Roxane : poule… pondeuse d’une géniale idée !

Roxane : poule... pondeuse d'une géniale idée !
Guillaume de Tonquédec, bien sûr accompagné de Roxane, et Mélanie Auffret étaient à Limoges pour l’avant-première de « Roxane » (© Yves Dussuchaud)

Limoges a bénéficié d’une avant-première au Grand Ecran Centre, en présence de la réalisatrice Mélanie Auffret et de Guillaume de Tonquédec, venus présenter Roxane, qui sortira en salles le 12 juin.

On connaît tous la comptine « Une poule sur un mur qui picore du pain dur, picoti, picota, lève la queue et puis s’en va… ». Ici, outre le fait qu’elle picore comme n’importe quel « gallus gallus domesticus » normal apte à pondre des oeufs goûteux, à caqueter et à se chamailler avec ses congénères pour une question de domination dans leur volière, la poule du premier film de Mélanie Auffret, baptisée Roxane (clin d’oeil à Sting et Police, à la cousine du Cyrano d’Edmond Rostand ou la première épouse d’Alexandre-le-Grand ?…), occupe une place flatteuse dans la hiérarchie, une sorte d’intellectuelle parmi ses congénères confinées, – sortes de roturières -, dans leur train-train, leur pré pas forcément carré…

Roxane, elle, a le privilège d’accompagner dans ses déplacements Raymond, un petit producteur d’œufs bio en centre Bretagne, porteur d’un secret destiné à rendre ses poules heureuses : il leur déclame les tirades de Cyrano de Bergerac

Mais, face à la pression et aux prix imbattables des grands concurrents industriels, sa petite exploitation est menacée. Une idée aussi folle qu’incroyable va germer pour tenter de sauver sa ferme, sa famille et son couple : faire le buzz sur Internet…

Sois heureuse ma poule

Cette comédie sociale relève d’une belle aventure vécue par Mélanie Auffret, une jeune bretonne de 27 ans originaire de Vannes : remarquée pour la qualité d’un second court métrage présenté en 2017 à l’Alpe d’Huez (Sois heureuse ma poule tourné chez elle à Corlay avec 1 200 euros), un producteur lui demande si elle a une idée de long… : elle bluffe, dit oui, et part vite en immersion chez un agriculteur des Côtes-d’Armor qui lui raconte qu’il lie des poésies à ses vaches… Eurêka ! L’idée de Roxane allait cheminer jusqu’à Guillaume de Tonquédec et Léa Drucker, puis Gaétan Roussel pour la musique…

« Raymond est un personnage romantique, commente Mélanie Auffret, et c’est grâce à sa passion pour le théâtre et celle des grands textes qu’il va réussir à fédérer autour de lui et s’en sortir. Cette histoire me permettait aussi de mettre en image la magnifique relation que tissent ces paysans avec leurs bêtes. Chaque agriculteur est toujours accompagné de son animal de compagnie, généralement un chien. Moi, cela m’amusait de décaler ce binôme en faisant de Roxane, la poule domestique de Raymond. Et puis les gallinacées sont de magnifiques actrices ! Elles ont un potentiel comique énorme à travers leurs réactions, leurs caquètements et leurs yeux capables de friser à tout moment. C’est donc logiquement qu’à travers Roxane, elles sont devenues les personnages incontournables de cette histoire… ».

La suite, elle déboulera sur les écrans à partir du 12 juin. Roxane : une poule aux oeufs d’or ?… Pour l’heure, Mélanie Auffret a déjà picoré quatre nominations au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez (prix spécial du jury, prix du public, Grand prix et Globe de cristal).

Chris Dussuchaud

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.