Réduire l’impact des allergies à la maison

Article mis à jour le 19 juillet 2021

Souvent appelées le « mal du siècle », les allergies font partie des maladies chroniques les plus répandues dans le monde. Les experts estiment même que d’ici 2050, une personne sur deux sera allergique. Si on prend l’exemple de la France, environ un tiers de la population vit avec cette maladie, due principalement à la dégradation de la qualité de l’air et aux microparticules qui semblent décupler le pouvoir des allergènes sur notre organisme.

Lorsque ces allergies se déclenchent, les individus souffrent de divers maux : le nez qui coule, les yeux qui piquent ou encore des difficultés respiratoires en sont quelques exemples. Bien entendu, ces symptômes ne sont pas à prendre à la légère et il est toujours bon d’aller consulter un professionnel de santé, surtout si votre qualité de vie s’en trouve dégradée.

Beaucoup de personnes allergiques décident alors d’éviter d’aller dehors, de peur d’être trop exposées aux substances allergènes. Or, on n’y pense pas assez, mais nos intérieurs sont de vrais nids à polluants et autres types d’allergènes ! Parmi eux, les acariens sont responsables d’environ 75 % des allergies respiratoires. On pourrait en citer d’autres : les moisissures, les plantes d’intérieur ou les poils de vos animaux peuvent être également à l’origine de vos symptômes.

Cependant, avant de vous attaquer aux probables allergènes, il est néanmoins important de vous faire tester au préalable : rien ne sert de partir à la chasse des poils de votre chat si ce sont les acariens qui sont en cause ! Une fois la substance identifiée arrive l’étape de l’assainissement.

Mais alors, comment faire pour réduire l’impact des allergies dans votre intérieur ? Voyons ensemble les astuces qui vous permettront de respirer plus sereinement chez vous !

Le ménage

On oublie souvent qu’à chaque fois que l’on rentre chez soi, nos habits et nos chaussures transportent avec eux des substances allergènes. Parfois, on aime également le confort des tapis et de la moquette, oubliant ainsi que ce sont de véritables nids à acariens et à poussière qui s’éparpillent dans l’air lorsqu’on marche dessus ! C’est pourquoi il est essentiel de passer l’aspirateur et la serpillière régulièrement (au moins deux fois par semaine) afin d’éviter toute accumulation d’allergènes dans votre maison.

De même, dépoussiérez vos meubles avec des tissus en microfibres, si possible humides, qui vont emprisonner la poussière au lieu de la déplacer, comme avec un simple chiffon.

Enfin, préférez des produits d’entretien naturels. On sait désormais que la pollution est un enjeu majeur, que ce soit pour les gouvernements, mais aussi pour les entreprises, qui organisent régulièrement des levées de fonds pour des catastrophes climatiques, comme l’ouragan Katrina qui avait suscité beaucoup d’émotions.

Cependant, en plus d’affecter notre planète, la pollution a également un impact sur notre santé ! De nombreux détergents du commerce contiennent des substances toxiques, qui libèrent des particules volatiles. Celles-ci risquent d’aggraver les symptômes allergiques, alors misez plutôt sur du savon noir, du vinaigre blanc ou du bicarbonate de soude pour nettoyer vos surfaces.

Les filtres

radiateur chaleur allergies
Le chauffage, comme la climatisation, assèche l’air et affecte les sinus

 

Si vous avez une climatisation à la maison, qu’elle soit traditionnelle ou convertible, pensez à nettoyer vos filtres tous les trois mois. En effet, ceux-ci s’encrassent très rapidement et peuvent souffler de nombreux allergènes et poussières tout au long de la journée, aggravant ainsi les symptômes allergiques !

Ces climatiseurs ont également tendance à assécher l’air et donc les sinus et les yeux, tout comme les différents chauffages de la maison. Ce n’est pas une situation idéale pour les personnes sensibles, donc n’hésitez pas à investir dans un humidificateur d’air pour plus de confort.

Les tissus et le linge de lit

Comme mentionné plus haut, les tissus regorgent d’allergènes ! C’est pourquoi il est assez judicieux de les éviter au maximum dans son intérieur : préférez les voilages aux doubles-rideaux pour pouvoir les laver plus souvent, misez également sur un canapé en cuir plutôt qu’en tissu, évitez la moquette ou les tapis, etc.

Si vous êtes allergique aux acariens, alors la machine à laver est votre alliée ! Votre linge de lit doit donc être lavé une fois par semaine à 60 degrés pour éliminer toute trace de ces petits individus. Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous équiper d’accessoires qui permettent de lutter contre les acariens : des housses de matelas aux coussins adaptés, de nombreuses solutions existent pour vous soulager !

Image par défaut
Nathan
Nathan responsable de la publication de Info-mag-annonce.com. Tous ses articles sont rédigés en coordination avec l'équipe de direction.
Publications: 69

Laisser un commentaire