Rénovation totale de l’extérieur de la maison : par quoi commencer ?

Rénover totalement l’extérieur de sa maison, c’est faire le choix de lui donner un sérieux coup de jeune, mais aussi d’améliorer l’étanchéité et la solidité du bâti. C’est l’occasion de retravailler l’aspect esthétique des façades afin que le bâtiment puisse, soit retrouver son charme d’antan, soit s’inscrire dans l’air du temps. À l’issue des travaux, on retrouvera son habitation comme neuve, revalorisée, plus embellie et « en bonne santé ». Néanmoins, sa concrétisation est loin d’être une partie plaisir puisqu’il s’agit d’un projet de grande envergure. Les postes de travaux dans le cadre de ce projet pouvant être aussi divers que nombreux, il est normal que l’on ne sache pas par quoi commencer. Si tel est aussi votre cas, voici quelques travaux qui doivent absolument être entrepris lors d’une rénovation totale de l’extérieur d’une maison.

Rénovation de la toiture

Tout projet de rénovation totale de l’extérieur passe inexorablement par la réhabilitation de la toiture. Bien qu’elle représente dans la plupart du temps des travaux conséquents, elle revêt indubitablement une importance cruciale. La raison est que la toiture est la première protection de tout logement et de ses habitants contre les intempéries, le froid, le vent, la chaleur et la pollution sonore. Cet élément contribue en plus à l’efficacité énergétique d’un bâtiment, en sachant que lorsque son étanchéité laisse à désirer, il représente jusqu’à 30% des pertes thermiques de la maison. Selon les cas, la rénovation d’une toiture peut se limiter à son simple nettoyage en profondeur ou impliquer sa réfection. Dans tous les cas, l’intervention d’un couvreur chevronné comme Gino Costellat est recommandée, à moins que l’on soit du métier.

media renovation exterieur commencer totale

Réfection de toiture : de quoi parle-t-on exactement ?

Ce poste de travaux s’impose lorsqu’une toiture a subi d’importants dégâts ou est confrontée à des problèmes récurrents d’humidité ou d’infiltrations ne pouvant pas être résolus par une simple réparation. Le propriétaire peut aussi décider de sa réalisation dans une optique d’amélioration de la qualité de vie des occupants : utilisation de matériaux plus respectueux de l’environnement et/ou mise en place d’une isolation thermique sans famille.

Les travaux de réfection consistent à garantir l’étanchéité de la toiture, en troquant le revêtement défectueux (tuiles, ardoises…) contre un nouveau. Selon l’ampleur des dégâts, cette opération peut être totale ou partielle. Parfois, elle requiert la reprise de la charpente dans l’éventualité où cet élément ne pourrait plus faire l’objet d’un traitement spécifique. On peut également en profiter pour refaire l’isolation thermique du toit. L’isolation peut se faire par l’intérieur (isolation entre chevrons, sous rampants…), ou par l’extérieur (panneaux sandwichs, caissons chevronnés, sarking…).

Qu’en est-il du nettoyage du toit ?

Plus qu’une simple opération de lavage, un nettoyage digne de ce nom est l’art de rallonger durablement la durée de vie d’une toiture et de rehausser son look. Elle est recommandée lorsqu’une réfection totale ou partielle n’est pas prescrite. Le nettoyage à proprement parler consiste à enlever les feuilles, branches d’arbres et débris qui se trouvent sur le toit. Il s’agit également de débarrasser la couverture des mousses, lichens et saletés en tout genre. Durant cette opération qui est particulièrement délicate, aucun élément n’échappe au couvreur : couverture, gouttières, ouvertures, arêtes et faîtages, fixations, noues, ventilation, saillies, éléments décoratifs… Une fois le nettoyage terminé, le professionnel peut, si besoin, appliquer un traitement anti-mousse ou hydrofuge. Il peut en profiter pour réparer les petits dégâts avant qu’ils n’impactent l’étanchéité du toit et appliquer un traitement sur-mesure sur les charpentes afin de prévenir les risques de prolifération de champignons et/ou d’insectes.

Ravalement de façade et isolation des murs par l’extérieur

Le ravalement de façade est une opération qui vise à remettre en état les murs extérieurs d’une maison, de même que ses accessoires apparents. Il s’agit plus précisément de remettre à neuf toute la façade, d’y apporter une seconde jeunesse, mais également d’en garantir la propreté et l’imperméabilité dans le respect de son aspect d’origine. En vertu des articles L132-1 à L132-5 du Code de la construction et de l’habitation (CCH), le ravalement doit obligatoirement s’opérer chaque décennie. C’est d’ailleurs l’autorité municipale elle-même qui en ordonne réalisation le moment venu. Mais le propriétaire peut également s’y lancer de sa propre initiative, c’est-à-dire sans attendre l’arrêté municipal faisant sommation.

visu renovation totale de l exterieur de la maison par quoi commencer

Dans tous les cas, le ravalement s’effectue à travers une série d’opérations de nature variée, dont :

  • le contrôle de l’état de la façade (aspect esthétique, étanchéité…), l’évaluation de la performance d’isolation et l’identification de la source des dégradations,
  • la pose des échafaudages et autres équipements,
  • le nettoyage de façade qui peut se faire de différentes manières (sablage, gommage, peeling, hydrogommage, nettoyage au Kärcher, nettoyage par nébulisation, nettoyage chimique…),
  • le traitement de façade qui dépendra de l’état des murs extérieurs,
  • la réparation des lézardes et fissures, des imperfections et des malfaçons qui a pour but d’imperméabiliser toute la façade,
  • l’application des finitions (peinture, enduit, bardage, parement…).

Depuis le 1er janvier 2017, tout propriétaire est dans l’obligation d’intégrer l’ITE (isolation thermique des murs par l’extérieur) dans le cadre de ses travaux de ravalement si ces derniers concernent au moins la moitié de la façade hors couverture. Et même si l’on n’est pas concerné par ce décret, il est tout de même recommandé d’associer ITE et ravalement de façade. En combinant ces deux postes de travaux, on peut faire d’une pierre deux coups : on offre une seconde jeunesse à la façade de sa maison tout en lui apportant une couche isolante supplémentaire très efficace. À la clé, son patrimoine est valorisé et l’efficacité énergétique du bâtiment améliorée.

L’ITE consiste à envelopper de matériaux isolants (mur manteaux) une maison afin d’en accroître l’inertie thermique et supprimer chaque zone par laquelle s’opèrent les pertes thermiques. En moyenne, cette opération de rénovation énergétique permet au propriétaire de réduire jusqu’à 30% sa consommation énergétique et de limiter les déperditions de chaleur par les murs qui, à elles seules, représentent 25 à 30% des pertes thermiques totales d’un bâtiment. L’isolation des murs par l’extérieur peut se faire sous enduit ou sous bardage et doit se faire une fois les murs extérieurs nettoyés, traités et réparés.

4.6/5 - (37 votes)
Image par défaut
Aurel Mathias
Publications: 27

Laisser un commentaire