Le puy de Dôme convoque science et imaginaire

Le puy de Dôme convoque science et imaginaire
Comme l’an dernier, le décor s’inspirera de l’univers de Jules Verne © DR

Le festival « Les Nuées Ardentes » est de retour du 7 au 10 juin.

Pari gagné : en 2018, la première édition des « Nuées Ardentes » avait attiré près de 5.000 personnes au pied du puy de Dôme. Et ce, malgré une météo… capricieuse. L’Université Clermont Auvergne et ses partenaires ont logiquement décidé de réitérer l’évènement cette année, avec une deuxième édition prévue du 7 au 10 juin. Soit un jour de plus que l’an dernier.

L’objectif, lui, reste toujours le même : faire se croiser le temps d’un week-end la science et l’imaginaire. « Il s’agit aussi de parler de l’université de façon différente et de la rendre accessible au grand public » souligne Stéphane Calipel, vice-président délégué à la communication. Ce projet a aussi pour but de valoriser la recherche scientifique clermontoise et de mettre en valeur la chaîne des puys.

Quatre jours durant, les chercheurs se mêleront aux comédiens du Wakan Théâtre et d’Improvergne pour parler de leurs disciplines (géologie, volcanologie, chimie, science du végétal, météorologie…) dans un décor inspiré de Jules Verne, avec comme point de ralliement une immense foreuse fantasmagorique. Ça tombe bien : une expo sur la légendaire « Guerre des Foreuses » est prévue.

Expériences de chimie, transformation du vivant, secrets de fabrication des tornades, mécanismes d’une éruption volcanique… Quatre laboratoires extravagants accueilleront les festivaliers. De vrais-faux volcanologues sont également attendus autour d’un volcan menaçant (et encore plus gros que l’an dernier.)

Parmi les nouveautés, l’ouverture de 14h à 19h d’un espace de jeux réservé aux enfants (en partenariat avec La Maison des Jeux) et d’un espace bar/restauration animé par un groupe de jazz manouche en soirée. Des randos géologiques seront également organisées…

Le puy de Dôme convoque science et imaginaire
Expériences et ateliers sont au programme © DR

Un spectacle en soirée

Si la journée du vendredi 7 juin est réservée aux scolaires de 10h à 17h, tout le monde pourra assister à un grand spectacle en soirée les vendredi, samedi et dimanche. Baptisée « Opera Mundi », cette « petite conférence extraordinaire » nous apprend pourquoi les volcans scintillent dans le Kaapvaal, avant de nous faire voyager en mots, en images et en musique entre Shanghai et Le Caire. Un objet artistique hybride, unique en son genre, réalisé avec la complicité de Denis Clavaizolle, Jeudi Noir, Comme John et UltraViolet. Un bouquet final est prévu à la nuit tombée.

Qui a dit que la science était ennuyeuse ?

Programme complet sur lesnueesardentes.uca.fr. Entrée gratuite.

Partager