Toutes les infos sur l’indemnité inflation de 100 euros de 2021

En réponse à une nouvelle augmentation des prix des carburants à la pompe, Jean Castex a annoncé ce 21 octobre, le versement d’une aide individuelle de 100 € aux Français dont les revenus mensuels n’atteignent pas 2 000 euros net. Cette « indemnité inflation » concerne donc 38 millions de Français et sera versée aux bénéficiaires entre décembre 2021 et février 2022.

Mais à quoi correspond cette prime ? Quelles sont les conditions pour y avoir droit ? Comment et quand sera-t-elle versée ? Autant de questions auxquelles nous répondons dans ce décryptage de la prime « carburant » 2021.

Pourquoi une indemnité inflation de 100 euros ?

L’indemnité inflation annoncée par le premier ministre au JT de 20h de TF1 a pour principal objectif d’aider les Français à faire face à la hausse des prix des carburants. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est également qualifiée par beaucoup, de « prime carburant ».  Ces dernières semaines, les prix à la pompe ont en effet atteint des niveaux records, à 1,56 €/litre pour le gazole et 1,62 €/litre pour l’essence sans-plomb.

Mais pourquoi 100 euros ? Jean Castex a répondu à cette question à travers une explication schématique. Il explique notamment que le gouvernement aurait évalué le surcoût lié à la hausse des prix des carburants sur les trois dernières années. En tenant compte d’une distance moyenne de 14 000 kilomètres parcourue, ce surcoût atteindrait environ 80 euros.

L’indemnité inflation de 100 euros vient donc couvrir ce surcoût, mais aussi les surcoûts engendrés par d’autres hausses de prix récentes. L’inflation de ces derniers mois touche en effet d’autres postes de l’énergie, mais aussi les prix des denrées alimentaires. Comme l’a précisé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, ce dispositif ne concerne donc pas que le carburant.

Notez que cette mesure a été suivie par une autre action riposte du gouvernement : le gel des prix du gaz jusqu’en 2022.

Qui peut bénéficier de la prime inflation de 100 euros ?

Au total, plus de 38 millions de Français sont concernés par cette mesure, a annoncé Jean Castex. Celle-ci ayant pour but de renforcer le pouvoir d’achat en réponse à l’inflation, elle sera versée aux personnes gagnant moins de 2000 euros net par mois. Précisons qu’il ne s’agit pas ici de revenus mensuels par foyer, mais individuels. Ainsi, si par exemple, vous gagnez 1800 euros et que votre conjoint(e) gagne 1400 euros, vous recevrez chacun 100 euros.

Précisons que pour les salariés, le salaire considéré pour déterminer l’éligibilité est celui du mois d’octobre. Les éventuelles primes de fin d’année généralement versées sur le mois de décembre n’auront donc aucune incidence.

Comme vous l’aurez compris, ce dispositif ne cible donc pas que les automobilistes. Mieux, il ne s’adresse pas non plus qu’aux actifs. Sous réserve du respect de la condition de revenus maximum imposée, peuvent bénéficier de cette prime :

  • Les salariés du secteur public et du privé ;
  • Les indépendants ;
  • Les intérimaires ;
  • Les agriculteurs ;
  • Les retraités ;
  • Les chômeurs ;
  • Les étudiants (fiscalement autonomes et boursiers) et apprentis sous contrat.
indemnité inflation de 100 euros

Comment sera versée la prime carburant 2021 ?

Si vous faites partie des français éligibles à cette prime carburant 2021, vous n’avez aucune démarche à effectuer pour l’obtenir. Elle vous sera versée automatiquement. Quand et par qui ? Cela dépend de votre situation professionnelle ou personnelle. Voici les principaux cas de figure :

Pour les salariés (du public et du privé)

Que vous soyez employé dans le public ou dans le privé, vous recevrez automatiquement les 100 euros directement sur votre salaire. Pour les salariés du secteur privé, cela sera effectif dès la fin du mois de décembre 2021 et sera visible sur la fiche de paie de ce mois. Les fonctionnaires par contre, devront attendre la fin janvier 2022.

Les employeurs des salariés bénéficiaires seront ensuite remboursés en intégralité par déduction sur le montant des cotisations Urssaf.

Pour les retraités

Plus de 13 millions de retraités sont également concernés par ce dispositif. Pour ces derniers non plus, aucune démarche n’est nécessaire. Les 100 euros seront versés par les caisses de retraite sur la pension de février 2022.

Pour les agriculteurs

C’est la MSA (Mutualité Sociale Agricole) qui se chargera de verser la prime carburant de 100 euros aux agriculteurs. Pour ces derniers aussi, il faudra attendre au moins février 2022.

Pour les chômeurs et bénéficiaires d’allocations minimales

Les demandeurs d’emploi ont eux aussi droit à l’indemnité inflation. Le versement des 100 euros leur sera effectué par Pôle Emploi sur le montant de leur allocation mensuelle. Il n’interviendra cependant qu’après février 2022.

En ce qui concerne les bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active) et de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé), la méthode et le délai de versement n’ont pas encore été précisés.

Pour les travailleurs indépendants

Sont éligibles à l’indemnité inflation, les indépendants dont les revenus imposables de 2020 sont inférieurs à 30 000 euros. Ceux-ci recevront le versement par l’Urssaf, mais là aussi, pas avant février 2022.

Pour les intérimaires

Les travailleurs intérimaires pourront, eux aussi, percevoir cette aide. Les modalités et le calendrier de versement n’ont pas encore été clairement précisées. Cependant, ce sont vraisemblablement les agences de travail temporaire qui s’en chargeront.

Pour les salariés cumulant plusieurs contrats

Les travailleurs cumulant plusieurs contrats, et dont le salaire n’atteint pas 2000 euros sont également éligibles à l’indemnité inflation. Leur situation est cependant assez particulière, puisqu’ils pourraient voir leur prime doubler ou même tripler, comme cela est expliqué ici.

Quant au mode de paiement, il est encore à l’étude. En toute vraisemblance, c’est l’Urssaf qui se chargera des versements.

Pour les étudiants

Selon Gabriel Attal, environ deux tiers des étudiants français sont aussi concernés par ce dispositif. Il s’agit, comme précisé plus haut, des étudiants fiscalement autonomes de leurs parents, ainsi que des étudiants boursiers. Pour ces derniers, le versement de la prime s’effectuera probablement via les CROUS (Centres Régionaux des Oeuvres Universitaires et Scolaires). Le calendrier reste cependant à déterminer.

Les apprentis titulaires d’un contrat de travail sont logés à la même enseigne.

La prime de 100 euros sera-t-elle imposable ?

Non ! L’indemnité inflammation sera totalement défiscalisée. Aucun des bénéficiaires ne paiera, ni cotisation sociale ni impôt dessus. De même, le montant ne devra pas être reporté dans la prochaine déclaration de revenus annuelle, au printemps 2022.

5/5 - (37 votes)
Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 97

Laisser un commentaire