Sandouly-Chanal : « nous avons conçu le Supercross comme un show »

Sandouly-Chanal : « nous avons conçu le Supercross comme un show »
L’ancien pilote de cross Fred Sandouly, et l’ex-joueur de l’ASM, Raphaël Chanal, organisent le Supercross d’Auvergne. Il s’agit d’une grande première au stade Marcel-Michelin. Rendez-vous le 16 juin, de 14 h à minuit.
(© Benjamin Chérasse)

Ils bossent sur le projet depuis de longs mois. Le 16 juin, de 14 h à minuit, ils promettent d’embraser le stade Michelin à Clermont-Ferrand, à l’occasion de l’inédit Supercross Auvergne. A travers leur société Vulcevents, les deux organisateurs de la manifestation, Frédéric Sandouly et Raphaël Chanal, évoquent ce rendez-vous exceptionnel, qui se veut spectaculaire et familial. 

Info – A quelques jours de l’évènement proposé au stade Marcel-Michelin, comment se présente ce Supercross ?
F. S. – Nous sommes dans les clous pour l’instant. Tous les délais sont respectés même si la charge de travail a augmenté dans les derniers jours. Nous allons voir aussi l’impact de la grosse communication que nous avons validé lors des trois dernières semaines.

I. – Vous avez ouvert récemment une troisième tribune, la Phliponeau basse…
R. C. – C’est exact. Il ne nous restait quasiment plus que des places à 28 euros. L’ouverture de cette tribune nous a permis de proposer un nouveau choix de places dans une catégorie supérieure, à 34 euros. Elle offre une jolie vue sur la piste et permet d’accéder au bar qui se trouve au cœur de la tribune. Il y a un peu plus de 600 places au total.

I. – Comment s’est déroulé le timing de la préparation de la piste ?
F. S. – Nous avons attaqué la préparation le 7 juin. Le club a retiré la partie de pelouse naturelle. Nous avons mis tout d’abord la protection, avec une bâche de 10000 m², elle-même recouverte par 8000 m² de plaques de bois OSB. Les premiers camions ont apporté la terre le 9 juin. Au total, nous amenons 3.500 m3 de terre en quatre jours, soit 350 camions environ. Nous avons commencé par réaliser une plate-forme de terre avant de confectionner la piste. Normalement, celle-ci devrait être achevée le 14 juin.
R. C. – La préparation de la piste a été confiée à un professionnel, Cédric Lucas, un grand spécialiste. C’est lui qui trace la grande majorité des pistes du championnat de France SX Tour.

Sandouly-Chanal : « nous avons conçu le Supercross comme un show »
La bataille promet d’être rude dans les deux catégories du SX Tour (© Benji Mx 16 – Facebook SX Tour)

I. – Comment va se présenter la piste justement ?
F. S. – Je l’ai imaginé avec Cédric Lucas. Dans les configurations stade, ce type de piste fait partie des plus longues du championnat. Celle-ci va faire autour de 500 mètres de longueur. Au total, il y aura quatre lignes d’enchaînement, une dizaine de gros sauts, une série de oups (enchaînement de bosses). Les départs en ligne sont toujours des moments impressionnants.

I. – Que peut-on dire au niveau de la compétition elle-même ?
F. S. – Ce sera la manche d’ouverture du championnat de France SX Tour, qui compte deux autres épreuves outdoor, La Tremblade et Briennon, avant de basculer en salle, à Genève, à Lyon, à Paris, etc. On va retrouver les manches où évoluent les motos 250 et 450 cm3, avec une trentaine de pilotes par catégorie. Les séries qualificatives sont divisées en deux, avec une partie repêchage, et les 15 meilleurs pilotes disputent les finales en soirée.

I. – Quelles animations seront proposées le jour du Supercross ?
R. C. – En marge de la compétition, de nombreuses animations figurent au programme. Entre les séries, il y aura bien sûr la prestation des freestylers. Le public pourra voir évoluer des pointures mondiales du freestyle, les Français Izzo et texier, le Japonais Watanabe, l’Australien Brown. Ils vont faire le show. En ce qui concerne le timing de la journée, l’ouverture du stade à lieu à 14 h. Les essais se dérouleront de 14h30 à 17h30. Le show débutera à 20 h avec la présentation officielle des pilotes sur le pesage à l’aide de motos Harley-Davidson, d’un camion de pompiers US, de pom-poms girls. En fin de soirée, il y aura le podium, la prestation d’un groupe de musique (Medusa) et un feu d’artifice.

I. – Ce Supercross n’est pas réservé qu’aux initiés, bien au contraire…
F. S. – Effectivement, nous l’avons conçu comme un show avec beaucoup d’animations. Il s’adresse à un public familial et aux néophytes. On veut que les gens passent un bon moment. En plus, les spectateurs pourront se restaurer sur place car les buvettes du stade seront ouvertes comme en configuration match.

Partager

Laisser un commentaire