Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Citroën C3 Aircross : nouveau rôle pour une nouvelle vie

Adieu au C3 Picasso, monospace familial ! Bienvenue au C3 Aircross qui adopte le style des SUV tout en imposant sa griffe originale !

Autant le dire d’emblée, la réponse de Citroën, avec ce C3 Aircross, est largement à la hauteur des enjeux. La proposition stylistique séduit dès les premiers regards. Alors que la concurrence mise de manière quasi systématique sur des lignes tendues et agressives, le C3 Aircross conserve ce petit soupçon de rondeur, déjà remarqué sur la C3 classique, qui lui donne un air immédiatement avenant. Au premier regard, on pense immédiatement à un Cactus qui aurait pris des stéroïdes. Haut sur pattes et bodybuildé avec ses renforts de baroudeur, l’Aircross en impose, en particulier avec cette nouvelle signature lumineuse sur la face avant autour d’une fine calandre.

Le parti pris de l’originalité est bien maîtrisé et assurément payant à l’heure où la concurrence se trouve souvent prise au piège d’un même moule. Le nouveau venu est la parfaite définition du crossover, à savoir un véhicule qui reprend les codes du 4×4, sans ces inconvénients que sont la surconsommation, l’encombrement et les frais d’entretien. On regrette simplement que le C3 Aircross ne propose pas de transmission intégrale en option pour assumer pleinement son nouveau statut de SUV. Même vent de fraîcheur à l’intérieur : la proposition est jeune et branchée et rend particulièrement terne celles de la concurrence. Bien sûr, ce choix ne plaira pas à tout le monde : les inserts de chrome et le rappel des teintes extérieures personnalisables (jusqu’à 90 combinaisons) peuvent titiller les rétines, mais l’ensemble a quelque chose d’enthousiasmant. D’autant plus que le confort, grâce à des sièges très moelleux et rembourrés, et l’habitabilité, tout simplement la plus importante du segment, prouvent bien que le C3 Aircross n’est pas là uniquement pour en mettre plein les yeux. La modularité est en outre exemplaire avec cinq vraies assises, une banquette arrière coulissant indépendamment en deux parties, un siège passager entièrement rabattable et un coffre immense (410 l). Avec une capacité d’emport d’objet allant jusqu’à 2,40 m, le crossover se prend même pour un utilitaire occasionnel ! Et la technologie est à l’avenant : affichage tête haute, recharge par induction, toit ouvrant panoramique, aide à la conduite, freinage d’urgence, « park assist », reconnaissance des signalisations… rien ne manque à l’appel d’une dotation en parfaite adéquation avec son temps. Sous le capot, on retrouve les derniers moteurs du groupe avec des blocs essence PureTech de 82, 110 et 130 ch et diesel BlueHDI de 100 et 120 ch. Le C3 Aircross Puretech 82 Live d’entrée de gamme est facturé 1 150 € de moins que son concurrent direct, le Captur TCe 90 Life (15 950 € contre 17 100 €), tandis que le haut de gamme s’affiche à 23 950 €. Avec de tels arguments, le succès est inévitable.

Photo © Citroën

Partager

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.