La Clermontoise se conjugue au masculin

La Clermontoise se conjugue au masculin
En 2016, elles étaient plus de 18.000 à courir dans les rues de Clermont-Ferrand pour la bonne cause © J.-P. Boithias

La grande course caritative s’élancera de la place de Jaude le dimanche 21 mai à 10 heures. Nouveauté de cette 10ème édition : l’organisation d’une épreuve 100 % masculine le samedi soir.

Depuis sa création en 2008, la Clermontoise a permis de récolter 839.235 € contre le cancer du sein. « Notre objectif est d’atteindre le million d’euros cette année » précise Karim Sasse, président du Running Club de Clermont-Ferrand et organisateur de l’évènement.

Avec ses 81.818 participantes depuis dix ans, ses 2.500 bénévoles et ses 26 partenaires et fournisseurs, cette course caritative est une des plus importantes en France. C’est la première année que la Région Auvergne Rhône-Alpes va lui apporter son soutien. « Les valeurs de convivialité, de sport et de santé portées par la Clermontoise sont aussi celles que nous soutenons » affirme son vice-président Jean-Pierre Brenas.

« La Clermontoise fait désormais partie du paysage sportif et associatif. Elle a pris son envol et arrive à maturité. Il était normal que la Ville apporte son soutien de manière plus concrète, plus construite et plus technique pour soulager les organisateurs » ajoute Christine Dulac-Rougerie, adjointe en charge du sport.

Signe particulier de cette immense course en rose : l’intégralité des sommes récoltées lors de l’inscription est reversée aux associations. Depuis 2008, cette contribution a permis de réaliser des soins esthétiques pour les patientes, d’organiser des journées de sensibilisation, de financer l’achat de coussins médicaux, de mettre en place des groupes de parole, d’acheter de perruques, d’aider les familles de patientes, de proposer des cours de gym, de créer Apeseo ou de financer en partie un essai clinique. Bref, de s’impliquer concrètement dans la lutte contre la maladie.

La Clermontoise se conjugue au masculin
Des joélettes seront engagées cette année encore dans la course (© J.-P. B.)

« Une femme sur huit sera touchée »

« Le cancer du sein est le principal que nous traitons. C’est le premier chez la femme. Une femme sur huit sera touchée dans sa vie. L’aide de la Clermontoise est donc très précieuse » rappelle Frédérique Penaut-Llorca, directrice du Centre Jean-Perrin.

Elles seront près de 20.000 à s’élancer de la place de Jaude le dimanche 21 mai à 10 heures.  La boucle, d’une longueur de 5 km, fait le tour de l’hypercentre via le square Amadéo, Gaillard, Delille et le Jardin Lecoq. Précision d’importance : la course est ouverte aux non-sportives, qui pourront avancer à leur rythme sur un itinéraire dédié. Comme chaque année, des lots symboliques seront remis aux premières de chaque catégorie, à la participante la plus jeune, à la doyenne, sans oublier les familles, copines, écoles ou associations les plus représentées.

Cette 10ème édition sera accompagnée de plusieurs nouveautés. Il y aura notamment de nouvelles animations. Mais surtout, la Clermontoise s’ouvre aux hommes ! La raison de cette main tendue ? Ils étaient nombreux à vouloir s’associer à l’évènement, pour encourager leur mère, leur femme ou leur fille. Il faut également savoir – on le sait peu… – que le cancer du sein peut également toucher les hommes. Les cas sont rares, certes, mais bien réels. En se parant de bleu, la Clermontoise fait donc acte de pédagogie et d’ouverture. Le succès devrait donc être au rendez-vous.

La course masculine partira de la place de Jaude le samedi 20 mai à 20 heures. Le parcours, également de 5 km, se concentre sur le centre-ville. Karim Sasse espère que les femmes seront nombreuses à encourager ces messieurs… 

Pratique. Inscriptions et renseignements sur www.laclermontoise.fr.


Apportez votre soutien… gorge

A l’occasion de la Clermontoise, La Poste organise une collecte exceptionnelle de soutiens-gorge, en interne, mais aussi place de Jaude, où une boîte géante sera installée. A travers cette initiative, le groupe souhaite marquer les esprits sur l’importance que constitue le dépistage de la maladie. Les soutiens-gorge seront ensuite recyclés. Plus de 230 postières seront sur la ligne de départ dimanche…

« M’Arche en chœur » dans la course

Une réponse
  1. Zoé at |

    Enfin la Clermontoise ouverte aux hommes, il était temps !!!
    En effet, ces messieurs ne sont-ils pas des victimes collatéraux de cette maladie quand ils n’en sont pas directement atteint eux-mêmes ?
    J’attends maintenant la manifestation mixte, comme pour la corrida de la St Roger. Assez de ségrégation et de sexisme au niveau de l’activité physique ou sportive. Basta !!!

    Réagir

Laisser un commentaire