Rénovation énergétique : les aides méconnues

Rénovation énergétique : les aides méconnues

Selon un baromètre réalisé par OpinionWay pour Monexpert-renovation-energie.fr, près de 80% des Français ne connaissent pas les dispositifs existants.

Subir le froid en hiver malgré l’utilisation du chauffage est une situation vécue par 43% des Français. Ils sont nombreux à considérer que des travaux de rénovation énergétique sont nécessaires dans leur logement (50%), qu’il s’agisse de l’isolation des fenêtres, des murs, des sols ou d’un changement de chauffage. Un logement mal isolé peut expliquer le manque de confort ressenti : 86% des personnes ayant souvent froid chez elles l’hiver estiment qu’il est nécessaire d’effectuer des travaux malgré le recours à du chauffage

Autre enseignement de l’étude : 90% des sondés pensent que les travaux améliorent le confort de l’habitation et 82% qu’ils augmentent sa valeur. Enfin, 85% jugent ces projets intéressants pour réaliser des économies sur les factures d’énergie.

1.758 euros de budget moyen

Aujourd’hui, la majorité des Français (61%) a déjà réalisé des travaux de rénovation énergétique comme le changement de fenêtres (42% les ont déjà changées), l’isolation des combles (35%) ou des murs (27%). Par ailleurs, 26% ont changé leur système de chauffage et 26% ont installé des thermostats programmables. En revanche, seuls 16% ont déjà isolé les sols. A l’avenir, 43% des Français envisagent de réaliser des travaux de rénovation énergétique notamment l’isolation des murs et le changement du système de chauffage (16% dans les deux cas). En moyenne, les Français sont prêts à dépenser 1.758 euros.

Les personnes interrogées qui envisagent de faire au moins deux types de travaux, soit 26% des Français, préfèrent confier cette tâche à des professionnels (78%). 68% des Français font d’ailleurs globalement confiance aux artisans et entreprises pour réaliser des travaux de qualité et 70% leur font confiance pour permettre des économies sur les factures d’énergie. Néanmoins, leur confiance est plus modérée s’agissant du respect du devis initial (58%) ou du calendrier (43%). Autre enseignement de l’étude, les Français auraient également tendance à étaler la réalisation de ces travaux dans le temps (55%).

Des freins persistants

Le premier frein relève de l’idée que ces travaux sont compliqués à mettre en œuvre (pour 77% des personnes interrogées), notamment chez les personnes en ayant déjà réalisé ou envisageant d’en effectuer (80% dans les deux cas).

Surtout, le manque de connaissance des aides disponibles pour la rénovation énergétique de son logement est criant : seuls 41% des Français associent travaux de rénovation énergétique et financements par les pouvoirs publics. Par ailleurs, huit Français interrogés sur dix ne sont pas capables de citer spontanément une aide financière (78%).

Dans ce contexte, l’accès à une meilleure information sur les aides publiques comme le Crédit d’impôt ou l’Ecoprêt à taux zéro serait le premier levier pour que les particuliers entament des travaux de rénovation énergétique (43%). Deux autres freins sont à lever en priorité : le manque de visibilité sur les gains énergétiques et financiers réalisables (33%) et le manque de simplicité dans les démarches administratives qui accompagnent ce type de travaux (32%). Le manque d’un interlocuteur direct  » à disposition  » est également soulevé par les répondants (27%).

 

Partager