Héliciculture : le guide complet pour réussir son projet d’élevage d’escargots

L’héliciculture, ou élevage d’escargots, est une activité à fort potentiel. En effet, en France, la demande en viande d’escargots est très forte élevée. Avec plus de 65 000 tonnes consommées chaque année, l’Hexagone est le plus grand consommateur d’escargots au monde. À l’opposé, le pays produit actuellement à peine 1000 tonnes. Mettre en place un projet hélicicole peut donc être un investissement très judicieux. Mais pour cela, il est important de bien maîtriser tous les rouages de cette activité et de bien en évaluer la faisabilité. Dans ce guide, nos experts en héliciculture vous proposent donc un tour d’horizon complet sur tout ce qu’il faut savoir avant de créer son entreprise d’élevage d’escargots. Lisez donc !

Héliciculture : quelles sont les différentes espèces d’escargots d’élevage ?

La réglementation européenne reconnaît principalement trois espèces d’escargots :

Helix Pomatia, l’escargot de Bourgogne

Mieux connu sous le nom d’escargot de Bourgogne, l’Hélix Pomatia est l’escargot le plus consommé en France. C’est aussi la plus grosse espèce de gastéropode. Sa coquille a généralement une coloration blanc-crème avec des stries fines brun foncé et peut atteindre 5 cm. 

L’escargot de Bourgogne possède 4 tentacules, à savoir deux petits vers le bas et deux longs vers le haut. Il a une saveur empreinte d’herbes sauvages et s’accompagne très souvent de beurre mêlé à l’ail et au persil. 

L’élevage de l’escargot de Bourgogne s’avère très exigeant et est globalement peu rentable. Sa croissance nécessite un sol calcaire et il ne supporte pas la promiscuité liée l’élevage intensif.

Helix Lucorum

Cette variété d’escargots est considérée comme un escargot de « 1er prix ». Elle est originaire de Turquie, de Grèce et de Macédoine. Elle se distingue par sa coquille brune aux motifs soutenus avec des bandes foncées sur le sens longitudinal. 

L’Helix Lucorum a une texture élastique et une saveur plus neutre que l’escargot de Bourgogne. 

Helix Aspersa

Aussi appelé « Escargot gris », l’Helix Aspersa est l’espèce la plus adaptée pour un élevage intensif. Il en existe sous deux variantes : 

  • L’Aspersa Müller (le Petit Gris) : il se distingue par une coquille brun clair et des bandes sombres longitudinales. Une fois adulte, le petit gris mesure de 28 mm à 35 mm, et pèse entre 7 g et 15 g ;
  • L’Aspersa Maxima (le Gros Gris) : il possède une coquille globuleuse avec des bandes spirales bigarrées. Au bout du processus de croissance, il mesure 40 à 45 mm et pèse entre 20 g et 30 g.

La saveur de l’escargot gris varie en fonction du type d’alimentation et du lieu de récolte. 

Héliciculture : Le guide détaillé de l’élevage d’escargots

Quels sont les besoins au démarrage d’un projet d’héliciculture ?

Comme pour tout projet d’entreprise, un investissement de départ est nécessaire pour se lancer.

Un terrain

Pour concrétiser un projet d’élevage des escargots, la première exigence est un terrain situé dans une zone humide et légèrement en altitude. L’idéal est qu’il y ait déjà un bâtiment bien éclairé pour abriter les enclos dans lesquelles les escargots seront installés. 

En hiver, l’élevage se fait hors-sol à l’intérieur du bâtiment. En été et en automne, les escargots peuvent brouter librement dans des parcs aménagés à l’extérieur.

Le terrain de l’exploitation hélicicole doit être protégé par une clôture électrique pour empêcher l’intrusion des prédateurs comme les souris, les lézards, les hérissons et les orvets. 

Un kit d’élevage

Le matériel pour l’élevage des escargots est composé de plusieurs outils :

  • Des récipients. Entre autres, vous aurez besoin d’un réservoir d’eau, de mangeoires, d’abreuvoirs et de seaux en plastiques. Ces récipients serviront à nourrir et à abreuver régulièrement les escargots. 

Vous pouvez également les utiliser pour déplacer de l’eau ou de la nourriture d’un point à un autre, ou encore pour trier les escargots en vue de les répartir dans des enclos ou de les vendre ;

  • Des outils d’aménagement. Ces équipements sont indispensables pour maintenir la propriété sur le site de l’élevage, déplacer les matériaux lourds ou encore remuer la terre en vue de la recherche d’œufs. Il s’agit principalement d’une brouette, d’une pelle, d’une truelle à main, et d’une houe ;
  • Les accessoires. On en compte principalement quatre : une balance numérique, des cuillères en plastique, un pulvérisateur et un tuyau d’arrosage. 

Lire aussi : Matériel pour l’élevage d’escargots : quels sont les besoins ?

Un local de transformation

Un local de transformation est nécessaire pour débarrasser les escargots prêts à être consommés de leurs coquilles, et les nettoyer avant de les vendre. Ce local peut également servir à la préparation de leur nourriture. 

Vous pouvez le construire et l’équiper vous-même, ou louer des locaux pré-équipés. Tout dépend de votre budget. 

Du temps

L’élevage d’escargots nécessite environ 2000 heures de travail par an et par personne pour une production d’une tonne. L’activité exige peu de main-d’œuvre de décembre à février. Mais *du printemps à la fin de l’été, il faut prévoir du temps pour :

  • La surveillance des escargots ;
  • L’entretien des cages intérieures et des parcs extérieurs ;
  • La transformation des escargots pour leur commercialisation. 
Héliciculture : Le guide détaillé de l’élevage d’escargots

Comment nourrir les escargots d’élevage ?

Les escargots se servent de leur radula, un organe équivalent à la langue et couvert de dents, pour broyer la nourriture. 

Afin de leur permettre de grandir sainement et d’avoir le meilleur goût, une fois à maturité, variez autant que possible leur alimentation. Nourrissez-les régulièrement avec des fruits et des légumes, ainsi que des aliments riches en calcium.

Des fruits et des légumes

Comme fruits, les escargots apprécient les framboises, les pommes, les raisins, les mangues ou encore les papayes. 

En ce qui concerne les légumes, les feuilles de laitue sont leurs préférés. Mais ils apprécient également les choux de Bruxelles, les tomates, les concombres, les haricots verts et les petits pois. 

Vous pouvez aussi mettre dans leurs mangeoires des graines comme les graines de potiron et les graines de tournesol. 

Les fruits et les légumes doivent être épluchés ou découpés en fines tranches ou en petits cubes pour permettre aux escargots de les manger plus facilement. 

Des aliments riches en calcium

Pour grandir rapidement et être en bonne santé, les escargots ont besoin d’un apport suffisant en calcium. Ce nutriment est essentiel pour la formation et la réparation de leur coquille. 

Voici quelques sources de calcium que vous pouvez ajouter à leurs mangeoires pour leur assurer un apport suffisant :

  • Os de seiche ;
  • Poudre de calcium ;
  • Calcaire naturel ;
  • Coquilles d’œuf ou d’huîtres réduites en poudre ;
  • Cendre de bois ;
  • Farine d’os ;
  • Craie naturelle.

Les aliments dangereux pour les escargots

Pour une croissance saine de vos escargots, évitez les aliments suivants :

  • Les aliments salés : le sel provoque la déshydratation des escargots et peut les tuer très rapidement. Évitez donc de mettre des aliments salés dans les mangeoires de vos escargots. Le sel présent dans les fruits et les légumes est largement suffisant pour leur organisme ;
  • Les aliments transformés : ne nourrissez surtout pas les escargots avec des aliments comme le pain, la grignotine, les pâtes et tout autre type d’aliment industriel. Leur appareil digestif a du mal à les digérer ;
  • Les aliments périmés : la nourriture périmée peut attirer des mouches et des moustiques, les ennemis des escargots. Tous les 3 jours au maximum, enlevez de leurs mangeoires les restes d’aliments afin d’éviter une épidémie destructrice. 
Héliciculture : Le guide détaillé de l’élevage d’escargots

La nourriture fabriquée : un choix plus simple

Nourrir les escargots uniquement avec des aliments verts peut s’avérer difficile et surtout coûteux. Pour une meilleure maîtrise des coûts et surtout en raison des difficultés de conservation des fruits et des légumes, vous pouvez fabriquer vous-même de la nourriture professionnelle

Pour produire1kg de nourriture professionnelle, il vous faudra :

  • 200 grammes de farine de soja ;
  • 290 grammes de carbonate de calcium ;
  • 40 grammes de farine de tournesol ;
  • 400 grammes de farine de blé ménagère ;
  • 40 grammes de phosphate dicalcique ;
  • 30 grammes d’additif alimentaire vitaminé.

Pour faire encore plus simple, vous pouvez vous procurer de la nourriture préfabriquée directement auprès des coopératives agricoles, des boutiques spécialisées ou encore des héliciculteurs. Elle est commercialisée sous la forme de farine ou de granulés. 

Lire aussi : Nourriture pour escargots d’élevage : tout ce qu’il faut savoir

Quelle quantité de nourriture donner aux escargots ?

Habituellement, on compte 2 kg de nourriture pour 1kg d’escargots. Mais fiez-vous plutôt aux habitudes alimentaires de vos escargots sur plusieurs jours. S’ils vident leurs mangeoires à chaque fois que les servez, augmentez progressivement la quantité. Par contre, si de quantités importantes restent dans les mangeoires chaque matin, réduisez la quantité de nourriture pour éviter les pertes. 

Quelle est la meilleure saison pour se lancer dans l’héliciculture ?

La période allant de février à mai est idéale pour se lancer dans l’héliciculture.  En effet, cela correspond à la période de la reproduction dans la plupart des exploitations. 

Les héliciculteurs ont alors une quantité importante d’escargots juvéniles. Ils pourront vous en vendre une partie pour vous permettre de lancer votre propre exploitation. Pour trouver un héliciculteur proche de chez vous, cherchez dans les annuaires spécialisés.

Par ailleurs, vous pouvez également ramasser directement les escargots dans la nature pour démarrer votre élevage. Mais pour cela, il faut pouvoir reconnaître les espèces et respecter les règles relatives à la récolte dans votre région. 

De manière générale, il est interdit de ramasser les escargots de Bourgogne pendant l’été, ainsi que tout autre escargot dont le diamètre de la coquille est inférieur à 3cm, quelle que soit la saison. 

Quelle espèce d’escargots choisir pour commencer un élevage d’escargots ?

Il est vivement recommandé de lancer son projet d’héliciculture avec des petit-gris ou des gros-gris, deux variétés de l’Helix Aspersa, généralement connu sous le nom d’Escargot Gris. Ce sont les espèces les plus faciles à élever. 

Après quelques années de pratique, vous pourrez passer à l’escargot de Bourgogne, une espèce dont l’élevage est très exigeant. 

Héliciculture : Le guide détaillé de l’élevage d’escargots

Combien d’escargots faut-il pour démarrer ?

Tout dépend de vos objectifs en termes de rendement. Mais en tenant compte du taux de mortalité qui est généralement de 50% sur les exploitations, il est judicieux de démarrer avec le double de la quantité d’escargots que vous souhaitez obtenir. 

Par exemple, pour une production finale de 1000 escargots, il faut un cheptel de 2000 escargots juvéniles. 

Quelle formation suivre pour réussir un élevage d’escargots ?

Pour réussir un élevage d’escargots, la passion seule ne suffira pas. Il faut absolument suivre une formation adaptée. Deux principales options s’offrent à vous :

  • Une formation de base : elle dure en moyenne 7 jours et porte le plus souvent sur la découverte de l’élevage d’escargots, la transformation et la commercialisation. Ce type de formations est disponible auprès des chambres d’agriculture, des conseillers ou encore des héliciculteurs. Elles permettent d’acquérir les connaissances de base dans le domaine, mais ne sont pas certifiantes ;
  • Le Brevet professionnel responsable d’exploitation agricole (BPREA) : c’est une formation diplômante dispensée en 18 semaines. Elle aborde diverses notions comme la biologie des escargots, les techniques d’élevage, les différentes phases d’élevage et la gestion d’une exploitation. 

Après votre formation, il est important de réaliser une étude de marché pour évaluer les réelles possibilités d’écoulement des escargots qui seront produits. 

Ensuite, pour ne pas faire une gestion à l’aveuglette, établissez un business plan comprenant les besoins en démarrage, les charges à couvrir et les recettes attendues. 

Vous pouvez également visiter d’autres héliciculteurs pour mieux comprendre les réalités du métier avant de démarrer. 

Lire aussi : Formation en héliciculture : comment devenir un pro de l’élevage d’escargots ?

Peut-on vivre des revenus de l’héliciculture ?

Il est difficile d’estimer avec précision la rentabilité d’un élevage d’escargots. En effet, tout dépend de la technicité de l’héliciculteur et des conditions climatiques. De plus, une épidémie peut détruire une grande partie de la production en seulement quelques jours. 

Les experts essaient au fil des années, de trouver des solutions pour réduire la survenue de ces drames, mais les options sont encore très limitées. Le taux de mortalité moyen est de 50%.

Quant au prix de vente, il varie en fonction du stade de transformation de l’escargot. 

De manière générale, le kilo d’escargots transformés est vendu autour de 21 €. Pour une production d’une tonne, l’héliciculteur peut donc encaisser 21 000 euros. 

Héliciculture : Le guide détaillé de l’élevage d’escargots

De ces fonds, il faut déduire les charges ci-après :

  • L’achat des escargots pondeurs : pour une production d’une tonne, il faut prévoir environ 1500 € pour l’achat des escargots pondeurs ;
  • La nourriture : le budget pour l’alimentation d’une tonne d’escargots est de 800 € en moyenne ;
  • Les assurances : la prime dépend de la couverture à laquelle l’héliciculteur a souscrit ;
  • Les salaires ;
  • Les frais d’électricité et d’eau ;
  • La location du centre de transformation ;
  • L’entretien du terrain ;
  • Le kit d’élevage ;
  • Les emballages ;
  • Les impôts et les taxes ;
  • Les dépenses en publicité. 

En moyenne, on estime que pour devenir rentable, il faut ainsi produire au moins 100 000 escargots par an

Lire aussi : Peut-on vivre d’un élevage d’escargots ?

Comment réussir l’élevage d’escargots en maternelle ?

L’élevage d’escargots présente plusieurs avantages pour les élèves en classe de maternelle. Il leur permet de toucher du doigt le cycle de développement des animaux. C’est également très amusant et surtout, cela ne présente aucun risque pour leur santé. 

Ceci étant dit, pour un élevage d’escargots en maternelle, il vous faudra :

  • Des escargots récoltés en pleine nature. En période pluvieuse, vous pouvez directement ramasser les escargots dans la nature. Mais des kits d’élevage contenant un nombre d’escargots, de la nourriture appropriée et un vivarium sont également disponibles auprès des héliciculteurs ou dans les boutiques en ligne ;
  • 2 pots transparents avec de la terre à l’intérieur. Les enfants devront nettoyer les pots au moins deux fois par semaine ;
  • Un bâton de bois pour le déplacement des escargots ;
  • Un petit récipient avec un peu d’eau ;
  • La nourriture : les feuilles de laitue, le concombre, la tomate, et la banane. Les enfants pourront nourrir les escargots chaque soir à la fin des cours ;
  • La craie, les escargots en ont besoin pour leur coquille. 

Voilà donc les points essentiels à maîtriser avant la mise en place d’un projet d’héliciculture. Si, après évaluation des différents éléments évoqués dans ce guide, vous vous sentez prêts à lancer votre entreprise, nous vous souhaitons plein succès dans cette nouvelle aventure !

4.7/5 - (41 votes)
Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 97

Laisser un commentaire