Les feux de route : fonctionnement, rôle et législation

Feux de route

Article mis à jour le 17 mars 2021

Dans cet article, nous donnons toutes les informations à connaître à propos des feux de route : utilisation, portée, fonctionnement et législation.

Feux de route : définition

Les feux de route sont un dispositif d’éclairage qui équipe les voitures mais aussi la plupart des véhicules à moteur. Leur objectif est de vous permettre de conduire la nuit, dans des zones à très faible luminosité.

Un voyant lumineux disposé sur le tableau de bord de votre véhicule vous permettra de vérifier si vos phares sont allumés ou éteints. De plus, la manette permettant d’actionner les feux de route se trouvent à proximité du volant. Et ce, afin de faciliter son usage par le conducteur.

Par ailleurs, de plus en plus de véhicules sont équipés de capteurs de luminosité visant à automatiser l’usage des feux de position et de croisement. Néanmoins, l’activation des feux de route nécessite toujours une intervention manuelle de la part du conducteur.

A quoi servent-ils ?

Feux de route - Présentation

Aussi appelés « plein-phares« , ces feux servent à éclairer la trajectoire de votre véhicule lorsque vous circulez de nuit et / dans des zones avec pas ou peu d’éclairage.

Par ailleurs, l’article R40 du Code de la Route précise que le conducteur doit utiliser les feux de croisement plutôt que les feux de route lorsqu’il croise un autre véhicule afin de ne pas risquer de l’éblouir. Il précise également :

 » 2° Feux de croisement :

Les feux de croisement doivent être employés, l’exclusion des feux de route :

a) Lorsque le véhicule risque d’éblouir d’autres usagers, et notamment :

  • lorsqu’il s’apprête à croiser un autre véhicule,
  • lorsqu’il suit un autre véhicule à faire distance, sauf lorsqu’il effectue une manoeuvre de dépassement.

La substitution des feux de croisement aux feux de route doit se faire suffisamment à l’avance pour ne pas gêner la progression des autres usagers.

b) Lorsque le véhicule circule hors agglomération sur une route éclairée en continu et que cet éclairage est tel qu’il permet au conducteur de voir distinctement à une distance suffisante.

c) Lorsque la véisibilité est réduite en raison des circonstances atmosphériques, notamment en cas de brouillard, de chute de neige ou de pluie, sous réserve du paragraphe 3 (2° alinéa) ci-après.

Cependant, les feux de route peuvent être allumés par intermittence, dans les cas qui précèdent, pour donner aux autres usagers de brefs avertissements justifiés par des motifs de sécurité, notamment lors d’une manoeuvre de dépassement.

Lorsqu’il est fait usage des feux de route, les feux de croisement peuvent être utilisés simultanément.  »

Combien y a-t-il de feux de route sur un véhicule ?

La réglementation française impose que chaque véhicule dont la longueur dépasse 1.30 m soit équipé d’une à deux paires de feux de route.

Quelle est leur portée ?

Portée des feux de route

Selon le Code de la Route, chaque feu de route d’un véhicule doit avoir une portée minimale jusqu’à 100 mètres de distance.

A noter : En cas d’utilisation d’ampoules LED, leur puissance ne doit pas excéder les 60 Watts. Dans le cas contraire, le conducteur sera sanctionnable. En effet, cela sera considéré comme un mauvais fonctionnement des phares du véhicule.

Quand les utiliser ?

Usage des feux
Source : Association Prévention Routière

Les feux de route sont à utiliser lorsque vous conduisez de nuit et / ou dans une zone peu éclairée. En revanche, ils ne doivent pas être utilisés si vous croisez un véhicule venant en sens inverse. Et ce, afin d’éviter tout risque d’éblouissement et, donc, de mise en danger des autres automobilistes. De la même façon, il est interdit de les utiliser dans un tunnel suffisamment éclairé, toujours afin éviter d’éblouir les autres conducteurs.

De plus, ils peuvent être utilisés pour signaler votre présence. Notamment en cas de croisement dangereux ou d’absence totale de visibilité. Dans ce cas, ils font office d’appel lumineux.

Pour finir, les feux de route sont parfois utilisés en tant qu’appel lumineux. Le plus souvent, il s’agit de prévenir les autres automobilistes de la présence d’un contrôle routier à proximité. Dans les faits, cet usage n’est pas sanctionnable. Toutefois, il peut être considéré comme une conduite dangereuse, qui est quant à elle punissable d’une amende de classe 4.

Feux de route : que dit la législation ?

Feux de route - Législation

Le fait de ne pas éteindre vos plein-phares, lorsque vous croisez un autre automobiliste, est considéré comme une situation dangereuse. En effet, il y a un fort risque d’éblouissement de celui-ci et donc, de gêner sa visibilité. En cas de contrôle, vous vous exposez à une contravention de classe 4, sans retrait de points.

Pour rappel :

Contravention de 4ème classe
Minoration
Forfaitaire
Majoration
Maximal
Prix de l'amende
90 €
135 €
375 €
750 €
Délai de règlement
* 3 jours après remise en main propre
*15 jours après envoi à domicile
* 45 jours
* 60 jours (si téléprocédure)
Si règlement au-delà du délai de 45 à 60 jours
En cas de comparution devant un juge

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici