Le business de la mort se porte bien en France

En France, le business de la mort se porte très bien. On est loin de l’image terne associée à l’univers de la mort. Les caisses des prestataires évoluant dans le secteur sont rayonnantes de couleur. Mais encore, rien ne prédit un avenir lugubre pour ces différents prestataires. Plusieurs viennent même grossir leur rang pour faire face à une demande grandissante et de plus en plus exigeante.

Un business chiffré à plusieurs milliards d’euros

En France, et avant même les années COVID 19, quelque 600 000 personnes décèdent chaque année. Et pourtant, la dépense moyenne pour des obsèques est estimée à 4600 euros. Le marché des décès, rien qu’en France, enregistre donc facilement plus de 2,5 milliards d’euros par an. Actuellement, environ 4000 prestataires se partagent ce pactole. On peut donc dire que le business de la mort fleurit bien dans notre pays.

Pour faire face à une demande de plus en plus grandissante, les offres se diversifient. Les services des pompes funèbres ne sont plus les seuls sur le circuit. D’autres prestataires sont venus répondre à des demandes de plus en plus exigeantes. C’est ainsi que sont apparus par exemple des prestataires spécialisés dans un domaine précis, comme la location du corbillard, l’édition des remerciements condoléances ou la réalisation des plaques mortuaires.

La libéralisation des services des pompes funèbres : l’élément déclencheur

Depuis presque un siècle, le secteur de la mort a été verrouillé par l’État. Les pompes funèbres sont assurées par un service public mis en place dans chaque commune. Cette dernière avait alors le choix entre conclure un contrat de concession ou mettre en place ce service au sein de la commune. Parmi les entreprises qui ont bénéficié de ces contrats de concessions, on retrouve la PFG (Pompes Funèbres Générales). Cette entreprise profitait notamment d’une situation de monopole dans les plus grandes villes, organisant plus de 30% des obsèques en France.

En 1993, l’État décide de libéraliser le secteur et de laisser le consommateur choisir son prestataire, au grand damne des entreprises comme la PFG. D’autres entreprises qui offrent à peu près les mêmes prestations sont donc venues grossir les rangs des partenaires historiques des communes. Puis, d’autres entreprises spécialisées dans d’autres secteurs sont arrivées à leur tour.

Lire aussi : Assurance vie : gare aux arnaques aux faux notaires

Des clients pressés et impatients

L’essor du business de la mort s’explique aussi par le caractère urgent des besoins. En effet, les obsèques planifiées sont assez rares. Dans la majorité des cas, le décès arrive à l’improviste et met sens dessus dessous les emplois du temps des proches. En plus, les obsèques doivent être réalisées dans les jours qui suivent alors que la liste des tâches est longue. Finalement, les proches trouvent sensé et raisonnable d’en confier une grande partie à différents prestataires.

De plus, ces derniers offrent de vraies solutions. Ils sont vraiment capables de se substituer à une clientèle submergée par ses émotions et qui n’a pas forcément les moyens de bien faire les choses. Les services d’assistance ante-mortem ont logiquement du succès par exemple parce que leurs clients sont perdus dans les procédures. Il faut par exemple rédiger des courriers administratifs, résilier différents contrats auprès des différents organismes, clôturer des comptes RS, etc. Ce sont des tâches qui ne sont pas forcément accessibles à tout le monde.

De nouveaux prestataires pour faire face à de nouveaux besoins

L’essor du business de la mort s’explique également par l’apparition de nouveaux besoins. Très souvent, ce sont des demandes qui ne sont pas fournies habituellement par l’entreprise qui s’occupe des obsèques. Certaines familles exigent par exemple la présence de pleureuses, veulent engager des chanteuses gospel ou veulent que les événements soient filmés et mémorisés.

En parallèle avec les demandes, l’offre aussi évolue. Certaines sont même inédites, au point d’attirer de très nombreuses familles en deuil. C’est ainsi que sont apparues par exemple des entreprises comme FunerarTV au Canada qui proposent la diffusion en direct de vos obsèques. C’est aussi ainsi qu’Elysium Space a vu le jour. Cette entreprise vous offre la possibilité d’envoyer vos cendres dans l’espace, à bord d’un vaisseau spatial.

L’arrivée des prestataires en ligne

L’essor de ce business est aussi expliqué par la présence des différents prestataires en ligne. De cette façon, ces derniers sont plus faciles à trouver pour les clients. Celui-ci a accès à diverses informations à propos des différents prestataires et peut les comparer facilement. En plus, internet permet aux clients d’uniformiser les offres à travers les échanges dans les réseaux sociaux, dans les forums, etc. Enfin, l’achat et la commande en ligne permettent en plus un gain de temps considérable puisque le client n’est plus obligé de se déplacer.

Lire aussi : L’assurance vie : Quelle assurance vous convient le mieux ?

4.7/5 - (20 votes)
Image par défaut
Nathan
Nathan responsable de la publication de Info-mag-annonce.com. Tous ses articles sont rédigés en coordination avec l'équipe de direction.
Publications: 108

Laisser un commentaire