Comment bien choisir son assurance professionnelle ?

Article mis à jour le 6 mai 2021

Quand on crée son entreprise, parmi les formalités à accomplir, il faut penser à souscrire à une assurance. Pour certaines professions règlementées, elle est obligatoire. Si elle ne l’est pas pour les autres, elle n’en demeure pas moins indispensable. D’ailleurs, la question de l’assurance se pose tout au long du développement de l’entreprise, que ce soit pour trouver une solution moins chère, ou pour ajouter des options de garanties. 

Quels sont les risques garantis par les assurances professionnelles ?

Une assurance professionnelle garantit plusieurs choses à commencer par les risques d’activité, c’est-à-dire ceux qui peuvent résulter de votre activité de production, de vente ou de prestation de service. C’est le cas des dommages aux tiers en cas de chute d’un client par exemple, ou encore des dommages qui résultent d’un incendie ou d’un vol. La garantie perte d’exploitation est essentielle pour couvrir les dommages en cas de sinistre ou d’autres préjudices liés à la vie de l’entreprise. Certaines activités ont besoin d’une assurance pour les biens qu’on leur confie. C’est les cas des réparateurs, des garagistes, des cordonniers, ou encore des blanchisseurs. La garantie pour faute inexcusable couvre les dirigeants d’entreprises qui emploient des salariés des accidents de travail susceptibles d’engager la faute inexcusable de l’employeur (en cas de négligence par exemple). Enfin, la garantie défense et recours couvre l’ensemble des frais juridiques en cas de procès, que vous soyez le demandeur ou le défendeur. 

Combien coûte une assurance professionnelle ? 

Le prix d’une assurance professionnelle dépend de plusieurs choses. L’assureur va commencer par établir votre profil de risque en fonction de certains critères. Pour commencer, cela dépend de l’activité du professionnel. Il est certain qu’un élagueur n’aura pas les mêmes risques à couvrir qu’un commerçant, un webmaster ou encore un infirmier. Pour certaines professions, la RC pro est obligatoire. Le secteur d’activité est une donnée également prise en compte pour le calcul du montant de l’assurance. Ensuite, plus l’entreprise fait de chiffre d’affaires, plus le risque augmente, tout comme le fait d’avoir de gros clients. La zone géographique peut être prise en compte, le type de local professionnel, le mobilier, les produits manipulés, le nombre de salariés ou encore le fait que votre établissement soit ouvert ou non au public.

Comment trouver la bonne assurance professionnelle ?

Pour commencer, il ne faut pas faire l’erreur de croire que la meilleure assurance est forcément la moins chère. En réalité, une bonne assurance pro est celle qui est parfaitement adaptée à ses besoins. Par exemple, à quoi sert une assurance pro pour un webmaster si elle exclut le smartphone de la liste du matériel informatique couvert ? Aujourd’hui, il est possible de changer d’assurance pro tous les ans à l’échéance du contrat. Néanmoins, les assurances ont compris que les professionnels avaient besoin de souplesse pour adapter leur contrat à l’évolution et au développement de l’entreprise. Aujourd’hui, certaines compagnies sont spécialisées dans les assurances pour les professionnels et proposent des contrats évolutifs pour couvrir tous les risques en temps réel. Ces contrats s’adaptent ainsi à toutes les activités, quelle que soit la taille de l’entreprise.

Image par défaut
Aurel Mathias
Publications: 11

Laisser un commentaire