Appareil auditif : comment l’adapter à la pratique sportive ?

Article mis à jour le 16 juin 2021

La pratique sportive est très bénéfique pour la santé physique et mentale. Il serait alors dommage de vous en priver à cause de problèmes d’audition. Grâce aux évolutions technologiques, divers modèles d’appareils auditifs peuvent être adaptés à votre sport favori.

Bien choisir son appareil auditif en fonction du sport pratiqué

Il existe trois grandes catégories d’appareils auditifs : l’appareil auditif intra-auriculaire ou ITE (In The Ear), l’appareil auditif mini-contour ou RIC (Receiver In The Canal), et l’appareil auditif à contour d’oreille ou BTE (Behind The Ear).

Les appareils auditifs intra-auriculaires

Les prothèses auditives intra-auriculaires, comme celles que l’on retrouve chez Vivason, sont les modèles les plus adaptés si vous pratiquez des sports de contact. Elles conviennent pour le football, le basketball ou encore le handball. Encore appelées appareils auditifs invisibles, notamment dans la variante CIC (Completely In Canal), elles prennent la forme d’un très petit boîtier. Ce minuscule boîtier est alors à introduire dans le conduit auditif directement.

Les appareils auditifs contour d’oreille

De leur côté, les audioprothèses à contour d’oreille sont faites d’un boîtier positionné derrière l’oreille et contenant un micro, et d’un tube discret conduisant le son du boîtier vers l’oreille. Pour qu’elles ne subissent pas de chocs, elles sont adaptées aux sports sans contact. Les appareils auditifs BTE conviennent aux pratiquants de tennis et aux adeptes de course à pied ou de vélo.

Les appareils auditifs mini-contour

Encore appelée audioprothèse avec écouteur déporté, l’aide auditive mini-contour possède la même structure que le traditionnel modèle à contour d’oreille. Il est toutefois plus léger et plus discret. En outre, le microphone est posé dans le conduit auditif. L’appareil auditif avec écouteur déporté ou RIC conviendra donc généralement à la plupart des activités sportives. Toutefois, il peut s’avérer légèrement encombrant dans la pratique d’un sport collectif avec beaucoup de contacts.

Une quatrième forme, moins répandue, se trouve en l’appareil auditif open-fit. Les audioprothèses open-fit ont le même principe de fonctionnement que les appareils BTE. Quoique plus discrètes, elles ne conviennent qu’aux pratiques sportives nécessitant peu de mouvements et de contacts (vélo, marche, jogging, etc.).

A lire aussi : 22 remèdes de grand-mère contre les douleurs cervicales

appareil-auditif-comment-l-adapter-a-la-pratique-sportive

Faire du sport avec son appareil auditif : quelles précautions avant et après ?

La pratique sportive avec un appareil auditif inclut implicitement les notions de confort et d’ergonomie. Ces facteurs ne sauraient être les seuls critères de choix d’un appareil auditif. La technologie d’aide à l’audition doit avant tout être adaptée au degré de surdité.

Mettez vos appareils auditifs en sécurité avant chaque séance de sport

Si vous souffrez d’une surdité sévère, vous devrez opter par exemple pour un modèle à contour, qui pourrait s’avérer peu adapté pour votre sport. Dans ce cas, servez-vous d’une cordelette pour relier les deux appareils entre eux, et à votre chemise. Vos audioprothèses resteront ainsi bien en place.

De façon générale, quel que soit le modèle pour lequel vous opterez, les appareils auditifs sont des dispositifs nécessitant d’être bien entretenus. La plupart des modèles actuels sont certifiés IP67 (protection totale contre la poussière, protection contre l’eau à 1m de profondeur pendant 30 minutes). Néanmoins, pour aller au sport, pensez à porter un bandeau anti-transpiration. Vous pouvez aussi vous procurer des housses qui couvriront vos appareils auditifs.

A lire aussi : Les remèdes naturels pour soulager les acouphènes

Entretenez vos audioprothèses après le sport

Après chaque séance de sport, pensez à bien nettoyer vos appareils auditifs. Pour ce faire, servez-vous d’un spray nettoyant pour retirer la poussière et le cérumen. Vous devez également les sécher, car l’humidité provenant potentiellement de la transpiration peut entraver la bonne aération de la pile ou de la batterie. Il existe des boîtes de séchage dont vous pouvez vous servir, contenant des pastilles déshydratantes.

Au besoin, votre audioprothésiste ou votre audiologiste pourra vous orienter dans le choix à faire. Il vous prodiguera aussi les conseils d’utilisation pour que vous profitiez de vos aides auditives le plus longtemps possible.

A lire aussi : Lipoedème : les traitements naturels

4.5/5 - (38 votes)
Image par défaut
Aurel Mathias
Publications: 13

Laisser un commentaire