Cheminées au bioéthanol : solution à considérer ou à éviter ?

D’un design percutant, les cheminées au bioéthanol attirent la curiosité de plusieurs ménages. Au-delà de son esthétisme, la majorité des individus s’interrogent grandement sur son efficacité et sa praticité. Le système de fonctionnement et l’absence d’éléments de combustion visible à l’image de la cheminée traditionnelle tendent en effet à rendre les questionnements encore plus persistants. Alors s’agit-il d’une bonne solution à considérer ou à éviter pour profiter d’un réchauffement optimal au sein de son foyer ? On fait le point.  

Qu’est-ce que la cheminée au bioéthanol ?

Une cheminée au bioéthanol est un foyer autonome. Elle n’est pas ventilée et n’est pas reliée à une conduite de combustible ou à une cheminée, ce qui lui confère une grande flexibilité. Comme ce type de cheminée n’émet pas de fumée et n’a pas besoin d’être raccordé, l’installation est beaucoup moins coûteuse, voire inexistante. L’ensemble de ces caractéristiques permettent à ces types de cheminées d’être placés n’importe où et selon les préférences de configuration de votre pièce de vie. À poser, sur pieds, à encastrer ou encore cheminée éthanol murale, le choix est vôtre ! En outre, en plus d’éviter un processus d’installation fastidieux et coûteux, vous êtes également libre dans vos décisions d’aménagement.  

D’un côté, son fonctionnement se voit être tout aussi extrêmement simple puisqu’il suffit de verser le combustible dans le réservoir et de l’allumer, soit manuellement via l’allume-gaz, soit via un bouton, selon le modèle. S’il existe de nombreuses différences entre les cheminées au bioéthanol et les cheminées traditionnelles, la principale dissimilitude réside ainsi dans le type de combustible utilisé qui est ici le bioéthanol. Issu de la fermentation de la biomasse, obtenue à partir de plantes telles que la betterave, le maïs et la canne à sucre, le bioéthanol est un carburant (alcool) naturel.

Les avantages des cheminées au bioéthanol

Si la liberté de choix et les économies rattachées à l’installation sont les avantages n° 1 de ce type de cheminée, les attraits ne se limitent pas à ce point. Pour commencer, les poêles et les cheminées au bioéthanol ont un impact environnemental nul, ce qui est un remède non négligeable pour l’environnement. En effet, le bioéthanol ne crée que de la vapeur d’eau et un tout petit peu de CO2 lors de sa combustion, ce qui signifie qu’il n’y a ni suie, ni odeur, ni fumée. Vous n’avez donc pas besoin de ventilation ni de cheminée. Cela en fait un choix très respectueux de l’environnement si on le compare aux poêles à bois. Par ailleurs, l’inexistence de feu permet de réduire grandement le risque d’incendie en comparaison à une cheminée traditionnelle causée par les éventuelles braises et étincelles. Un fait qui crée un entretien et nettoyage facile avec l’absence de cendres et de braises.

La performance de chauffe est le seul point négatif de ce type de cheminée. Le bioéthanol ne disposant pas de la même force de chauffe que d’autres combustibles comme le bois, il faudra beaucoup plus de temps pour optimiser la température dans une pièce. Idéal dans une salle de séjour ou dans une chambre à coucher, la chaleur fournie promet un confort maximal dans une unique pièce de vie.

Choisir une cheminée au bioéthanol c’est donc s’assurer d’une sécurité optimale, d’un dispositif design chez soi et d’une praticité réelle pour se chauffer. En deux mots : ON VALIDE !

4.7/5 - (39 votes)
Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 124

Laisser un commentaire