Tout savoir sur le débitmètre d’air

Article mis à jour le 16 septembre 2021

Le XXIe siècle est marqué par des innovations technologiques dans plusieurs secteurs. Dans celui de l’automobile, les véhicules embarquent avec eux une technologie de pointe, plus complexe que toutes celles qui existaient auparavant. Parmi ces technologies, vous retrouverez le débitmètre d’air. Désirez – vous en savoir davantage sur cette pièce mécanique ? Découvrez ici toutes les réponses à vos nombreuses questions.

À quoi sert un débitmètre de masse d’air ?

Le débitmètre de masse d’air est une petite pièce mécanique qui est utilisée pour mesurer la masse d’air pénétrant le moteur d’un véhicule. Il est localisé après le filtre à air et permet également d’envoyer au calculateur, l’information concernant la quantité d’air qui entre. De ce fait, il permet de gérer le temps d’injection des injecteurs ainsi que le temps d’ouverture de la vanne EGR.

En effet, le débitmètre est composé d’un tube en plastique qui possède en son sein un capteur et une sonde de température d’air. Ce capteur est composé d’une résistance chauffante qui est maintenue à une température fixe. Ainsi, lorsque le débit d’air est élevé, la température de la résistance baisse et le débitmètre a pour fonction d’augmenter l’intensité du courant pour conserver la même température.

En ce qui concerne la sonde de température, elle est composée d’une résistance CTN (Coefficient de Température Négatif). Ceci voudra dire qu’au fur et à mesure que la température diminue, sa résistance augmente.

Comment fonctionne un débitmètre ?

Le débitmètre est placé sur la durite d’admission au milieu du filtre à air et du boîtier papillon pour permettre de réaliser des relevés précis. Rappelons que le débitmètre transmet l’information de la masse d’air mesurée au calculateur moteur. Mais comment fonctionne cette dernière ?

En effet, les informations reçues par le calculateur d’air vont lui permettre de procéder à des réglages précis en rapport avec l’injection de carburant et l’ouverture du boîtier papillon. Croisé en particulier avec les relevés de la sonde lambda, le calculateur est alors capable d’optimiser au maximum le mélange air carburant dans le but d’améliorer automatiquement le rendement du moteur. Par ailleurs, ces mesures vont également entrer en ligne de compte pour la vanne EGR, le filtre à particules (FAP) et aussi pour le catalyseur.

A lire aussi : Les voyants orange de votre voiture : leur signification

Comment contrôler l’usure d’un doseur d’air ?

D’abord, découvrez les conséquences qu’engendrerait l’usure de votre débitmètre.

Quelles sont les conséquences ?

Les impuretés qui se trouvent dans l’air qui provient du turbo de la vanne EGR ou du recyclage de vapeur d’huile vont se condenser à l’intérieur du débitmètre. Au fil du temps, cela gênera le capteur et empêchera son fonctionnement normal.

Le débitmètre ne va donc plus envoyer de bonnes informations au calculateur qui va faire fonctionner les injecteurs (et parallèlement le moteur) d’une façon anormale. Des dysfonctionnements sévères peuvent donc être créés.

Il faut souligner qu’en fonction de son état, le débitmètre peut ne plus être capable d’envoyer une seule information lorsque le degré d’impuretés est excessif.

À quels signes reconnaît-on un débitmètre usé ?

Un débitmètre HS ou en mauvais état est susceptible de causer des problèmes importants. En effet, en se basant sur les données erronées, le calculateur va procéder à une mauvaise régulation entre l’air et le carburant. Ceci peut entraîner des soucis d’ordre techniques qui peuvent conduire à la détection d’une panne au niveau du débitmètre. Cette panne peut être :

  • la perte de puissance (peut avoir un rapport avec le moteur qui est passé en « mode dégradé » pour éviter au maximum des casses de haute importance),
  • les à-coups au cours de l’accélération,
  • une allure au ralenti pas stable, des calages fréquents,
  • la consommation excessive de carburant
  • la production de beaucoup de fumées (couleur noire).

En plus, vous courrez grandement le risque d’émettre plus de particules nocives et de ce fait, vous ne respectez pas les normes européennes antipollution. Cela constitue un motif de refus lors du passage de la visite technique.

Cependant, ces différents symptômes peuvent ne pas être associés à un débitmètre HS ou en panne, mais par contre liés à un souci avec une autre pièce mécanique (catalyseur, vanne EGR, sonde lambda, FAP, bougies…). D’où l’intérêt de faire le test de son débitmètre d’air.

changement du debimetre voiture

Comment tester son débitmètre d’air ?

L’option la plus facile est de faire un diagnostic auto en utilisant une valise de diagnostic. Cette dernière vous fournira des codes défauts OBD liés à un problème au niveau du débitmètre. Ce sont :

  • P0100 : panne circuit du débitmètre d’air

Il faut ici, premièrement nettoyer l’erreur et voir s’il revient. Aussi, il faut examiner l’état du filtre à air de même que les connexions du débitmètre d’air

  • P0101 : problème de performance du débitmètre d’air

Comme dans le cas le précédent, il faut effacer le défaut et attendre également de voir s’il revient. Cette erreur peut être due à une faible arrivée d’air. Il faut donc voir l’état de l’anatomie du débitmètre afin de vérifier une potentielle fuite d’air. De même, vérifiez le capteur de pression.

  • P0102 (valeur d’entrée du débitmètre trop basse), P0103 (valeur d’entrée du débitmètre trop haute), P0104 (circuit du débitmètre d’air intermittent)

Pour ces trois derniers, il faut examiner la tension en volts. De même, vous devez contrôler le faisceau électrique. En outre, il est également possible de faire un test direct sur la tension (pour véhicules anciens) et sur la fréquence (pour véhicules modernes) du capteur à l’aide d’un multimètre. Ce dernier est placé sur le calibre 20, tension continue. Au cours du test, la tension affichée doit correspondre au débit d’air aspiré par le moteur et être supérieure à 0.

Le test se déroule suivant les étapes que voici :

  • Étape 1 : repérer le fil d’alimentation du débitmètre

Pour le faire, vous devez allumer votre moteur puis connecter le cordon noir au fil noir du connecteur (le film noir et généralement le fil de masse). Ensuite, connectez le fil rouge sur l’un des fils restants.

Pour savoir que votre débitmètre fonctionne bien, vous n’avez qu’à sonder tous les fils jusqu’à l’identification du fil de masse. Il faut continuer le sondage afin de repérer le fil permettant de porter le signal de débit de masse.

  • Étape 2 : repérer le fils de transmission de l’information de débit

À cette étape, vous brancherez le fil rouge sur l’un des deux autres fils qui restent. Si le multimètre indique 0 v, cela signifie que ce film est un deuxième fil de masse.

  • Étape 3 : démarrer le moteur

La tension est indiquée et celle du débit d’air aspirée par le moteur est au ralenti. Il faut alors accélérer le moteur. Au fur et à mesure que la tension augmente, le régime moteur augmente aussi. Si vous remarquez que la tension affichée ne change pas de valeur pendant que le régime moteur augmente, cela veut dire que votre débitmètre est défectueux.

À ce stade, vous pouvez alors brancher un multimètre au fil de signal et au fil de masse pour analyser la tension.

  • Étape 4 : faire varier le régime moteur

Il faut faire diversifier le régime moteur et contrôler si la tension augmente quand vous accélérez et diminue quand vous décélérez. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez comprendre que votre débitmètre est défectueux. Au cas où la tension ne varie pas du tout, vous pouvez en déduire que votre débitmètre est complètement HS.

Il convient de relever que vous avez la possibilité de réaliser un test en débranchant le connecteur de votre débitmètre d’air. Ceci vous permettra de vérifier si votre moteur retrouve sa puissance et ne rencontre plus de soucis.

Faites cependant attention à ne pas laisser l’appareil déconnecter pendant longtemps pour éviter de voir apparaître des défauts associés à un risque d’endommagement du catalyseur, une pollution excessive et une surconsommation.

A lire aussi : Idées pour garder votre voiture dans des conditions optimales

Comment réparer un débitmètre d’air ?

Avant toute réparation du débitmètre d’air, il faut naturellement avoir repéré l’origine des dysfonctionnements. Ce premier travail effectué, il s’ensuivra l’étape de la réparation en bonne et due forme.

En effet, pour être efficace dans cette tâche, il faut observer des étapes de contrôle. Cette étape est tout aussi indispensable quand on sait que son entourage immédiat influe considérablement sur lui. Ainsi, certains éléments dont : raccord enfichable, débitmètre massique d’air, éléments de mesure, tension d’alimentation, conduites de liaison entre autres, doivent forcément être contrôlés.

Par suite, si vous désirez ou par nécessité, vous pouvez envisager de faire une réparation plus approfondie. Il faut donc défaire les deux vis qui retiennent le débitmètre d’air et le retirer avec précaution pour éviter qu’il se détériore davantage. Pour que cela vous soit plus facile, il est conseillé de tenir le haut. Une fois démonté, le débitmètre peut être introduit dans une solution nettoyante ou dégraissante. Comment cela se fera-t-il ?

Il s’agira de plonger la partie inférieure du débitmètre pendant environ 10 minutes dans la solution nettoyante et le laisser durant ce temps. Ensuite, à l’aide d’un pinceau conseillé filiforme, vous allez frotter les filaments avec soin et délicatesse. Les filaments se retrouvent à l’intérieur du tube de l’appareil. Il existe également une seconde méthode. Elle consiste à mettre le débitmètre dans un sac plastique contenant de l’alcool de friction et le laisser un moment. Il faut s’assurer à la fin que le capteur soit libéré de toute saleté. Il est préconisé après cette étape de laisser le débitmètre s’assécher 20 minutes ou plus avant d’être réinstallé.

Toutefois, si le débitmètre est très sale ou encrassé, il convient d’en acheter une nouvelle pour le remplacer. Si les pannes persistent, il faut avoir recours à un professionnel.

Comment changer un débitmètre d’air ?

Le débitmètre à air est une pièce mécanique qui n’a pas une durée de vie fixe. À partir de 150000km, il faut envisager de le changer pour que votre véhicule roule toujours à une vitesse convenable et consomme moins. Quand arrive le moment de changer le débitmètre à air, il faut suivre plusieurs étapes avant d’envisager le remplacement. Le premier geste est d’ouvrir le capot du véhicule et de localiser l’appareil. La plupart du temps, il se retrouve entre la boîte à air et le réservoir de liquide de frein. Aussi, il est recommandé avant toute action de débrancher la bactérie. Il est tout autant conseillé de faire un contrôle grâce à un outil diagnostic, du système d’injection du moteur pour certifier son bon fonctionnement.

Ces étapes passées, vous pouvez entamer le remplacement de l’appareil. Pour que ce dernier soit efficace, vous devez observer trois étapes :

  • le démontage du débitmètre.

Il consiste à débrancher le connecteur du débitmètre d’air, desserrer les colliers de serrage du débitmètre d’air et enfin le démontage du débitmètre d’air défectueux.

  • le remontage de l’unité de remplacement

Il faut tout d’abord juger si le débitmètre d’air neuf correspond à celui démonté en se référant à la fiche de connexion. Ensuite, avec précaution, il faut remonter le nouveau débitmètre dans le tube d’admission d’air et serrer tous les colliers et le rebrancher au connecteur. Il faut aussi rebrancher la batterie.

Enfin, il faut contrôler le système d’induction pour repérer d’éventuelles fuites et vous rassurer que les joints toriques ne sont pas altérés ou déformés.

  • la remise du système à zéro pour analyser l’efficacité du remplacement

Vous devez ici, supprimer les codes d’erreur grâce à l’outil de diagnostic et voir si le témoin de contrôle du moteur est bien éteint. Par suite, il faut redémarrer le moteur et voir s’il n’y a pas de nouveaux codes d’erreur. Pour finir, il faut faire un essai routier pour juger l’efficacité du remplacement.

Il est à souligner que le débitmètre est un matériel hypersensible, il faut donc le manipuler avec une très grande délicatesse pendant son installation. De même, il est également préconisé de ne jamais toucher la partie électronique pour éviter de détériorer le matériel.

Par ailleurs, si votre remplacement a été réalisé méticuleusement et avec soin, votre voiture aura été remise en parfaite forme, et ceci avec plusieurs avantages notables. Entre autres : l’amélioration de la consommation de carburant, des performances et de la maniabilité. Notez aussi qu’il est vivement conseillé de changer également le filtre à air, afin de profiter au maximum de votre nouveau débitmètre d’air.

Quelles sont les meilleures marques de débitmètre ?

Pour un bon fonctionnement de votre débitmètre, vous devez opter pour des produits de marques fiables. Bosch est la société de fabrication leader en la matière. Toutefois, vous distinguerez des pièces de qualité supérieure disponibles dans les modèles de Meat&Doria, Hitachi, Bremi, Delphi, Metzger, Johns, Autlog Pierbulg et bien d’autres. Combien faut-il débourser pour l’avoir ?

En moyenne le prix débitmètre d’air jouxté avec le capteur de mesure coûte 150 €. À ce prix d’achat, il est important d’associer la main-d’œuvre si vous désirez effectuer les réparations chez un professionnel. Cette main-d’œuvre peut varier en fonction du modèle de voiture. En moyenne vous pouvez prévoir 40 € à 80 € pour la main-d’œuvre de changement de votre débitmètre d’air.

Important ! Sur le marché il existe la possibilité de trouver le capteur de mesure vendu séparément du boîtier du débitmètre d’air. Il est cependant recommandé d’acheter les deux éléments ensemble. D’ailleurs, les fabricants ne livrent pas l’un sans l’autre.

A lire aussi : Voyant rouge de voiture allumé : signification, causes et solutions

4.9/5 - (16 votes)
Image par défaut
Nathan
Nathan responsable de la publication de Info-mag-annonce.com. Tous ses articles sont rédigés en coordination avec l'équipe de direction.
Publications: 96

Laisser un commentaire