Christophe Demerson : « Les propriétaires sont anxieux »

Christophe Demerson : « Les propriétaires sont anxieux »

En marge de son assemblée générale, l’UNPI (Union Nationale des Propriétaires Immobiliers) a tenu une conférence de presse dans ses locaux du 13 rue du Maréchal Foch à Clermont-Ferrand. Conclusion ? Christophe Demerson, président régional et national de l’association, observe que les propriétaires et les bailleurs ressentent de « l’anxiété » et de la « fébrilité » devant les annonces égrenées par le Gouvernement. Le terme « stigmatisation » a même été employé.

A tel point que la salle d’attente de la chambre des propriétaires ressemble un peu à celle d’un cabinet médical. Taxes foncières au plus haut, encadrement des loyers, nouvelle taxe sur l’assurance emprunteur, mise en place d’un « permis de louer »… Les sujets de discorde et d’inquiétude ne manquent visiblement pas. Mais surtout, Christophe Demerson constate un « effondrement » des travaux à la relocation. « En dix ans, le taux d’effort a baissé de 60 %. Aujourd’hui, 13,3 % des propriétaires font des travaux. C’est la première fois que le chiffre est aussi bas. Pourtant, il faut entretenir son bien, ne pas le laisser se déprécier » insiste-t-il.

Pour ce grand défenseur de la propriété privée, le salut passerait par une nécessaire « stabilité » fiscale et législative. Ce message, il le martèle depuis des années. « Accepterait-on de débuter un match de foot et de changer les règles en cours de route ? » Christophe Demerson recommande enfin à tous les propriétaires de se rapprocher de la chambre pour se protéger, s’informer et se former*. En Auvergne, l’association compte près de 2.500 adhérents. « Il faut être entouré pour faire de l’immobilier » conseille-t-il. Une note d’espoir, malgré ce contexte un peu sombre : le rêve d’accession existe toujours, notamment chez les jeunes.

*Renseignements : www.unpi.org/

Partager