Quel groupe électrogène choisir ?

Le groupe électrogène est un appareil qui fournit du courant alternatif en toute autonomie qui peut être utilisé pour diverses fins. En effet, l’utilisation d’un tel équipement peut se révéler indispensable lorsqu’on souhaite alimenter des zones non desservies par le réseau électrique ou fournir une énergie de secours.

Sur le marché, les groupes électrogènes se déclinent en différents modèles et leur choix peut s’avérer difficile, voire très complexe. Voici quelques informations pratiques pouvant vous permettre de choisir le groupe électrogène adapté à vos besoins énergétiques de façon efficace et fiable.

Optez pour un groupe électrogène stage V

Encore appelé « Etape 5 », le « Stage V » est une norme européenne qui a pour but principal de diminuer les émissions des polluants particulaires et gazeux. Cette norme est en vigueur depuis 2019 et consiste à améliorer les niveaux d’air et de pollution. Les groupes électrogènes conformes à cette norme participent au respect de l’environnement. Ils permettent de réduire considérablement les substances telles que les hydrocarbures (HC), les oxydes d’azote (NOx), les particules, le monoxyde de carbone (CO)… En optant pour un groupe électrogène stage V, vous participez à la diminution des particules fines et de la quantité de gaz toxiques rejetée dans l’atmosphère chaque année.

Outre les groupes électrogènes, la norme Stage V est également valable pour tous les équipements industriels et mobiles qui fonctionnent avec des moteurs à allumage par étincelle ou par compression dans les applications non stationnaires. Cependant, les groupes électrogènes de secours qui sont installés à un poste fixe ne sont pas concernés par cette norme. Le choix d’un groupe électrogène stage V représente une démarche écoresponsable. Pour réduire votre impact écologique, il est donc important d’avoir recours à une entreprise spécialisée dans le domaine de la location de groupe électrogène V pour répondre à vos besoins énergétiques.

Mis à part les services de location, les entreprises de cette envergure commercialisent également des solutions clés en main destinées à la production et à la distribution d’énergie électrique. Grâce à leur expertise, elles proposent des services 24 h/24 et 7 j/7 en ce qui concerne l’installation des groupes électrogènes de location. Les groupes électrogènes stage V sont essentiellement dotés des composants suivants :

  • un filtre à particules (FAP),
  • un catalyseur d’oxydation pour diesel,
  • une vanne EGR.

Le filtre permet de retenir les particules polluantes qui sont présentes dans les gaz d’échappement que le moteur brûlera par la suite. Le catalyseur est spécialement fabriqué dans le but de diminuer les émissions des substances nocives des gaz d’échappement en les convertissant en eau et en dioxyde de carbone. Quant à la vanne, elle s’occupe de la réorientation d’une partie des gaz d’échappement en vue de diminuer leur teneur en oxyde d’azote.

Quelle puissance pour votre groupe électrogène ?

La puissance de votre groupe électrogène est un paramètre essentiel à ne pas négliger lorsque vous souhaitez acquérir ou louer un tel équipement. Pour déterminer la puissance de votre groupe électrogène, il est important de définir au préalable les types d’appareils à alimenter. Tous les appareils ne consomment pas la même quantité d’énergie. Vous devez connaître la puissance nominale de chacun de vos équipements au démarrage. Cette donnée est généralement fournie par le fabricant de votre outil et peut être consignée dans le manuel d’utilisation.

Votre groupe électrogène doit être en mesure de fournir la puissance en crête consommée par tous vos équipements qui doivent démarrer en même temps. Pour ce qu’il en est des équipements résistifs (télévision, éclairage…), il est recommandé d’ajouter un coefficient de sécurité d’environ 30 % en vue de déterminer la puissance de l’appareil. Quant aux équipements inductifs (moteur électrique), leur consommation en crête équivaut au triple de leur puissance nominale. Les charges résistives (lampes, résistance…) ne nécessitent pas de puissance supplémentaire.

Dans le cas où vous calculez la puissance des différents équipements à alimenter, il est important de prévoir une marge d’au moins 20 %. En fonction de vos besoins et de la nature de vos équipements, vous pouvez opter pour des groupes électrogènes proposant une puissance dont la valeur est comprise entre 44 kVA et 700 Kva. Il existe également des modèles qui proposent une puissance de 1000 kVA à 2200 Kva.

La motorisation, un critère indissociable à prendre en compte

En règle générale, les groupes électrogènes fonctionnent à partir d’un moteur thermique. Selon vos préférences, vous pouvez choisir entre un moteur à essence, diesel ou à gaz. Le carburant permet de convertir la rotation du moteur en énergie électrique par le biais de l’alternateur. Dans la plupart des cas, les groupes électrogènes qui sont équipés d’un moteur à essence sont moins bruyants, peu encombrants et polyvalents. Ils sont adaptés pour les usages domestiques et occasionnels.

Les groupes électrogènes diesel sont de plus en plus prisés en raison de leur efficacité. Ces appareils sont caractérisés par des niveaux de performance optimale puisque le diesel brûle à une température plus ou moins élevée que l’essence. En optant pour ces groupes électrogènes, vous pourrez bénéficier d’un approvisionnement continu en énergie sans risque d’interruption.

Ils sont recommandés lorsqu’on souhaite éviter les imprévus au cours de certains évènements ou lors de la réalisation de travaux. Vous pouvez les utiliser de façon prolongée ou en continu sur des chantiers par exemple. Les groupes électrogènes diesel se révèlent plus économiques que les modèles qui fonctionnent grâce à un moteur à essence.

Quant aux groupes électrogènes disposant d’un moteur à gaz, ils sont moins bruyants et plus économiques. Ces appareils sont également moins polluants et plus faciles à utiliser que les groupes électrogènes dotés d’un moteur à essence ou diesel. Pour un besoin constant en électricité, il est recommandé d’opter pour les groupes électrogènes à turbines afin de bénéficier d’un rendement optimal.

Groupe électrogène monophasé ou triphasé : lequel choisir ?

Le système monophasé est un mode de production, de consommation et de distribution d’énergie électrique se formant en un courant alternatif ou en une phase. Les groupes électrogènes monophasés conviennent pour les personnes désireuses d’alimenter des équipements domestiques. Ils peuvent être utilisés pour les charges telles que l’éclairage, et le chauffage. Dans certains cas, le système monophasé a besoin d’un circuit supplémentaire pour bien fonctionner.

Quant aux groupes électrogènes triphasés, ils sont adaptés à une utilisation professionnelle dans la mesure où ils permettent d’alimenter des équipements énergivores. Le système triphasé comprend trois différents courants alternatifs monophasés dotés d’une fréquence et une amplitude égale. Toutefois, il est nécessaire de respecter l’équilibre entre les phases dans le cas où le groupe électrogène est équipé de plusieurs prises monophasées. Il faudra répartir les équipements sur les différentes prises en prenant en compte leur puissance. Les groupes électrogènes triphasés sont plus efficaces dans l’approvisionnement et ne nécessitent pas un circuit supplémentaire.

Choix d’un groupe électrogène : autres critères indispensables à considérer

Outre les normes, la puissance et la motorisation, il existe également d’autres facteurs qui déterminent le choix d’un groupe électrogène.

Le niveau sonore

Pour le confort des utilisateurs, le niveau sonore peut représenter un critère indispensable à prendre en compte pour bien choisir un groupe électrogène. La valeur moyenne du niveau sonore des groupes électrogènes oscille entre 60 et 90 décibels (dBA). Dans certains cas, le bruit que génère un groupe électrogène peut avoisiner 100 dBA, voire plus. En fonction de vos besoins et du lieu d’habitation, vous pouvez opter pour les modèles de groupes électrogènes insonorisés disponibles sur le marché. Ils sont adaptés aux personnes qui résident dans des régions où le bruit est contrôlé. Ils permettent également de bénéficier d’un confort de travail optimal dans la réalisation de certains travaux.

Le poids du groupe électrogène

Ce critère dépend essentiellement du type d’usage : nomade ou sédentaire. Pour les personnes qui envisagent de déplacer cet appareil de façon fréquente, son poids doit être léger. Il existe sur le marché des modèles de groupe électrogène qui pèsent environ une dizaine de kilos. Vous pouvez également opter pour des modèles transportables ou mobiles. Ils sont généralement dotés de roues et peuvent être déplacés à l’aide d’un chariot élévateur. On distingue également des groupes électrogènes de grande puissance qui ne peuvent se déplacer qu’après installation. Les groupes électrogènes haut de gamme sont généralement plus légers que les modèles classiques.

La régulation

Sur le marché, certains groupes électrogènes ne sont pas dotés de système de régulation de la tension en sortie. L’utilisation de ces modèles peut endommager les équipements branchés dans le cas où leurs composants sont sensibles aux surtensions. En fonction de vos besoins, vous pouvez choisir entre :

  • la régulation par condensateur,
  • la régulation par AVR.,
  • la régulation par INVERTER.

Les groupes électrogènes à condensateur sont équipés d’une régulation de base qui peut convenir à tous les usages courants que ce soit sur un chantier ou à la maison. La stabilisation de ces appareils est environ 5 %. Quant aux modèles fonctionnant avec un système AVR (Automatic Voltage Regulator), il s’agit d’une régulation qui permet de stabiliser la tension délivrée par l’appareil à environ 2 % de façon automatique par le biais d’un système de capteurs du régime moteur. Ce type d’équipement est recommandé lorsque l’on souhaite alimenter des appareils sensibles.

Le système INVERTER concerne les groupes électrogènes haut de gamme et permet d’alimenter les appareils les plus sensibles comme le matériel audiovisuel ou informatique. Lorsque le groupe électrogène n’est pas sollicité, ce système a la possibilité de réduire le régime et la consommation du carburant, car il est couplé sur la cartographie d’injection du moteur thermique.

Le type de démarrage

Les groupes électrogènes qui peuvent être démarrés grâce à un lanceur sont adaptés pour les usages occasionnels. Le cas échéant, vous pouvez opter pour des modèles équipés de démarreur électrique qui peuvent être mis en marche à distance ou de façon automatique. Ces modes de démarrage sont recommandés lorsque le groupe est placé dans un endroit difficilement accessible.

Pour le démarrage automatique, le groupe électrogène peut être utilisé comme une source d’énergie alternative en cas de coupure d’électricité. Lorsque l’alimentation principale du secteur s’arrête, le groupe électrogène prend le relai et s’éteint lorsque le courant revient. Optez pour les modèles dotés d’inverseur de source, d’un système de disjoncteur thermique et d’un kit entretien.

5/5 - (34 votes)
Image par défaut
Aurel Mathias
Publications: 61