Jardin suspendu : tout ce qu’il faut savoir

0
51
Jardin suspendu

Article mis à jour le 10 janvier 2021

Aussi appelé jardin vertical, le jardin suspendu est une solution qui permet de végétaliser toutes les surfaces : les balcons et terrasses bien sûr, mais aussi les toits plats ou les façades. Et, si le principe existe depuis des siècles, le jardin suspendu se diversifie et fait de plus en plus d’adeptes.

Qu’est-ce qu’un jardin suspendu ?

Jardins suspendus de Bablyone

Si l’origine du jardin suspendu n’est pas certaines, l’exemple le plus célèbre est bien sûr les Jardins suspendus de Babylone. Datant de 600 ans avant notre ère, ces jardins font d’ailleurs partie des 7 Merveilles du Monde.

Contrairement au jardin classique qui prend place sur un plan horizontal, le jardin suspendu est quant à lui un espace végétal que l’on va installer sur un plan vertical. Son objectif est de créer un milieu naturel (plantes, fleurs, etc.) en hauteur dans un milieu artificiel (bâtiments, toitures, …).

Les différents types de jardin suspendu

Il existe trois grands types de jardin suspendu.

La toiture végétalisée

Toiture végétalisée

La toiture végétalisée est aussi appelée toit-vert ou écotoit. Elle est adaptée pour les toits plats ou légèrement inclinés (35° maximum). Bien qu’assez onéreuse (45 à 100 € / m²), la toiture végétalisée a pour atout majeur de renforcer les performances thermiques et phoniques d’une maison.

Les jardins suspendus pour balcon ou terrasse

Jardin suspendu pour balcon ou terrasse

C’est la forme de jardin suspendu la moins chère puisqu’il est possible de se créer une installation pour moins de 200 euros. Le coût global variera selon le choix des fleurs et plantes, la superficie du balcon, etc. Cependant, ce type de jardin suspendu ne s’adapte pas à tous les balcons et terrasses et demande de respecter certaines conditions. Ainsi, vous devrez notamment vous assurer que cela est autorisé dans votre immeuble et / ou votre copropriété. En outre, il faudra aussi respecter la charge maximale supportée par votre balcon. En principe, elle est de 350 kg / m² maximum.

Le mur végétal

Mur végétal

Ne nécessitant que peu d’entretien, le mur végétal peut être installé aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Il existe trois formes de mur végétal :

  • les modèles pour plantes posées sur de la laine (minérale ou organique) ou du feutre horticole.
  • les bacs avec un substrat traditionnel, simplement disposé à la verticale.
  • les modules sans substrat.

Comment fonctionne un jardin suspendu ?

Fonctionnement jardin suspendu

Avoir des pots adaptés

Les pots de votre jardin suspendu devront être adaptés aux arbres, plantes et fleurs que vous y planterez. Ils devront être suffisamment grands pour assurer l’épanouissement de vos plantes tout en limitant leur croissance et leur expansion pour que leur taille reste adaptée à l’espace disponible. De ce fait, les pots devront être changés régulièrement, pour respecter la croissance de la plante. En effet, si vous placez vos plantes dans un pot trop grand dès son installation, elle va produire énormément de racines et négliger la croissance de sa partie supérieure. A l’inverse, une grande plante placée dans un pot trop petit ne survivra pas non plus.

Utiliser un substrat spécifique

Tout comme pour les jardins horizontaux, le choix du terreau est un élément essentiel pour la survie et la bonne santé de vos plantes. Cela est d’autant plus important dans le cas d’un jardin suspendu qui nécessite un substrat spécifique. Celui-ci devra être très qualitatif afin de respecter les besoins en oxygène et en eau de chacune de vos plantes.

Un arrosage régulier et adapté

L’arrosage est lui aussi un élément important bien qu’il soit parfois difficile de l’adapter à la position verticale qui engendre souvent un dessèchement plus rapide des plantes. La fréquence d’arrosage et la quantité d’eau vont dépendre de plusieurs éléments : le type de plante (espèce, densité, etc.), la taille du pot et des racines, le type de terreau utilisé, la température ambiante ou encore la capacité d’absorption de la plante.

Luminosité et exposition

Que ce soit en extérieur ou en intérieur, le choix de vos plantes devra aussi être adapté selon la luminosité et l’exposition de l’emplacement choisi. A l’extérieur, cela est relativement simple à gérer puisque vous pouvez facilement connaître les moments les plus chauds ou les zones d’ombre de votre balcon par exemple. En revanche, c’est un peu plus difficile à évaluer lorsque ce sont des plantes d’intérieur.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Jardin suspendu - Avantages et inconvénients

Avantages d’un jardin suspendu

Un jardin suspendu apporte de nombreux bénéfices, tant d’un point de vue humain que technique ou écologique :

  • Au-delà de son aspect esthétique, il peut avoir un côté pratique avec la plantation d’arbustes fruitiers, de plantes potagères et aromatiques.
  • Sa mise en place et son entretien sont une source de bien-être pour les personnes qui s’en occupent.
  • D’un point de vue technique, la végétalisation d’un murs ou d’un toit permet de ralentir la dégradation et le vieillissement des bâtiments. De plus, il améliore l’isolation thermique et phonique des bâtiments tout en assurant une bonne humidité de l’air.
  • D’un point de vue écologique, il ne nécessite pas l’utilisation intensive de pesticides. Il permet également d’abriter une mini-faune variée (insectes et oiseaux) qui avaient disparu des villes. Selon les plantes choisies, c’est aussi un excellent dépolluant, notamment en intérieur.

Inconvénients d’un jardin suspendu

Le jardin suspendu n’a qu’un inconvénient majeur : la prise au vent, surtout si vous avez des plantes de grande hauteur. C’est pourquoi nous vous recommandons d’éviter les arbres avec un tronc long, potentiellement sensibles aux risques de rupture. Au contraire, privilégiez des arbres connus pour leur résistance comme le Charme japonais (ou Carpinus Japonica) ou des arbres à troncs multiples comme le Rhododendron par exemple.

Comment créer un jardin suspendu ?

Création jardin suspendu

La création d’un jardin suspendu doit être mûrement réfléchie. En effet, cela demande de prendre plusieurs critères en compte :

  • Les conditions liées aux besoins des plantes choisies (ensoleillement ou ombre, vent, humidité, température, etc.).
  • La structure du support ainsi que sa capacité de charge maximale et son étanchéité.
  • Le choix du substrat. S’il doit être léger, il ne contient pas nécessairement de terre. Le plus souvent, il s’agit d’un mélange de sphaigne, de compost et de mousse.
  • S’il s’agit d’un toit végétal, vous devrez en plus prévoir l’installation d’une membrane imperméable avec un système de drainage spécifique et un tissu faisant office de filtre.

Comment l’entretenir ?

Entretien jardin suspendu

L’entretien d’un jardin suspendu est assez proche de celui d’un jardin classique. Il faudra prévoir un arrosage et un entretien régulier des plantes. La plus grande différence réside dans le fait de vérifier régulièrement la structure supportant le jardin suspendu. En effet, celle-ci ne doit pas se déformer, être toujours solide et conserver une parfaite étanchéité. Pour terminer, il faudra tenir compte du fait que les plantes pèsent plus lourd au fur et à mesure de leur développement. Cet élément devra donc être particulièrement surveillé, notamment si votre jardin est installé sur un balcon ou une terrasse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici