Surendettement : peut-on faire un rachat de crédit ?

Si tout le monde rêve de stabilité financière, il peut arriver que les revenus ne suffisent pas à couvrir les dépenses. En cas de surendettement, il est possible de recourir au rachat de crédit afin de se sortir de cette situation délicate. Nous vous proposons un petit guide explicatif du processus.

Surendettement et rachat de crédit, est-ce compatible ?

Un rachat de crédit se conditionne la plupart du temps à la situation financière d’une personne ou d’un ménage. Dans le cas où vous y seriez confronté, mais que votre situation n’est pas encore connue par la Banque de France, il est tout à fait possible de regrouper vos dettes.

Pour cela, vous pouvez vous adresser à votre banque ou tout autre établissement de prêt, à l’exemple de Cofidis, spécialiste du crédit en ligne et du rachat de crédit. Vous devrez alors négocier les conditions de rachat, les modalités de remboursement et vos futures mensualités.

Attention, il n’est cependant pas impossible que votre demande soit refusée, notamment si votre dossier a déjà été transmis à la Banque de France.

QUE FAIRE SI MA DEMANDE DE RACHAT DE CRÉDIT EST REJETÉE ?

Si tous les établissements que vous avez contactés refusent de procéder à un rachat de vos crédits, la dernière option est de se tourner vers la Banque de France directement. Vous devrez y déposer un dossier de surendettement en prenant rendez-vous en ligne ou auprès de la commission régionale. Vous serez ensuite enregistré dans un fichier spécifique, et ce, pour une durée maximale de huit ans ou le temps que votre situation se régularise. Il faut savoir que le rachat de votre dossier sera alors impossible.

Le rachat de crédit avant le surendettement

L’objectif du rachat de crédit est de regrouper toutes les dettes d’un emprunteur en un seul, afin de diminuer ses mensualités. Il reste conseillé d’y recourir avant de déposer un dossier de surendettement. Cependant, il faut veiller à ce que les difficultés financières ne soient pas accrues suite au rachat. Voici les frais à prendre en compte avant de vous lancer dans la démarche :

  • Les frais de dossier de l’organisme prêteur.
  • Les frais de mandat du courtier, si vous y avez recours.
  • Les pénalités de remboursement anticipé.

Il faut aussi prendre en compte le taux d’intérêt, car il ne sera pas le même selon s’il s’agit du rachat d’un crédit conso ou immobilier.

Afin d’avoir une visibilité plus précise de vos futures mensualités, n’hésitez pas à faire une simulation de rachat de crédit sur le site de votre organisme de crédit.

4.6/5 - (15 votes)
Image par défaut
Nathan

Nathan responsable de la publication de Info-mag-annonce.com. Tous ses articles sont rédigés en coordination avec l'équipe de direction.

Publications: 164