Ben Hur

Ben Hur

Le pitch : Judas Ben Hur, un prince, est accusé à tort de trahison. C’est son frère Messala, officier de l’armée romaine, qui a mis au point la manigance. Déchu de son titre, séparé des siens, il est réduit à l’état d’esclave. Mais la vengeance est un plat encore plus savoureux lorsqu’il se mange froid. Après des années passées en mer, Ben Hur revient sur sa terre natale…

Notre avis : Le fameux Ben Hur de William Wyler (1959) l’un des plus gros succès populaires de l’histoire du cinéma, est en fait un remake d’un long-métrage en noir et blanc de 1925 qui succédait lui-même à un premier film datant de 1907…
Comme l’histoire est un perpétuel recommencement, voici le remake du remake, un nouveau Ben Hur qui, depuis mercredi dernier, arrête son char devant les salles obscures françaises. On imaginait cette nouvelle version, nourrie aux technologies ultra-modernes, vouée au succès. Or, c’est l’échec qui fut au rendez-vous lors de sa sortie aux Etats-Unis, ce qui prouve que rien n’est jamais gagné d’avance. Cette histoire est somme toute morale car ce Ben Hur du XXIème siècle, réalisé par Timur Bekmambetov, souffre vraiment de la comparaison avec son aïeul : il lui manque le souffle, l’ampleur, la fantaisie.

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.