Laurent Le Mercier : « Améliorer la réussite de tous les élèves »

Inspecteur d’académie de la Haute Vienne, Laurent le Mercier annonce des moyens supplémentaires pour la rentrée.

Laurent Le Mercier : « Améliorer la réussite de tous les élèves »
« Dix postes de plus seront affectés à la rentrée ».

Info. Comment s’annonce cette rentrée ?
Laurent Le Mercier. Nous attendons 31.784 élèves dans le 1er degré dont 1.724 dans le privé et 26.524 dans le 2nd degré dont 2.824 dans le privé, soit 225 élèves supplémentaires dans le 1er degré. Nous avons validé 24,5 ouvertures de classes pour 16,5 fermetures. Dix postes de plus sont prévus en raison de la hausse de la démographie dont cinq pour l’éducation prioritaire sur collège Ronsard et les six écoles rattachées. Deux concernent le dispositif « plus de maîtres que de classes » avec un demi poste au Vigenal, un demi à Descartes, un à René Blanchot pour aider les enfants en difficulté. Cinq postes sont réaffectés à la brigade remplacement. Deux postes sont en réserve en cas de hausse d’effectifs. De plus 70 postes dans l’académie sont réservés aux stagiaires de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation présents à mi-temps dans les écoles.

I. Quelles sont les priorités dans l’académie ?
L. L. M. Le Recteur porte trois priorités à savoir, renforcer la performance scolaire, améliorer la réussite de tous les élèves et élever le niveau de qualification, promouvoir l’attractivité éducative en favorisant l’égalité des chances et faire de l’école un lieu d’épanouissement et d’ouverture. Le but est de réduire les inégalités sociales et de promouvoir l’égalité des chances. L’école de la République ne parvient plus à corriger ces inégalités alors que son rôle initial est d’amener les élèves sur le chemin de la pro-motion sociale, d’où ces efforts. Un accompagnement éducatif, social et de santé sera mené pour prévenir le décrochage précoce de même qu’un travail auprès des familles pour lutter contre l’absence scolaire, la déscolarisation, les violences et incivilités. Des dispositifs de tutorat sont prévus dans les classes d’accompagnement pour aider les élèves à se projeter dans leur scolarité et sécuriser leur parcours. La scolarisation des moins de trois ans se poursuit avec un poste à La Bastide ainsi que pour les élèves en situation de handicap.

I. La réforme des rythmes scolaires s’est-elle bien déroulée ?
L. L. M. Elle a été bien appliquée en Haute-Vienne avec 100 communes concernées sur 143 l’an dernier, ce qui était exceptionnel par rapport à la moyenne nationale. Le bilan est positif car pour la première fois, tous les acteurs ont une vision globale de l’éducation. La réforme a permis d’optimiser la concentration des élèves et la progression des maîtres quant au programme. Le temps scolaire est très bénéfique sur cinq matinées, les élèves sont moins fatigués, les enseignants alternent temps d’enseignement courts et longs, c’est moins la course pour boucler le programme.

I. Des aménagements sont-ils prévus suite au décret du 7 mai ?
L. L. M. Quatre communes sont concernées par des expérimentations, Saint-Laurent-les-Eglises, Saint Martin-le-Vieux, Saint Victurnien et l’école maternelle de Nantiat. Une après-midi par semaine sera libérée pour les temps d’activités périscolaires, les cinq matinées d’enseignement seront maintenues.

I. Quel a été votre parcours professionnel ?
L. L. M. Après des études d’histoire et des travaux sur l’épistémologie médiévale, j’ai enseigné en collège, lycée et à l’Université durant treize ans principalement à Ver-sailles. J’ai publié des ouvrages de pédagogie, didactique et épistémologie de l’histoire. En 2006 j’ai été nommé Inspecteur pédagogique régional en histoire géographie puis Inspecteur d’académie adjoint dans les Yvelines. Depuis le 1er janvier je suis en poste en Haute-Vienne. J’ai été basketteur pendant vingt ans en Nationale au club de Poissy Chatou et lors de stages, j’ai joué contre l’équipe de France de Stéphane Ostrovski et Richard Dacoury ; aujourd’hui je pratique l’athlétisme.

Propos recueillis par
Corinne Mérigaud
Photos © Yves Dussuchaud

CV Express

>1969

Naissance à Mantes-la-Jolie.

> 1993

Professeur agrégé d’histoire, formateur IUFM de Versailles.

> 2002

Publication d’ouvrages de pédagogie et didactique en histoire géographie.

> 2006

Reçu au concours d’Inspecteur d’académie.

> 2007

Inspecteur d’académie, Inspecteur pédagogique régional en histoire à Nantes, Rouen, Versailles.

> 2010

Inspecteur d’académie adjoint dans les Yvelines.

> Depuis janvier 2014

Inspecteur d’académie de la Haute-Vienne.

 

 

 

Laisser un commentaire