La digitopuncture : pour guérir en douceur

Appelée encore digipuncture ou acupressure, on parle également de son équivalent japonais : le shiatsu. Pratique ancestrale associée à la médecine traditionnelle chinoise, la digitopuncture rappelle sur bien des points l’acupuncture. Les deux méthodes sont effectivement voisines et se basent sur les mêmes principes, à la différence des techniques utilisées.

À la recherche de l’équilibre des flux énergétiques, elle cible des points spécifiques des méridiens en exerçant des pressions par les doigts, le coude, les pieds ou encore d’autres outils (bâtonnets, boules, galets, etc.). Pour rappel, les méridiens constituent les réseaux reliés du corps humain véhiculant le qi ou le chi, notre énergie vitale. Les aiguilles n’interviennent donc pas ici, contrairement à l’acupuncture.

Utilisée à des fins de stabilité intérieure, physique et psychique, l’acupression participe grandement au maintien de la bonne santé, du bien-être, du tonus au quotidien et peut soulager de divers troubles tels que l’anxiété, le stress, la migraine chronique, la fatigue et bien d’autres.

Il faut noter qu’elle se classe parmi les « médecines non conventionnelles » du fait que ses résultats ne sont pas encore scientifiquement reconnus. Toutefois, ses bienfaits sont bien réels pour ses adeptes, de nombreux témoignages en attestent la tangibilité. Si vous ne connaissiez pas encore les dessous de cette pratique vertueuse, ne ratez rien de notre dossier.

Digitopuncture : comment ça marche ?

En Europe, les thérapeutes spécialistes de la digitopuncture visent les points de pression pour stimuler les réseaux nerveux et les muscles. On associerait ce stimulus à la recherche de production d’hormones jouant le rôle d’antidouleur et d’amélioration du flux sanguin.

Moyennant un ou plusieurs doigts, généralement le pouce, l’index ou le majeur, une pression modérée est appliquée sur le point cible pendant une courte durée (d’une à trois minutes par zone). Le sens du geste joue un rôle important dépendamment du résultat recherché : en effet, dans le sens des aiguilles d’une montre, l’effet est tonifiant. Dans le sens contraire, on recherche plutôt un effet de dispersion.

Pour un équilibre parfait, il est recommandé de stimuler les points par symétrie, c’est-à-dire agir sur les deux côtés en miroir du corps.

Connaître les points adéquats sur lesquels intervenir constitue un élément essentiel de l’acupression. En fonction du mal à traiter, il existe en effet des cartographies précises des endroits d’intervention pour être efficace. Troubles psychosomatiques, de l’ORL, des viscères, du cœur, des membres supérieurs ou inférieurs… dépendamment du siège du problème s’associera un point d’opération de la digitopuncture.

Au-delà de son rôle curatif et préventif, la digipuncture constitue tout un mode de vie et de pensée qui enseigne l’expression, l’écoute et l’harmonie de son corps.

Dans la pratique, en cabinet le patient reste vêtu d’habits confortables (de préférence en coton ou en lin) pendant que le thérapeute parcourt les méridiens en exerçant les pressions sur les points d’acupressure ou les endroits cibles pour cause de douleurs spécifiques.

Il peut user de ses doigts, de ses paumes, de ses coudes, de ses genoux ou encore de ses plantes des pieds. La digipuncture est généralement indolore et très supportable pour tous types de patients. Le relâchement des muscles, le soulagement et le bien-être se font nettement sentir après une séance de 45 minutes à une heure.

Digipuncture-principe

La digitopuncture : une solution pour maigrir ?

Connue pour son pouvoir de réguler l’énergie transportée par les méridiens dans l’ensemble du corps, la digipuncture, appliquée sur certaines zones spécifiques, contribue également à l’amélioration du fonctionnement du système digestif, du métabolisme et du comportement nutritionnel. Elle peut compléter un régime alimentaire et un mode de vie sain pour favoriser le bon état général du corps et de l’esprit. Ainsi, combinée avec une diète, la pratique de l’acupressure peut faciliter la neutralisation de la graisse et la perte de la masse excessive.

Par sa stimulation de l’intégralité de l’organisme, ce dernier retrouve également vitalité, stabilité physique et psychologique. Par ailleurs, l’équilibre alimentaire grâce au meilleur contrôle des sensations de faim et à la réduction des besoins superflus de manger pendant ou entre les repas fait également partie de ses bienfaits. Enfin, ses propriétés vertueuses sur l’anxiété aident le patient à amoindrir son stress et ses rapports négatifs à la nourriture.

C’est ainsi qu’elle peut constituer un excellent allié pour ceux qui désirent perdre du poids, retrouver un corps plus tonique, ou tout simplement une vie plus saine en général.

Quels autres bienfaits la digipuncture promet-elle ?

Pratiquée régulièrement ou ponctuellement, la digipuncture compte d’autres vertus insoupçonnées pour l’amélioration de la santé et du bien-être. De nombreuses difficultés au quotidien pouvant affecter la qualité de vie sont soulagées, voire guéries par l’acupression. Notre société actuelle souffre en effet de nouveaux maux liés à un rythme effréné, heureusement les bienfaits sur ces troubles sont remarquables :

Ses bienfaits sur l’insomnie

Même si l’amélioration de la qualité du sommeil et la réduction de l’insomnie ne constituent pas des effets officiellement reconnus de la digitopuncture, on a constaté que des séances régulières sur une période soutenue (de quelques semaines à quelques mois) allongent la durée totale tout en raccourcissant le temps d’entrée en état de sommeil du patient.

 Trois points d’acupression spécifiques peuvent être stimulés pour mieux tomber dans les bras de Morphée :

  • A l’arrière des oreilles: dotées de plusieurs points d’acupression, malaxer légèrement les lobes peut apporter de réels effets sur la qualité de votre sommeil et accélérer votre endormissement. Pour varier, vous pouvez également le tirer doucement de haut en bas et inversement. Vous pouvez répéter ces actions pendant quelques instants sur chacune des oreilles.
  • Sur le poignet: le plissement à son intérieur en projetant la ligne de votre petit doigt, le point se situe dans la petite partie concave de votre pisiforme (petit os à la base de la paume). Dans le sens des aiguilles d’une montre, effectuez de légers massages de ce point pendant quelques minutes (en ne dépassant pas 5 minutes).
  • Au niveau des jambes: en posant quatre doigts à l’horizontale sur votre malléole depuis la face interne de votre jambe, le point cible est légèrement en dessous du premier doigt placé en haut (l’index normalement). Réalisez des petits massages circulaires, toujours dans le sens des aiguilles d’une montre. Vous pouvez changer de jambe au bout de quelques minutes (sans excéder 5 minutes).

A lire aussi: Comment avoir un sommeil profond?

Ses bienfaits sur les douleurs

Même si celles-ci sont peu nombreuses, les études sur les patientes ont pu démontrer que la digipuncture participerait à l’atténuation des douleurs et des crampes menstruelles. Des recherches ont également abouti à la conclusion qu’elle pourrait également alléger les maux des personnes sujettes aux problèmes des lombaires, qui ont subi une intervention chirurgicale ou encore souffrant de migraine chronique.

À l’exemple de toutes les médecines alternatives, l’acupressure s’assimile pour certains au placebo quant à ses effets sur diverses pathologies. Néanmoins, les résultats témoignés par de nombreux adeptes restent des faits non négligeables, même si les croyances rentrent beaucoup dans les facteurs de fonctionnement de cette thérapie.

Ses bienfaits sur le stress

Enfin, la digitopuncture détient le pourvoir presque miraculeux de vaincre l’angoisse et le stress. Pour ce faire, il suffit de stimuler les points adéquats de la bonne manière. En réponse à des crises ou à des états permanents, l’acupression vient en traitement de soulagement ponctuel ou en véritable traitement de fond (les massages sont, dans ce cas, à répéter régulièrement).

En cas de stress passager :

Respirez profondément et calmement en effectuant des pincements rotatifs sur la zone triangulaire charnue entre votre pouce et votre index. Répétez l’opération pendant quelques minutes. Vous pouvez alterner sur les deux mains. Cette méthode vous aidera à mieux vous concentrer et à soulager votre état d’angoisse momentané.

En cas d’anxiété chronique :

Vous pouvez exécuter à répétitions les gestes décrits plus haut dans la journée. Dans les cas de grand stress, il est possible d’étendre la durée de la séance et d’en accentuer l’intensité, en évitant de traumatiser le point cible avec une trop forte insistance.

D’autres zones d’acupressure dotées de propriétés anxiolytiques sont à stimuler si vous souffrez d’angoisse persistant dans le temps :

  • Celle de la paume de la main à la base de l’auriculaire où se situe un petit coussinet
  • Le coin intérieur de la base de l’ongle de l’auriculaire
  • Le point légèrement concave se trouvant entre les sourcils, sur le visage

Ses autres effets positifs

En appuyant/massant au bon endroit, plus exactement sur la cannelure entre les deux principaux ligaments au creux du poignet à la base de la paume, vous pouvez atténuer les problèmes digestifs et les malaises nauséeux matinaux.

Digipuncture-bienfaits

A lire aussi: 22 remèdes de grand-mère contre les douleurs cervicales

Dans la pratique, comment se déroule la digitopuncture ?

Une séance de digipuncture se déroule généralement en cabinet spécialisé ou à domicile. Avant de l’appliquer, il faut prendre rendez-vous et demander conseil au praticien suivant les raisons pour lesquelles vous souhaitez avoir recours à cette thérapie.

Le patient s’installe sur la table de massage en restant habillé. Il est tout de même préférable de se couvrir de vêtements larges et confortables dans du tissu doux et naturel.

Le thérapeute parcourt par la suite les points d’acupressure. Le traitement peut être généralisé ou ciblé, ainsi toutes les zones des méridiens ou des endroits spécifiques peuvent être exploités.

La séance peut durer entre 30 minutes et une heure, elle peut être ponctuelle ou régulière. Généralement, une séance unique ne suffit pas pour obtenir des résultats concrets et durables. Toutefois, le patient sortira toujours « relaxé » après une session.

L’acupressure par soi-même, une bonne idée ?

Elle peut tout à fait se pratiquer soi-même, à condition d’être bien informé sur les points stimulables, les gestes à effectuer et la durée de chaque automassage. Bien connaître son corps ainsi que son état physique et psychique doit également accompagner l’auto pratique de la digitopuncture. En effet, il est préférable de ne pas se risquer à toucher un point vital ou une zone à risque.

Il n’existe normalement aucun effet secondaire lié à l’acupressure. Nous recommandons toutefois de prendre l’avis d’un médecin ou d’un praticien en cas de doute sur votre santé. Nous abordons également les éventuelles contrindications à la fin de ce dossier.

Quel tarif pour une séance ?

Le tarif des séances dépend de son contenu et de sa durée :

  • Pour une séance assise, touchant un nombre restreint de zones très ciblées, il faut prévoir entre 20 à 40 euros pour une session de 15 à 30 minutes.
  • Pour une séance où le patient est allongé et bénéficie d’un traitement généralisé, 3/4 d’heures à une heure et demie sont nécessaires et le budget à prévoir varie entre 45 et 75 euros.
  • Si le service s’effectue à domicile, il faut évidemment compter plus.

Comment trouver les points d’acupression ?

Le corps humain regorge de points d’acupressure et d’acupuncture. Il en existe en réalité des centaines. Les spécialistes s’aident de l’anatomie pour les reconnaitre : creux, os, muscles, articulations, emplacements des organes, lignes et plis, etc.

Les thérapeutes stimulent néanmoins des points classiques résolvant les problèmes récurrents des patients. On peut citer par exemple :

  • La zone charnue interconnectant le pouce et l’index
  • Le creux situé entre le gros orteil et le deuxième orteil
  • Le dessus de la cheville vers le mollet où se situe l’ancrage de son muscle inférieur

Outre ces trois centres énergétiques, il est courant que les 12 méridiens liés aux principaux organes soient sollicités plus que d’autres zones, à savoir : celui du cœur et du maître cœur, du foie, de la vésicule biliaire, des poumons, des reins, de la rate, de l’estomac, de l’intestin grêle, du gros intestin, du triple réchauffeur et enfin de la vessie.

De multiples points de pression se trouvent sur chaque méridien avec un travail local ou à distance. En stimulant par exemple un des méridiens de la main, on peut obtenir une réponse sur l’hypophyse.

Des contrindications à la digipuncture ?

Dénuée de risques microbiens, contrairement à l’acupuncture qui use d’aiguilles, la digitopuncture présente généralement peu de dangers. Toutefois, elle est à proscrire dans certains cas, notamment :

  • Pour les personnes sujettes à des maladies des os ou des articulations (rhumatisme, ostéoporose, spondylarthrite, polyarthrite rhumatoïde, etc.) comme la pression pourrait réveiller ou aggraver les douleurs
  • En cours de grossesse, car des contractions pourraient se déclarer prématurément. Si vous allaitez, nous recommandons également de le signaler au praticien.
  • En cas de maladies graves, elle peut accompagner le traitement principal, mais ne peut en aucun cas le remplacer

A lire aussi : Sophrologie: Qu’est-ce que c’est ?

 

 

4.3/5 - (30 votes)
Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 97

Laisser un commentaire