Que faire à Aix-en-Provence ?

Article mis à jour le 16 juin 2021

Ville du sud-est de la France, Aix-en-Provence est située dans le département des Bouches-du-Rhône dont elle est la sous-préfecture. Au coeur de la région Provence – Alpes – Côte d’Azur, Aix-en-Provence forme avec 35 autres communes le Pays d’Aix. A seulement 32 km de Marseille et de la mer Méditerranée, cette ville possède un patrimoine riche, tant historique que culturel.

Aix-en-Provence en quelques mots

Aix-en-Provence en quelques mots

Tout d’abord appelée Aquae Sextiae, Aix-en-Provence a été fondée en l’an 122 avant J.C. par une garnison romaine. Elle devient ensuite la capitale du Comté de Provence. Ville thermale depuis l’Antiquité, Aix-en-Provence est depuis longtemps un important pôle touristique grâce à un son important patrimoine culturel.

Du point de vue de la superficie, Aix-en-Provence est la 3ème ville la plus étendue de France métropolitaine après Arles et Marseille (source : seloger.com).

Aix-en-Provence en quelques chiffres

Aix-en-Provence en quelques chiffres

Superficie
186.08 km²
Nombre d'habitants
143 097 habitants (en 2018)
Densité de population
769 habitants au km²
Altitude
Min. 73 m
Max. 511 m

Que visiter à Aix-en-Provence ?

Les places d’Aix-en-Provence

La Place d’Albertas

Place d'Albertas

Construite entre 1745 et 1746, la Place d’Albertas n’est pas très grande mais fait partie des places les plus photographiées d’Aix-en-Provence. Inspirée de la mode parisienne de l’époque, la Place d’Albertas s’est dotée d’une fontaine en 1860 qui en fait une des places les plus connues de la ville.

La place Richelme

Autrefois, il s’agissait de deux places distinctes : la Place du Marché et la Place aux Herbes. Aujourd’hui, elle n’en forme plus qu’une où vous pourrez profiter de terrasses ombragées et de marchés quotidiens où découvrir de délicieux produits provençaux. Au sud de la Place Richelme, vous pourrez admirer la Fontaine du Sanglier qui est une copie d’une sculpture située à Florence et d’un bronze antique.

La Place de l’Hôtel de Ville

A quelques pas de la Place Richelme, la Place de l’Hôtel de Ville est elle aussi dotée de terrasses ombragées agréables. Mais elle est surtout admirée pour son architecture à l’image de l’Hôtel de Ville dont elle porte le nom et dont la façade est inspirée des palais italiens. Vous pourrez également y admirer la Tour de l’Horloge, ancien beffroi de la ville qui possède une horloge astronomique datant de 1661. Enfin, la Place de l’Hôtel de Ville possède une fontaine, classée monument historique depuis 1905.

Les Musées

Musée du Calisson
Musée du Calisson

Aix-en-Provence compte de nombreux musées et lieux culturels qui valent la peine d’être visités. S’il est difficile de tous les lister, nous vous recommandons tout particulièrement les lieux suivants.

L’Atelier Cézanne

Considéré comme le père de l’art moderne, Paul Cézanne (1839-1906) était un peintre post-impressionniste. Originaire d’Aix-en-Provence, il y a passé toute sa jeunesse puis la fin de sa vie. En visitant l’Atelier Cézanne, vous pourrez entrer dans l’intimité de l’artiste en y découvrant ses objets personnels mais aussi tous les accessoires qui lui ont permis de peindre les tableaux qui ont fait sa renommée.

Si vous appréciez l’oeuvre de Cézanne, vous apprécierez aussi de visiter la Bastide du Jas de Bouffan. Classé monument historique depuis 2001, ce fut la demeure du peintre avant de devenir un musée dédié à sa vie et à ses oeuvres.

Le Musée du Calisson

Le calisson est une délicieuse confiserie faite à base de fruits confits et d’amandes broyées, posés sur du pain azyme et recouverts de sucre glace. Aix-en-Provence est la capitale mondiale du calisson. Il n’est donc pas étonnant de retrouver un musée dédié dans la ville. Au coeur de 3 hectares d’amandiers, le musée du calisson se compose d’un grand parcours à la fois ludique et éducatif. Lors de votre visite, vous pourrez même fabriquer vous-même des calissons dans l’atelier du musée.

Le Camp des Milles

Plus qu’un musée, le Camp des Milles est un lieu de mémoire. Prenant place dans l’ancienne Tuilerie des Milles, près de 10 000 personnes y furent internées entre 1939 et 1942. Vous pourrez y découvrir les trois grandes périodes de ce camp qui emprisonna les ennemis du Reich et les « indésirables » (légionnaires étrangers qui cherchaient à immigrer) et qui fut le point de départ de plus de 2 000 juifs vers le camp d’Auschwitz.

Le Musée Granet

Le Musée Granet est l’un des plus importants musées de la région. Ouvert depuis 1838 et prenant place dans l’ancien Palais de Malte,  le Musée Granet se situe à quelques pas du Cours Mirabeau. Ce musée abrite une importante collection de peintures du XIVème au XXème siècle, une galerie de sculptures ainsi qu’une section archéologie.

L’Hôtel de Caumont

Construit entre 1715 et 1742, l’Hôtel de Caumont (ou Hôtel de Réauville) est un ancien hôtel qui a été entièrement rénové. Classé monument historique en 1990, cet édifice à l’architecture étonnante accueille régulièrement des expositions temporaires dédiées à de grands artistes.

La Fondation Vasarely

Père de l’art optique, Victor Vasarely était un artiste plasticien austro-hongrois. C’est lui-même qui a décidé de bâtir la Fondation qui porte son nom. Elle aussi classée monument historique, ce centre architectonique hors du commun accueille des oeuvres d’art optique bien sûr, mais aussi d’art abstrait géométrique et d’art contemporain.

Le Musée des Tapisseries

Situé dans l’un des 19 palais archiépiscopaux de France, ce musée expose depuis 1909 des tapisseries du 17ème et 18ème siècle divisées en trois séries : « Les Grotesques », « L’histoire de Don Quichotte » et « Les jeux russiens ». Depuis 1990, le Musée des Tapisseries accueille aussi des expositions temporaires sur la photographie, d’art contemporain ou même d’arts du spectacle.

Le Pavillon Vendôme

Construit en 1665, le Pavillon Vendôme est le parfait exemple de ce que fut l’architecture du « Grand Siècle », c’est-à-dire du 17ème siècle. Il fut édifié par le Duc de Vendôme qui souhaitait vivre secrètement son idylle avec la « Belle du Canet », sa maîtresse. Depuis 1990, c’est désormais un musée qui abrite des portraits des siècles derniers, du mobilier provençal ainsi que des expositions temporaires de photographie, d’art moderne et d’art contemporain. Vous pourrez également y admirer sa roseraie ou sa façade ornée de guirlandes de fruits ou encore le macaron qui, dit-on, porte les traits de la fameuse « Belle du Canet ». Certains soirs d’été, vous pourrez peut-être profiter des projections de films anciens ou des concerts qui sont donnés dans les jardins du Pavillon.

Parcs, jardins et sites naturels

Massif de la Sainte-Victoire
Massif de la Sainte-Victoire

Le Parc Jourdan

Construit en 1929, le Parc Jourdan s’étale sur plus de 40 000 m², ce qui en fait le plus grand parc d’Aix-en-Provence. Sur deux niveaux, ce parc rassemble différents styles, en s’inspirant notamment des jardins à la Française. Vous pourrez aussi y trouver les bustes de Frédéric Mistral ou d’Emile Zola. En outre, vous pourrez assister aux nombreuses festivités qui ont lieu l’été dans le parc.

Sainte-Victoire

Cette montagne est devenue célèbre grâce aux peintures de Paul Cézanne et aux récits de Marcel Pagnol. Se tenant à cheval sur les départements du Var et des Bouches-du-Rhône, le massif Sainte-Victoire s’étend sur 20 km de long, avec un pic culminant à 1 011 mètres d’altitude. Très appréciée des touristes adeptes de la marche, sa randonnée la plus populaire passe par le Barrage de Brimont en allant jusqu’au Prieuré et la Croix de Provence.

Eglises et cathédrale

Cathédrale Saint-Sauveur
Cathédrale Saint-Sauveur – Crédit photo : ©Finoskov

Cathédrale Saint-Sauveur

La Cathédrale Saint-Sauveur se situe sur l’emplacement d’un forum antique où se tenait, selon la légende, un temple dédié aux dieux de l’époque. Mélangeant divers styles architecturales (roman, baroque et gothique), cette cathédrale abrite notamment le sarcophage de Saint-Mitre, un martyr canonisé, et un triptyque du Buisson Ardent peint par Nicolas Froment, qui est l’une des plus importantes peintures du 15ème siècle. Nous vous conseillons aussi de visiter son cloître qui date de 1190.

Eglise de la Madeleine

Cette église dominicaine située Place des Prêcheurs fut construite par Laurent Vallon, architecte, entre 1691 et 1703. Sa façade fut ensuite remaniée par Henri Révoil entre 1855 et 1860. Monument historique depuis 1988, l’Eglise de la Madeleine est connue pour son orgue de 3 500 tuyaux et son buffet surmonté des armes du Pape Pie VI.

Eglise Saint-Jean de Malte

Première église gothique de Provence, l’Eglise Saint-Jean de Malte était à l’origine une simple chapelle bâtie par les Hospitaliers lors de leur installation au 12ème siècle. Construite entre 1272 et 1277, cette église surprend particulièrement ses visiteurs par sa grande luminosité intérieure.

Aix-en-Provence : les autres sites à voir

Fontaine de la Rotonde
Fontaine de la Rotonde – Crédit photo : ©Rainbow0413

Il est difficile de lister tout ce qu’il y a à visiter dans Aix-en-Provence, tant la ville regorge de merveilles à voir. Outre tous les sites que nous avons proposé précédemment, nous vous recommandons également de voir les sites suivants :

  • Le Vieil Aix. Aix et sa vieille ville représente le 3ème ensemble d’architecture baroque français après Paris et Versailles. A seulement 400 mètres de la gare, le Vieil Aix est une zone piétonne où voir des nombreux édifices.
  • Le Cours Mirabeau. Lieu de promenade favori des Aixois, le Cours Mirabeau a été créé en 1649. Véritable coeur historique de la ville, il abrite une multitude des célèbres fontaines aixoises ainsi que plusieurs hôtels particuliers.
  • La Fontaine de la Rotonde. A l’ouest du Cours Mirabeau, cette fontaine est emblématique de la place du même nom.
  • Le Château La Coste. Si vous êtes amateur de vins, vous ne pouvez pas passer à côté du Château La Coste. Etonnant de par son architecture, c’est aussi un véritable paradis pour ceux qui aiment l’art contemporain et la vigne.
  • Les Thermes Sextius. Aix-en-Provence est une station thermale réputée depuis l’époque romaine. Aux Thermes Sextius, vous pourrez profiter d’un vrai moment de détente avec hammam, saunas, spas, etc.
  • Le Quartier Mazarin. Au sud de la ville et à proximité du Cours Mirabeau, le Quartier Mazarin est l’oeuvre de l’archevêque du même nom et date du 17ème siècle. Vous pourrez y admirer de somptueuses demeures et de superbes fontaines.

Visiter Aix-en-Provence : les infos utiles

Aix-en-Provence : les infos utiles

Se rendre à Aix-en-Provence

Aix-en-Provence offre de nombreuses possibilités pour la rejoindre :

  • En TGV depuis Lyon, Paris, Marseille, Lille ou même Bruxelles.
  • Via les nombreux TER disponibles à la gare proche du centre-ville.
  • Depuis Marseille, vous pourrez venir à Aix-en Provence en bus (lignes 50 ou 51) en moins de 30 minutes.
  • Vous pourrez également faire le trajet entre Marseille et Aix-en-Provence en bateau. Le trajet dure une 40aine de minutes entre le Port de Marseille et le centre-ville d’Aix.
  • En bus. Là encore, la gare routière est très bien desservie (Flixbus, Ouibus, Eurolines, Isilines, …).
  • Et, bien sûr, en voiture grâce à la célèbre Autoroute du Soleil.

Se loger à Aix-en-Provence

Aix-en-Provence étant une ville très touristique, s’y loger peut rapidement représenter un budget (très) conséquent. La ville est d’ailleurs surnommée le 21ème arrondissement de Paris ! Outre les habituels Airbnb et comparateurs d’hôtels, nous vous conseillons de prendre garde aux éléments suivants. Tout d’abord, la ville propose de nombreuses animations l’été. De ce fait, certaines rues peuvent être très bruyantes la nuit, notamment dans la vieille ville. Si vous avez besoin de calme, privilégiez le côté est de la ville, un peu moins animé. Par ailleurs, si vous disposez d’un budget limité, nous vous recommandons de vous diriger vers le sud de la ville, plus abordable financièrement.

Manger à Aix-en-Provence

Les restaurants aixois et leurs spécialités

Comme toutes les villes ayant l’habitude d’accueillir des touristes, Aix-en-Provence possède de nombreux restaurants. Vous pourrez y goûter toutes les spécialités aixoises et provençales :

  • en apéritif, anchoïade et tapenade,
  • en entrée, panisses et Poutargue,
  • les soupes de poissons ou au Pistou,
  • en plat, les tomates à la Provençale ou la bouillabaisse,
  • en accompagnement, les sauces typiques comme l’aïoli ou la rouille,
  • et, en dessert, la célèbre pompe à huile ou des douceurs comme les calissons d’Aix.

Les marchés d’Aix-en-Provence

Aix-en-Provence compte de nombreux marchés, tels que le marché aux fleurs de la Place de l’Hôtel de Ville ou le marché aux vêtements près de la Cour d’Appel. Nous vous conseillons tout particulièrement le Grand Marché qui se tient tous les jours. Le marché alimentaire prend place sur la Place des Prêcheurs. Vous y retrouverez des spécialités de la région comme le melon de Cavaillon, l’huile d’olive ou du miel de lavande. La partie marché artisanal se situe rue Thiers tandis que le marché textile se tient le long du Cours Mirabeau. Vous pourrez aussi y trouver une brocante sur la place des Anciens Combattants d’Afrique du Nord.

Enfin, tout comme à Strasbourg, Aix-en-Provence met en place un marché de Noël de fin novembre à fin décembre. Des petits chalets envahissent alors le Cours Mirabeau pour vous proposer des produits artisanaux, locaux et régionaux.

Image par défaut
Frederique
Passionnée de lecture, j'aime écrire sur des sujets divers et variés allant de la cuisine à l'automobile en passant par le sport et les animaux.
Publications: 52

Laisser un commentaire