L’UCA décerne deux titres de Dr Honoris Causa

L’UCA décerne deux titres de Dr Honoris Causa
La remise des titres a eu lieu au sein de l’Ecole de droit, après les traditionnels « éloges » © Service com – UCA

Deux universitaires de réputation internationale viennent de se voir décerner le prestigieux titre de docteur « Honoris Causa » par l’Université Clermont Auvergne. Il s’agit de François Crépeau, professeur à l’Université de McGill, au Canada, et de Domício Proença Filho, professeur émérite de l’Université Fédérale de Fluminese, au Brésil. Rappelons que ce titre honorifique, décerné par une université à une personnalité éminente, fait même l’objet d’une accréditation par le ministère des Affaires Etrangères. La cérémonie a eu lieu récemment à l’Ecole de droit de Clermont-Ferrand, en présence de sa doyenne, Christine Bertrand, de Mathias Bernard, président de l’Université Clermont Auvergne, et de Benoit Delaunay, Recteur d’Académie.

« C’est la première fois que nous organisons cette cérémonie depuis la création de l’UCA le 1er janvier 2017. Il s’agit d’un moment important dans la vie d’un établissement supérieur. Cela permet de mettre à l’honneur la dimension internationale de l’Université mais aussi de rendre hommage à ces importantes personnalités avec qui nous avons noué des relations anciennes. Enfin, c’est l’occasion pour l’université de remercier nos collègues étrangers pour la contribution qu’ils ont mené à un certain nombre de nos actions », explique Mathias Bernard.

Domício Proença Filho, professeur et auteur, a rappelé que les liens avec l’université clermontoise dataient de 2010. « C’est un honneur pour moi et ce titre vient consacrer notre coopération », explique ce spécialiste de la littérature brésilienne qui a déjà effectué de nombreux séjours à Clermont. Quant au juriste François Crépeau, il a débuté sa collaboration avec les équipes auvergnates au début des années 90, lorsqu’il se trouvait à l’UCAM, l’Université du Québec implantée à Montréal.

« Je suis venu enseigner à Clermont en 1998 et année après année, plusieurs étudiants du DEA de Droit Public sont venus suivre des cours chez nous au Québec. Nous avons organisé des colloques au Canada mais aussi ici à Clermont. »

Depuis plusieurs années, ce spécialiste mène des travaux sur le droit des réfugiés, la mondialisation, la mobilité, les droits de l’homme et des migrants. Il vient d’ailleurs de travailler sur la gouvernance mondiale des migrations dans le cadre du pacte de Marrakech.

Partager