Bilan et compte de résultat : les bases de la comptabilité

Bilan et compte de résultat : les bases de la comptabilité

Article mis à jour le 24 février 2021

En principe chaque entreprise est tenue de tenir une comptabilité. La comptabilité va permettre de déterminer le bénéfice réaliser par l’entreprise et de recenser le patrimoine de l’entreprise.

Cet article n’a pas pour prétention de vous inculquer toutes les notions comptables mais de connaître les bases.

Lire aussi : Virement DRFIP : à quoi correspond ce paiement sur mon compte ?

Le plan comptable général

La tenue d’une comptabilité se fait par l’inscription du montant de l’ensemble des opérations dans des comptes numérotés de 1 à 7. Le plan comptable général aussi appelé PCG édicte les comptes à utiliser.

Les comptes se classent de la manière suivante :

  • 1 : les comptes qui débutent par 1 correspondent à des comptes de capitaux. On y enregistre par exemple le capital social, les comptes des associés, les emprunts.
  • 2 : les comptes de la classe 2 sont utilisés pour les opérations qui concernent les immobilisations. C’est-à-dire des biens qui vont durer dans le temps et procurer des avantages économiques.
  • 3 : on utilise les comptes de la classe 3 lors de l’inventaire des stocks. En effet, les stocks valorisés s’inscrivent dans ces comptes.
  • 4 : les comptes de la classe 4 sont des comptes de tiers. Les comptes de tiers servent à recenser les créances et dettes. Par exemple lorsque l’on réalise un achat le compte 401 est crédité pour le montant TTC. Au paiement de la dette ce même compte 401 est débité. En somme, lorsqu’aucune somme est due le compte 401 « fournisseur » est nul.
  • 5 : il s’agit des comptes de trésorerie (banque, valeurs mobilières de placement…). Attention en comptabilité on raisonne à l’inverse. Lorsque l’entreprise reçoit une somme d’argent sur son relevé bancaire le compte est crédité. Cependant en comptabilité cette somme est débitée sur le compte 512 « banque ».
  • 6 : on évoque les comptes 6 pour ce qui concerne les charges. Il s’agit des dépenses qui n’ont pas pour vocation de procurer des avantages économiques à terme.
  • 7 : les comptes 7 sont à l’inverse des comptes de produits. On y comptabilise l’ensemble des ventes de l’entreprise.

La connaissance de ces comptes va vous permettre de mieux comprendre le bilan et le compte de résultat d’une entreprise. Il est sûre qu’avec ce simple article vous ne maitriserez pas tout les enjeux de la comptabilité. Si vous souhaitez allez plus loin il existe des formations qui peuvent très bien se faire en présentiel ou à distance. Pour les plus habiles vous pouvez opter pour la formation de DCG ou DSCG à distance. Cette formation peut vous mener jusqu’à l’expertise comptable.

Le bilan d’une entreprise

Le bilan d’une entreprise se décompose en deux parties. D’un côté ce que l’on appel l’actif et de l’autre le passif.

Actif

L’actif du bilan se décompose lui-même en deux parties : l’actif immobilisé et l’actif circulant. Maintenant que vous en savez plus sur le PCG vous comprendrez plus facilement comment se décompose le bilan.

L’actif immobilisé regroupe les biens enregistrés dans les comptes de la classe 2. Il s’agit des biens qui procurent des avantages économiques sur plusieurs années.

D’un autre côté l’actif circulant regroupe les opérations des comptes :

Passif

Le passif se décompose également en deux parties : les capitaux propres et les dettes

Les capitaux propres correspondent aux comptes :

  • Capital social (10..)
  • Résultat et report à nouveau des résultats antérieurs (120, 119)
  • Comptes des associés (455..)
  • Provisions réglementées

Tandis que les dettes rassemblent les comptes :

  • Fournisseurs (401)
  • Emprunts à long terme (164)
  • Emprunts à court terme (519)

A savoir que le montant des capitaux propres est égal à l’actif total de l’entreprise sous déduction des dettes. On peut donc considérer qu’il s’agit de la valeur du patrimoine de l’entreprise.

Analyse du compte de résultat

Vous l’aurez compris le bilan regroupe les comptes de la classe 1 à 5 du PCG. Ces comptes formant le bilan ont pour but de recenser la situation du patrimoine d’une entreprise à une date donnée.

Les comptes de la classe 6 et 7 vont servir à former le compte de résultat. Les comptes 6 recensent l’ensemble des charges :

  • 60-61-62 : charges d’exploitation
  • 63 : impôts et taxes
  • 64 : salaires et cotisations
  • 65 : les autres charges de gestion
  • 66 : les intérêts d’emprunts et les intérêts de fournisseurs
  • 67 : les charges exceptionnelles
  • 68 : enfin les charges d’amortissements

D’un autre côte les comptes 7 concernent les produits qui eux aussi peuvent se décomposer :

  • 701 à 708 = chiffre d’affaires (ventes liées à l’activité de l’entreprise)
  • 71 : il s’agit des produits stockées
  • 72 : il s’agit de la production immobilisée
  • 74 : les subventions perçus par l’entreprise ainsi que les indemnités liées à des remboursements d’assurances
  • 75 : autres produits de gestion
  • 76 : les produits financiers liés à des placements
  • 77 : les produits exceptionnels
  • 78 : la reprise d’amortissements passés en comptes 68

La décomposition de ces comptes en plus du calcul d’un simple résultat va permettre de calculer différents indicateurs notamment :

  • Le résultat d’exploitation : en prenant en compte les bénéfices ou déficits dégagées par l’activité de l’entreprise
  • Le résultat financier : au contraire celui-ci se concentre sur les frais bancaires et placements réalisés
  • Ou encore le Résultat exceptionnel : ce résultat exceptionnel peut également jouer sur le résultat global d’une entreprise. Cela peut par exemple correspondre à la vente d’une immobilisation.

lire aussi : Comment obtenir un extrait K pour un auto-entrepreneur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici