Comment la pandémie a impacté les ventes de sextoys

Article mis à jour le 1 septembre 2021

Entre confinement et distanciation sociale, la pandémie a nettement profité au marché des sextoys au niveau mondial. Les nouvelles règles sociales et les confinements ont en effet remodelé les mœurs et libéré les esprits. Comment la pandémie a-t-elle contribuée à faire exploser les ventes de sextoys de par le monde ?

La pandémie et les relations

La pandémie du Covid-19 occasionné des bouleversements considérables dans le quotidien de la population, et les relations intimes ne font pas exception. La crainte de la transmission du virus, mais aussi les consignes de distanciation sociales n’ont pas manqué d’apporter leur petite révolution dans l’univers sexo. Effectivement, les fabricants de sextoys ont enregistré une croissance allant jusqu’à 186 % en une année, et la tendance haussière poursuit sur sa lancée. Un dildo, un flesh light ou une vaginette n’est désormais plus aussi tabou, et les accessoires sexuels séduisent la gent masculine aussi bien que féminine. Un haut responsable de l’agence canadienne de la santé publique, la Dre Theresa Tam a d’ailleurs qualifié l’acte sexuel solitaire comme étant la pratique la plus sûre en ces temps de pandémie. Ceci ne signifie pas forcément qu’il faut éviter tout rapport sexuel dans le contexte de crise sanitaire qu’une grande partie de la planète traverse. Avoir des rapports sexuels avec son partenaire constitue un bon moyen de garder la forme et de booster son système immunitaire. En effet, lors d’un rapport sexuel, le corps secrète, notamment, les hormones du bien-être comme l’ocytocines, la mélatonine et les endorphines.  En règle générale l’activité sexuelle régulière produit un effet relaxant et diminue grandement les risques maladie.

De la créativité pour les couples

Faire l’amour sans contact, l’idée n’est pas aussi saugrenue qu’on aurait pu le penser il y a encore quelques années. Depuis la pandémie, les jeux érotiques en couple à l’aide de webcams et d’écrans interposés sont devenus une véritable tendance. Cette pratique nouvelle appelée Sexting permet aux amants de garder une proximité virtuelle et de partager la passion sans risquer de transmettre des maladies. Évidemment, les sextoys ne manquent pas de s’inviter dans les séances pour procurer les meilleures sensations. Cependant, pandémie ou pas, rien de pourra vraiment jamais remplacer le contact physique et le bonheur que chaque partenaire ressent lors d’une véritable relation sexuelle.

Pour le cas des jeux BDSM et de fétichisme en revanche, c’est une autre histoire, étant donné qu’ils se pratiquent idéalement au contact. Les couples ne manquent cependant pas d’inventivité pour partager leurs moments intimes malgré les barrières de la pandémie.

Se détendre pendant le confinement

Les célibataires ne sont pas en reste quant à la tendance des sextoys, lesquels se sont avérés d’excellents accessoires de détente pendant les longues journées de confinement. Parallèlement, les services et les produits numériques se sont développés en réponse à une demande en pleine croissance pour compléter l’usage des jouets sexuels. Les prestations vidéo et les séances chat sur les plateformes dédiées à cet effet se sont notamment multipliées. Les podcasts érotiques sont également téléchargés en masse moyennant un abonnement, et les plateformes de distribution sont apparues comme des champignons sur internet.

Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 50

Laisser un commentaire