La biodiversité s’invite au « Climate Bootcamp »

La biodiversité s’invite au « Climate Bootcamp »
Les organisateurs ont présenté la nouvelle édition du Climate Bootcamp à l’Espace Renan du Crédit Mutuel, à Clermont-Ferrand.E

La 4ème édition de ce rendez-vous environnemental porté par Fanny Agostini et son équipe se déroule du 14 au 16 juin à La Bourboule.

Mobiliser les grands médias nationaux en invitant une trentaine de journalistes influents pour une formation spéciale de trois jours sur les grands enjeux climatiques et environnementaux, c’est en résumé le principe du « Climate Bootcamp » organisé à La Bourboule. Par le passé, de grandes personnalités ont posé leurs valises, le temps d’un week-end, dans la station thermale du Sancy. Parmi elles, Nicolas Hulot, Pierre Rahbi, Maxime de Rostolan ou encore l’actrice Marion Cotillard en 2017. La 4ème édition de ce rassemblement original a lieu du 14 au 16 juin. A la baguette, toujours le même quatuor : la journaliste de France Télévisions, Fanny Agostini, son mari Henri Landes, l’ancien maire de la Bourboule, Eric Brut, et Cédric Rigenbach.

Les grandes lignes du cru 2019 ont été présentées récemment à l’occasion d’une conférence de presse organisée à l’Espace Renan du Crédit Mutuel Massif Central.  

« Cette année, nous avons décidé de miser sur la biodiversité. Il s’agit d’un problème majeur du 21ème siècle, au même titre que le réchauffement climatique. Même l’Auvergne n’est pas épargnée par la perte du vivant », s’alarme Fanny Agostini.

Si le Climate Bootcamp est avant tout un événement fermé, le grand public est quand même associé à la manifestation. Ce sera le cas le 14 juin, à 19h30, par le biais d’une conférence sur la biodiversité proposée au Casino-Centre des Congrès de La Bourboule (voir ci-contre). Deux sommités mondiales viendront apporter leur témoignage.

UNE OPERATION DE LOBBYING

Au-delà, il s’agit aussi d’un « projet territorial », estime Eric Brut, pour qui le massif du Sancy a essayé d’être en avance sur les questions d’environnement.   

Depuis le lancement de ce rendez-vous, plus de 120 journalistes et influenceurs sont venus se former à La Bourboule. « Après être passés par ici, on a vu certains d’entre eux regarder l’économie d’une manière différente », observe Henri Landes, qui rappelle qu’il s’agit bien d’apporter des connaissances scientifiques aux intéressés.

Ainsi, des personnalités comme Léa Salamé, Patrick Poivre d’Arvor, la directrice d’Europe 1 et bien d’autres encore sont passées par l’Auvergne. L’idée est qu’ils puissent proposer par la suite sur leurs différents supports d’information un traitement clair et pertinent des enjeux climatiques et environnementaux.

Et les organisateurs ne s’en cachent pas, l’opération permet de faire du lobbying auprès des grandes rédactions nationales et chez les influenceurs de tout poil. Un paramètre essentiel aujourd’hui alors que certains « climatosceptiques » et adeptes de la théorie du complot ont malheureusement toujours voix au chapitre.  

« Le succès du Climate Bootcamp, c’est le travail de toute une équipe », insiste bien   Fanny Agostini, qui décidemment fait feu de tout bois en multipliant les initiatives en faveur de la préservation de l’environnement et de la biodiversité. 


La biodiversité s’invite au « Climate Bootcamp »

La biodiversité au crible

Le volet grand public du Climate Boot Camp propose une conférence au Casino-Centre des Congrès de La Bourboule. Celle-ci se déroule vendredi 14 juin, à 19h30. Son thème ? « La biodiversité, c’est l’avenir de l’humanité »
La rendez-vous ouvert à tous sera animé par Sébastien Bolher. Ce docteur en neurosciences est également chroniqueur, conférencier et auteurs de plusieurs ouvrage. Invité par Fanny Agostini et son équipe, cet éminent spécialiste donnera des clés de compréhension pour nous aider à comprendre les points de blocage inhérents à notre espèce. Le généticien Pierre-Henri Gouyon, généticien spécialiste de l’évolution, interviendra en préambule.

Après l’intervention très remarquée de Marion Cotillard en 2017, ce sont cette fois les membres de Shaka Ponk, Fra et Sam, qui seront présents à La Bourboule au moment de la conférence. Deux artistes engagés également dans la défense de l’environnement et la biodiversité. Entrée libre.

Partager