Assurance obsèques : la solution de prévoyance pour « l’après »

En Belgique, les frais funéraires peuvent facilement grimper jusqu’à 5000, voire 7000 euros. Afin d’éviter à leurs proches de devoir faire face à ces charges suite à leur départ, environ 15% des Belges ont souscrit une assurance obsèques. Mais que couvre-t-elle exactement ? Comment la choisir ? Combien coûte-t-elle ? Réponses avec notre équipe.

L’assurance obsèques, à quoi ça sert ?

Également appelée assurance funérailles, l’assurance obsèques est un contrat d’assurance qui garantit, au décès de l’assuré, le versement d’un capital à ses ayants droit pour l’organisation de ses funérailles. Le souscripteur peut également définir avec l’assureur l’ensemble des prestations dont il souhaite bénéficier. Il choisit entre autres :

  • Le type de cercueil ;
  • L’incinération ou l’inhumation ;
  • La forme du monument funéraire ;
  • La cérémonie religieuse personnalisée ;
  • La musique souhaitée ;
  • Les fleurs.

Ainsi, la famille n’a plus à faire ni de dépenses, ni de tractations supplémentaires lors des obsèques. Les dernières volontés du souscripteur sont respectées dans les moindres détails.

Quels sont les avantages d’une assurance funérailles ?

L’assurance funérailles est un gage de sérénité pour le souscripteur et sa famille. En effet, au cas où un événement tragique survient, vos proches n’ot pas de souci à se faire quant aux différentes formalités. Ils n’ont notamment pas besoin de toucher à leur héritage pour payer les factures de vos obsèques. Tout est déjà prévu ! De plus, vous bénéficiez des avantages suivants :

L’assurance obsèques, un accompagnement dès la souscription

L’assurance obsèques est valide dès le paiement de la première prime. De plus, un conseiller vous assiste dans le choix et l’enregistrement de vos dernières volontés funéraires.

Un service d’informations juridiques et administratives est aussi mis à votre disposition pour les différentes formalités. Le même service assistera également votre famille dans le cadre des démarches à effectuer pour les funérailles au moment venu.

La possibilité de modifier le contrat à tout moment

C’est vous qui êtes aux commandes. Vous pouvez, par exemple, opter pour une autre société de pompes funèbres, un autre monument funéraire ou encore une autre cérémonie religieuse à tout moment. Il suffit de le notifier à l’assureur qui vous dira si cela implique ou non une augmentation de la prime à payer.

Un régime fiscal avantageux

Comme l’assurance-vie, l’assurance funérailles est exonérée des droits de succession, à condition de respecter les plafonds fixés par la loi. En effet, le capital payé par l’assureur n’est pas pris en compte dans la succession.

Lire aussi : TP iSanté : tout savoir sur cet opérateur de tiers payant

fleurs assurance obseques

Assurance obsèques : quand faut-il souscrire ?

Il n’y a pas d’âge idéal pour souscrire une assurance obsèques. Tout dépend du capital que vous souhaitez laisser à vos ayants droit pour vos obsèques, ainsi que de la durée sur laquelle vous désirez cotiser.

Toutefois, gardez à l’esprit que plus tard vous souscrivez, plus le montant de vos versements sera élevé. De plus, certains assureurs définissent un âge plafond à partir duquel vous ne pouvez plus bénéficier de cette prestation.

Quel mode de financement choisir pour son assurance funérailles ?

Trois modes de financement sont possibles pour une assurance obsèques :

  • La prime unique : Comme son nom l’indique, dans cette formule, le versement de la prime se fait en une seule fois ;
  • La prime temporaire : Ici, le paiement de la prime peut être étalé sur une période précise (5 à 10 ans par exemple) avec des versements annuels, trimestriels ou mensuels sur le compte de l’assureur.
  • La prime viagère : Dans ce cas, le souscripteur paie les cotisations sur une base régulière jusqu’à son décès. Le montant à payer dépend de son âge au moment de la souscription et du capital dont il souhaite bénéficier. Précisons que ce mode de financement présente un risque. En effet, si votre durée de vie excède celle de la moyenne, vous paierez probablement un montant supérieur au capital garanti. Toutefois, vous avez la possibilité de stopper les paiements à tout moment avant l’échéance. Le capital cotisé vous sera alors remis après soustraction des pénalités prévues au contrat.

À la souscription, vous devez également choisir entre un capital fixe et un capital indexé. Avec le capital fixe, le montant qui sera versé à vos ayants droit est fixé dès le début. Mais cette option n’est pas forcément la plus avantageuse. En effet, le montant peut ne pas couvrir tous les frais de vos obsèques en raison du coût des prestations diverses liées au décès.

Pour votre assurance obsèques, optez donc plutôt pour un capital indexé. De cette façon, le montant du capital augmente chaque année même après que vous ayez fini de payer vos primes.

Lire aussi : Surmonter la mort d’un proche lorsqu’on est jeune

4.8/5 - (22 votes)
Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 154

Laisser un commentaire