qui a obtenu la mention Reconnu Garant de l'Environnement. La mention est délivrée par un organisme indépendant, Un professionnel qualifié RGE vous apportera :

  • Un conseil personnalisé et adapté à votre projet, à votre logement et à votre budget.
  • Un devis gratuit et détaillé, qui précise le coût, la durée, les modalités et les garanties des travaux.
  • Une réalisation soignée et sécurisée, qui respecte les normes et les réglementations en vigueur, et qui minimise les nuisances et les déchets.
  • Un suivi et un service après-vente, qui assurent la maintenance, le dépannage et la réparation de votre installation en cas de besoin.

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés pour choisir le bon système de chauffage et de climatisation pour votre maison. 

Tableau récapitulatif 

AstuceDescription
1. Déterminez vos besoins en termes de puissance, de surface et de températureIl faut calculer la puissance nécessaire de votre système en fonction de la surface de votre logement, du coefficient de déperdition et du delta T.
2. Choisissez le type de système le plus adapté à votre logementIl existe différents types de systèmes de chauffage et de climatisation, qui se distinguent par leur mode de fonctionnement, leur source d'énergie et leur installation.
3. Comparez les coûts d'investissement et de fonctionnementIl faut prendre en compte le prix d'achat, d'installation et d'entretien du système, ainsi que le coût de l'énergie utilisée.
4. Tenez compte de la performance énergétique et environnementaleIl faut privilégier les systèmes qui consomment peu d'énergie, qui ont un bon rendement et qui émettent peu de gaz à effet de serre.
5. Vérifiez la compatibilité avec votre logementIl faut s'assurer que le système choisi respecte les normes techniques, les règles d'urbanisme et les contraintes de votre logement (espace disponible, isolation, ventilation, etc.).
6. Optez pour un système modulable et réversibleIl faut choisir un système qui peut s'adapter aux variations de température, qui peut chauffer et refroidir selon les besoins, et qui peut être contrôlé à distance.
7. Prévoyez un système de régulation et de programmationIl faut équiper le système d'un thermostat, d'une sonde ou d'une télécommande qui permet de régler la température, de programmer les horaires de fonctionnement et de réaliser des économies d'énergie.
8. Faites appel à un professionnel qualifiéIl faut confier l'installation, le réglage et l'entretien du système à un professionnel certifié, qui garantit la qualité du service et le respect des normes de sécurité.
9. Bénéficiez des aides financières disponiblesIl existe des aides financières pour encourager l'achat et l'installation de systèmes de chauffage et de climatisation performants et écologiques, comme le crédit d'impôt, la prime énergie, l'éco-prêt à taux zéro, etc.
10. Faites un bilan thermique de votre logementIl est conseillé de faire réaliser un bilan thermique de votre logement par un professionnel, qui évalue les besoins en chauffage et en climatisation, les déperditions de chaleur, les points à améliorer, etc.
4.9/5 - (14 votes)

Laisser un commentaire

Partages