« Blaise » va faire peau neuve

« Blaise » va faire peau neuve
L’ensemble de la cité scolaire sera repensé, réorganisé et restructuré © CHM Architectes – Denis Ameil

55 millions d’euros sont investis dans la rénovation de l’établissement clermontois. Un projet sans équivalent en Auvergne-Rhône-Alpes.

Avec 1.718 lycéens et 469 collégiens, Blaise-Pascal à Clermont-Ferrand est la plus grosse cité scolaire de l’académie (2.187 élèves), devant Jeanne d’Arc, située juste en face (2.163). En gestation depuis presque 20 ans, le projet de rénovation de l’établissement sort enfin de terre. Réalisés en trois phases, les travaux devraient démarrer en milieu d’année et se terminer durant l’été 2022. L’établissement restera ouvert pendant le chantier.

Porté par la Région Auvergne-Rhône-Alpes (maître d’ouvrage), ce projet à 55 millions d’euros est le plus important mené actuellement dans la région sur un lycée.  L’objectif est de restructurer, réorganiser et finalement repenser dans cette globalité cette cité scolaire « à bout de souffle ». Telle est en tout cas l’ambition des cabinets d’architectes clermontois CHM (mandataire) et Denis Ameil (associé), désignés lauréats du concours en janvier 2015. Pour eux, il s’agit bel et bien de créer un véritable campus en centre-ville.

« Blaise » va faire peau neuve
Agrandi, le parvis mettra en valeur une nouvelle entrée tout en transparence © CHM Architectes – Denis Ameil

Une nouvelle entrée avenue Carnot

Cette opération complexe, avec des enjeux très importants, a été réalisée en BIM (maquette numérique). Elle consiste à rénover 15.050 m2 d’anciens locaux et à construire 3.950 m2 de surfaces supplémentaires. Celles-ci seront réparties au sein d’un nouveau bâtiment dédié à la vie scolaire avec des salles supplémentaires pour le lycée et un amphithéâtre, d’une extension de la salle d’examens et de deux liaisons bâties. La première constituera le pôle science, la seconde fera le lien entre deux bâtiments du collège.  Tous ces éléments en extension respectent les gabarits existants et font l’objet d’un même traitement architectural en béton blanc.

Un soin tout particulier sera apporté à la gestion des flux et des cheminements, afin de créer des secteurs bien identifiés. L’actuelle entrée, sous-dimensionnée pour un établissement de cette taille, sera déplacée au bas de l’avenue Carnot. Protégée par un grand auvent, transparente grâce à sa double façade en verre, elle sera un « signal » sur la ville. Pour la réaliser, un bâtiment existant sera percé sur deux étages. Ce nouveau point d’accès se prolongera dans la cour par un vaste préau. Au sein de l’établissement, les espaces extérieurs seront traités en jardin minéral paysagé. Près d’un tiers des surfaces seront conservées en pleine terre.

« Blaise » va faire peau neuve
Un préau se dressera dans le prolongement du hall d’entrée © CHM Architectes- Denis Ameil

 

Partager