Comment maximiser ses chances d’obtenir un rachat de crédit conso ?

Un rachat de crédit conso consiste à regrouper plusieurs prêts à la consommation. Cette opération permet de payer une échéance unique pour l’ensemble de ses anciens crédits en cours, avec un taux d’intérêt plus avantageux. Cependant, comme les autres produits de crédits bancaires, la mise en place de cette solution et soumise à l’appréciation des banques.

Comment donc mettre toutes les chances de son côté pour obtenir un rachat de crédit conso ? Voici nos conseils.

Constituez bien votre dossier pour obtenir votre rachat de crédit conso

Avant de vous accorder un regroupement de crédits, la banque à laquelle vous vous adressez passera logiquement votre dossier au peigne fin. Afin que votre demande soit traitée et validée rapidement, il est donc important de le constituer avec soin.

Les justificatifs d’identité

Dans le cadre d’une demande de rachat de crédit à la consommation, vous devez impérativement fournir:

  • Une copie recto-verso de votre carte nationale d’identité ou de votre passeport ;
  • Un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois (facture d’eau ou d’électricité notamment).

Les pièces demandées peuvent varier en fonction de votre profil d’emprunteur. Par exemple, si vous avez un co-emprunteur, sa carte d’identité peut aussi être requise.

Les justificatifs de vos différents crédits à la consommation

Les spécificités de l’offre de rachat de crédit sont fonction des différents prêts que vous souhaitez regrouper. Pour une analyse efficace et rapide, tâchez donc de faire parvenir tous les contrats de vos crédits à la banque. Joignez-y les tableaux d’amortissement des prêts personnels et les derniers relevés de crédits renouvelables, le cas échéant.

Les justificatifs de logement

Si vous êtes propriétaire du logement que vous habitez, une copie de l’acte de propriété ou de l’acte d’achat vous sera demandée. Si, par contre, vous êtes locataire, vous devez fournir vos trois dernières quittances de loyer suffisent.

Les justificatifs de revenus

Pour un salarié, une copie des 3 derniers bulletins de salaire doit être jointe au dossier. Si vous avez une profession libérale, fournissez plutôt une copie des 4 feuillets de votre dernier avis d’imposition. Une photocopie de votre dernier relevé de compte bancaire peut par ailleurs être utile.

Retenez que plus votre situation professionnelle est stable, plus vous avez de chances d’avoir gain de cause. N’hésitez pas à mettre en avant vos atouts : CDI (actuel), retraite fixe, longue expérience en profession libérale ou au sein d’une même entreprise.

Par ailleurs, la banque tient compte de la gestion de vos finances : économies, taux d’endettement, fréquence des dépenses, etc.

Comparez les différentes offres de rachat de crédit conso

En matière de regroupements de crédits, les offres varient d’un organisme à un autre : taux, nouveaux délais de remboursement, délais de mise en place, etc. Afin de choisir l’offre qui correspond le mieux à votre situation actuelle, prenez donc le temps de comparer.

Ici, il s’agit notamment de comparer le coût final de chaque opération en tenant compte, en plus du taux d’intérêt généralement mis en avant, des coûts supplémentaires comme les frais de dossiers, ainsi que le montant de l’assurance emprunteur, le cas échéant.

Pour comparer efficacement, n’hésitez pas à faire plusieurs simulations en ligne.

Choisissez l’intermédiaire idéal pour votre rachat de crédit à la consommation

Afin de vous simplifier les démarches et d’obtenir les meilleures conditions possibles pour votre rachat de crédit à la consommation, recourir aux services d’un intermédiaire peut être très utile. Dans ce cadre, un courtier spécialisé en rachat de crédit conso est votre meilleur allié.

En plus de vous aider à constituer un dossier de rachat de crédit conso aussi séduisant que possible, ce professionnel se charge de la recherche de l’offre la plus avantageuse pour vous. Mieux, grâce à son expérience dans le domaine, il peut négocier, pour votre compte, des conditions optimales auprès de l’organisme ou de la banque disposée à vous accompagner.

Lire aussi : Prescription d’une dette bancaire : tout ce qu’il faut savoir

4.7/5 - (32 votes)

Julien Barbet
Julien Barbet
Publications: 259