Helicobacter Pylori : les traitements naturels

0
244
Helicobacter Pylori

Infection très courante, l’Helicobacter Pylori toucherait environ 30 % des adultes en France et une personne sur deux dans le monde entier. Bien plus résistante que les autres microbes et bactéries, Helicobacter Pylori a une grande capacité de survie puisqu’elle va se développer dans l’estomac, un milieu très acide.

Si le recours à un traitement antibiotique est quasi-indispensable, certains remèdes naturels peuvent aider à accélérer le processus de guérison et rétablir le bon fonctionnement de votre estomac.

Symptômes de l’Helicobacter Pylori

La présence d’Helicobacter Pylori dans votre estomac peut avoir de nombreuses conséquences. En effet, elle va provoquer une inflammation gastrique et une altération de la muqueuse de l’estomac. Elle peut aussi être responsable de l’apparition d’ulcères et le risque de développer un cancer de l’estomac est 30 fois plus élevé en cas de contamination par Helicobacter Pylori.

Agissant sur l’acidité naturelle de l’estomac, H. Pylori va engendrer divers symptômes tels que aigreurs, maux d’estomac, reflux gastriques (possiblement avec toux). Sans prise en charge rapide, des symptômes de gastrite peuvent aussi apparaître. En outre, la présence de cette bactérie va aussi occasionner une carence en vitamine B12, en vitamine C et en fer.

Traitement de l’Helicobacter Pylori

Le traitement de l’Helicobacter Pylori va associer plusieurs antibiotiques avec un antiacide, à prendre pendant 10 à 14 jours. Ce traitement est efficace dans 80 à 90 % des cas. Néanmoins, certains traitements naturels sont utilisables en parallèle afin d’augmenter ses chances de guérison.

Helicobacter Pylori : des aliments pour soulager votre estomac

Helicobacter Pylori - Aliments remèdes

La prolifération de l’Helicobacter Pylori va être considérablement accrue si la personne atteinte consomme des aliments irritants : alcool, vinaigre, certaines épices, etc. En revanche, certains aliments ont montré de très bons résultats dans l’éradication de cette bactérie.

Le jus de pommes de terre crues

Sujet de thèse d’un étudiant en médecine anglais, le jus de pommes de terre est un remède bien connu de nos aïeux pour soulager les problèmes d’estomac et surtout pour traiter les infections bactériennes provoquant des reflux gastriques.

La pomme de terre contient de la solanine, un alcaloïde toxique. Mais c’est justement cette toxicité qui va s’avérer très efficace pour son action antibactérienne sur l’organisme. Ainsi, le jus de pommes de terre crues peut tuer jusqu’à 100 % des bactéries nuisibles !

Buvez un verre de jus de pommes de terre crues (et fraîches, les vieilles étant moins efficaces) à la fin de chaque repas pendant 10 à 30 jours maximum. Il est déconseillé de dépasser 30 jours de traitement. En effet, la saponine contenue dans la pomme de terre a des effets néfastes à long terme sur le fonctionnement des intestins.

Les vertus anti-oxydantes des baies

Framboise, fraise, canneberge (également très efficace dans le traitement des cystites), sureau, myrtilles ou airelles sont une grande aide dans le traitement d’un Helicobacter Pylori. En effet, ces baies sont riches en anthocyanes, molécules qui vont empêcher la bactérie d’adhérer aux cellules gastriques. Idéalement, nous vous recommandons de prendre un mélange de ces baies, sous forme d’extrait (en gélules le plus souvent).

Brocoli et radis noir

Ces aliments contiennent des sulforaphanes, qui participent à l’éradication des bactéries (même les plus antibiorésistantes). Il est donc conseillé de les intégrer dans votre alimentation en plus grande quantité ou de prendre des compléments à base de radis noir par exemple sous forme de gélules.

Par ailleurs, le radis noir a de nombreux bienfaits, notamment pour détoxifier le foie. En Médecine Traditionnelle Chinoise, il est recommandé pour le traitement des acouphènes, dont la survenue pourrait être en partie liée à un déséquilibre du foie.

Les huiles

En cas de contamination par l’Helicobacter Pylori, il est recommandé d’inclure dans son alimentation de l’huile d’olive, dont les composés phénoliques vont inhiber le développement de la bactérie. Les huiles de poisson riches en Oméga-3 sont elles aussi conseillées.

Homéopathie et Helicobacter Pylori

Estomac 4 Ch

Estomac 4Ch est recommandé en cas de problèmes stomacaux : paresse digestive, gastrite, ballonnements, etc. Prenez 5 granules tous les matins à jeun.

Nux Vomica 4 Ch

Le recours au Nux Vomica 4 Ch est indiqué pour le traitement des douleurs de l’estomac. Vous pouvez prendre 5 granules, deux fois par jour.

La phytothérapie pour lutter contre l’H. Pylori

Helicobacter Pylori - Phytothérapie

Pour lutter contre l’inflammation de l’estomac

De nombreuses plantes peuvent vous aider à réduire l’inflammation de votre estomac, notamment : le soja (Glycine max), la luzerne (Medicago Sativa), l’Actée à grappes (Cimicifuga racemosa) ou la Grande Gentiane (Gentiana lutea).

Pour enrayer le développement de la bactérie

Là encore, de nombreuses plantes sont bénéfiques :

  • La réglisse (pansement gastrique),
  • La bourrache,
  • L’origan,
  • La camomille romaine (anti-inflammatoire),
  • Certaines épices, à mélanger si possible : curcuma (anti-inflammatoire), le cumin, le gingembre (facilite la digestion) ou encore le carvi noir.
  • Le Mastic de Chios (Pistacia lentiscus), une plante d’origine grecque.

Les autres plantes efficaces

Plusieurs études menées dans différents pays ont démontré l’efficacité de certaines plantes sur l’Helicobacter Pylori. Ainsi, une étude en Arabie Saoudite a montré les bénéfices des graines de cumin noir (Nigella Sativa) lorsqu’elles sont associées à un IPP (Inhibiteur de la Pompe à Protons). Tandis que l’Hydne hérisson (Hericium Erinaceus) est un champignon conseillé en Médecine Traditionnelle Chinoise pour le traitement de certaines affections stomacales.

Les huiles essentielles

Certaines huiles essentielles vont aider au traitement de l’Helicobacter Pylori grâce à leurs différentes vertus :

  • Antibactériennes : Tea Tree, clou de girofle, origan compact, thym, eucalyptus, etc.
  • Anti-inflammatoires : camomille allemande, cannelier de Ceylan, gingembre associée à la propolis, …
  • Cicatrisantes comme le fenouil ou la sauge par exemple.

Probiotiques et vitamines

Helicobacter Pylori - Probiotiques

Associés à un traitement antibiotique classique de l’Helicobacter Pylori, les probiotiques vont faciliter l’éradication de la bactérie tout en réduisant les effets indésirables des antibiotiques (nausées, vomissements, diarrhées, constipation). Nous vous recommandons de compléter votre prise de probiotiques par une cure de vitamine C afin de compenser les carences provoquées par la bactérie.

Pour finir, la lactoferrine est elle aussi bénéfique contre l’Helicobacter Pylori. Protéine naturellement fabriquée par l’organisme, elle est notamment présente dans le lait maternel. Cette protéine possède des propriétés antibactériennes et va faciliter l’élimination de la bactérie. Par ailleurs, comme les probiotiques, elle peut également diminuer les effets indésirables des traitements antibiotiques, en particulier les nausées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici