Le Supercross Auvergne retrouve le stade Michelin

Le Supercross Auvergne retrouve le stade Michelin
Fred Sandouly et Raphaël Chanal repartent pour un nouveau tour. Rendez-vous le 22 juin au stade Michelin.

Pour un coup d’essai, ce fut un vrai coup de maitre. Organiser une manche du SX Tour sur la pelouse du stade Michelin pouvait s’apparenter à une gageure. Et le pari fut relevé avec brio l’an dernier par Fred Sandouly, Raphaël Chanal et leurs équipes. 14.000 spectateurs au final et un show rythmé et spectaculaire à souhait. Les deux larrons, à travers leur société Vulcevents, renouvellent l’opération. Ce sera le 22 juin. Comme en 2018, l’épreuve ouvrira le calendrier du championnat de Supercross SX Tour, qui compte quatre rendez-vous en extérieur (Agent, La Tremblade et Briennon) et cinq dates indoor.

« Suite au joli succès de la 1ère édition, l’ASM Clermont Auvergne nous a donné son accord pour repartir », explique Raphaël Chanal. Pour son compère Fred Sandouly, il s’agira bien de transformer l’essai après la réussite de l’an dernier. « Nous avons toujours la pression car il y a beaucoup de choses à gérer. Il faut que l’on arrive à attirer le public pour qu’il y ait le maximum de monde au stade. On présente l’évènement comme un spectacle pour tous, pas uniquement comme une course réservée aux amateurs de motos », avance l’ancien pilote du championnat du monde de motocross.  

Les meilleurs pilotes français et européens de supercross seront présents, les SX2 avec des machines de 250 cm3, et les SX1 sur des 450 cm3.Tous découvriront à cette occasion une nouvelle piste, toujours tracée par Cédric Lucas, le grand spécialiste en la matière. « On est en train de se creuser la tête mais la piste sera belle », promet Fred Sandouly.

Entre les courses, quatre pilotes de freestyle viendront faire le show et réaliser des figures improbables. Parmi eux, deux Français, le Corse Brice Izzo, déjà présent l’an dernier, et David Rinaldo. Ils seront associés au Japonais Genki Watanabe, que l’on ne présente plus, et à l’Italien Léo Fini. « Un très bon », assure Sandouly.

Quelques jours avant la manifestation, les équipes vont mettre en configuration l’aire du terrain. La pelouse sera protégée par des bâches et quelque 8.500 plaques OSB. 350 camions au total seront nécessaires pour acheminer la terre et 50 bénévoles engagés.

Le 22 juin, la journée sera articulée entre les essais libres et chronométrés (de 14h30 à 18h15), avec des animations proposées sur le parvis du stade. La présentation du show, à grand renfort de musique et pompom girls, débutera à 20h30. Les courses et démonstrations de freestyle s’enchaîneront entre 21h et 23h25 et la soirée s’achèvera par un grand feu d’artifice.

Les tarifs restent inchangés. A partir de 20 € l’entrée (tarif réduit) ; Places centrales à 35 €, 29 € partout ailleurs dans le stade. Des packs CE et des pack famille sont proposés (90 € pour deux adultes et deux enfants). Locations sur www.supercross-auvergne.com

Partager