Tout savoir sur l’assurance pour appareil auditif

La question de l’assurance pour appareil auditif concerne environ 7 millions de malentendants français dont la majorité est constituée de séniors. Véritable allié du meilleur quotidien de ces patients âgés (ou non), le vendeur propose souvent de souscrire à une assurance. Est-ce indispensable ? Nous y répondons.

Pourquoi souscrire à une assurance pour votre appareil auditif ?

L’appareil acoustique est un dispositif à la foiscoûteux et délicat, pourtant exposé chaque jour à des risques. Assurer cet équipement, parfois sujet aussi à des dysfonctionnements, vous met à l’abri des cas de perte, de vol ou de casse à la suite d’un accident ou d’une maladresse.

Les anomalies de fabrication, l’usure ou le défaut d’entretien peuvent également constituer des raisons pour faire intervenir l’assurance pour aide auditive.

Ainsi, si votre appareil ne répond plus normalement aux commandes ou si l’un des cas cités plus haut survient, vous n’avez qu’à vous approcher de votre audioprothésiste affilié à votre assurance pour une réparation ou un remplacement gratuit.

Ce professionnel déterminera l’origine du problème de votre solution auditive et confirmera si votre contrat d’assurance peut la couvrir. Après divers tests et analyses, l’établissement vous proposera soit de le restaurer, soit de changer votre appareil sans frais.

Si votre équipement nécessite le remplacement de pièces, leur commande est prise en charge par l’enseigne sur la durée de la réparation et vous offre en attendant un appareil de substitution.

L’audioprothésiste peut également vous conseiller sur l’entretien et les précautions pour assurer la longévité de votre aide auditive.

Note : la plupart des spécialistes proposent une garantie de 4 ans contre le dysfonctionnement des appareils auditifs et accompagnent en général celle-ci de l’assurance casse et vol.

Lire aussi : Pourquoi souscrire une assurance hospitalisation et laquelle choisir ?

Quelle assurance pour appareil auditif ?

assurance pour appareil auditif prothese

Vous pouvez contacter une assurance pour appareil auditif classique ou avec des extensions de garantie à la fois pour :

  • Votre appareil intra auriculaire
  • Votre aide auditive RIC
  • Ou votre appareil contour d’oreille

Ces couvertures et garanties concernent l’ensemble des pièces de votre audioprothèse, sauf les piles, les produits d’entretien et les accessoires.

Les nouveaux textes sur le reste à charge zéro en appareils auditifs exigent la garantie légale de 4 ans qui couvre :

  • Les dysfonctionnements ou non-conformités de fabrication du dispositif non détectés lorsque vous l’avez acheté. On parle d’assurance des vices cachés.
  • La réparation ou le remplacement de la solution auditive le cas échant en cas de panne. On parle de garantie légale de conformité.

Les établissements d’assurances et les vendeurs proposent également des possibilités d’extensions de garantie pour couvrir les risques de perte, de vol, de casse et de panne.

Quels tarifs pour assurer votre prothèse auditive

Selon les risques couverts par votre garantie, les prix de votre assurance pour aide auditive varient d’une quarantaine d’euros à plus de 150 €. Il en est de même concernant vos mensualités :

Votre assurance casse pour 0,85 € par mois

Durant la garantie légale de 4 ans, votre prime d’assurance casse peut revenir autour de 40 €, ce qui correspond à des mensualités de 0,85 €. Cette option basique couvre la casse par accident ou maladresse de votre prothèse auditive.

En cas de brisure, elle sera prise en main par le vendeur pour être réparée et votre assurance prend en charge la démarche. S’il y a lieu de faire remplacer l’équipement, l’assureur couvre également le changement par un modèle similaire ou équivalent ayant la même valeur.

Votre assurance casse, vol et perte pour 3,10 € par mois

Cette option couvre les risques de casse, de perte, ou de vol de votre appareil auditif. Pour une prime d’environ 150 €, vos mensualités s’élèvent donc à près de 3 € par mois durant vos 4 ans de garantie. Si le vol survient, le remplacement de votre équipement se fait par un appareil similaire de même valeur.

Lire aussi : L’assurance vie : Quelle assurance vous convient le mieux ?

La franchise de vétusté en cas de remplacement

Son paiement a lieu si le remplacement de votre solution auditive est nécessaire. En cas de réparation faisant suite à une casse, l’assurance prend totalement en charge les frais.

La franchise de vétusté se facture à l’assuré suivant le principe ci-après :

  • Si le sinistre survient à la première année du contrat : 25 % du montant TTC du produit
  • Si le sinistre survient à la deuxième année du contrat : 35 % du montant TTC du produit
  • Si le sinistre survient à la troisième année du contrat : 45 % du montant TTC du produit
  • Si le sinistre survient à la quatrième année du contrat : 55 % du montant TTC du produit

Qui prend en charge les appareils auditifs ?

Suivant les textes officiels, les produits et matériels médicaux mis en vente doivent bénéficier de la garantie-constructeur légale de conformité. Concernant les aides auditives, celle-ci est de 4 ans et est systématiquement comprise dans le prix des équipements.

Néanmoins, cette garantie industrielle classique n’inclut pas la garantie en cas de perte, de vol, ou de casse de votre dispositif.

Enfin, les appareils auditifs sont en général couverts par l’assurance maladie et les complémentaires santé du patient, s’il est correctement affilié à un établissement.

Comment se faire rembourser la perte d’un appareil auditif ?

assurance pour appareil auditif senior

L’adoption de la politique du « 100 % Santé » donne normalement accès à des solutions auditives destinées à tout patient ayant ce besoin. À partir de 2019, les prix des prothèses de la classification 1 ont été plafonnés. Tandis qu’en face, la base de prise en charge par la sécurité sociale s’est élevée. Ainsi, le reste à charge du patient a diminué.

On considère à ce jour une base de remboursement de 350 € équivalant à une prise en charge par la sécurité sociale de 210 € pour une oreille. On doit également considérer le supplément en provenance du complémentaire santé en fonction du contrat du patient.

En effet, son accord de prise en charge peut faire objet d’un forfait, d’un taux spécifique appliqué sur la base de remboursement. Les équipements peuvent bénéficier de couverture par l’assurance maladie tous les 4 ans.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les démarches de remboursement de votre appareil auditif, nous recommandons de vous rapprocher de votre audioprothésiste.

Lire aussi : Mutuelle santé : le prix va-t-il augmenter ?

4.6/5 - (33 votes)
Image par défaut
Rova Vaugirond

Amie des animaux et de la nature, passionnée de dessin et de jeux vidéos, musicienne à mes heures perdues, auteure amateure, rédactrice à la plume qui glisse… sur divers sujets allant du bien-être aux textes sur la fiscalité. J'ai laissé mon ancienne vie de marketeuse pour rejoindre le monde digital, un peu comme Neo de Matrix !

Publications: 51

Laisser un commentaire