CARPIMKO : la caisse de retraite pour les professions libérales médicales

Article mis à jour le 30 mai 2021

Tous les travailleurs indépendants ont l’obligation de s’affilier à une caisse de retraite afin d’assurer leurs vieux jours et mieux faire face aux sinistres de la vie. En France, il en existe une dizaine, toutes affiliées à la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse des Professions Libérales (CNAVPL). Parmi celles dédiées aux auxiliaires médicaux libéraux, figure notamment la CARPIMKO, un organisme qui gère les retraites et assure diverses activités sociales. Dans cet article, nous vous proposons de revenir en détail sur les missions, le fonctionnement et les prestations offertes par cette caisse de retraite.

Qu’est-ce que la CARPIMKO ?

L’acronyme CARPIMKO signifie Caisse Autonome de Retraite et de Prévoyance des Infirmiers, Masseurs-Kinésithérapeutes, Orthophonistes et Orthoptistes. Il s’agit d’un organisme agissant sous la tutelle du Ministère des Solidarités et de la Santé, du Ministère de l’Economie et des Finances, ainsi que de la Cour des Comptes, et qui est régi par le Code de la Sécurité Sociale. Son principal rôle est le recouvrement des cotisations de retraite obligatoire pour les professionnels libéraux.

La CARPIMKO, c’est pour qui ?

Comme son nom l’indique, la CARPIMKO concerne tous les infirmiers, orthophonistes, podologues, masseurs-kinésithérapeutes et podologues exerçant à titre libéral en France métropolitaine ou dans les départements d’Outre-Mer. Les conjoints collaborateurs de ces professionnels doivent, eux aussi, s’inscrire et cotiser à la CARPIMKO.

Quels sont les droits des assurés de la CAPRIMKO à la retraite ?

Le montant de la pension de retraite reversée aux adhérents de la CARPIMKO varie selon leur âge de départ à la retraite et en fonction du nombre de points cumulés par les bénéficiaires tout au long de leur carrière.

En ce qui concerne l’âge de départ à la retraite, il est fixé à 62 ans pour toutes les personnes nées après 1965. Si vous décidez de partir à la retraite avant cet âge, pour des raisons de santé par exemple, une décote sera appliquée par année manquante.

Afin de bénéficier du taux plein, c’est-à-dire 50 % de vos revenus, vous devez atteindre l’âge minimal exigé ou respecter la durée minimale de cotisation à la CARPIMKO. Pour une personne née après 1973 par exemple, le taux plein sera ainsi obtenu si elle a validé 172 trimestres ou si elle est âgée d’au moins 67 ans à la retraite.

Si vous prenez votre retraite après l’obtention du taux plein, vous bénéficiez d’une majoration de 1,25% par trimestre supplémentaire, avec un plafond de 20 trimestres au maximum. Enfin, La possibilité est également offerte de racheter jusqu’à 12 cotisations de trimestres manquants pour l’obtention d’un taux plein. Ces rachats sont déductibles fiscalement.

Pour ce qui est du nombre de points, le montant de la retraite est calculé en multipliant le nombre de points acquis par la valeur service du point.

Par ailleurs, pour les retraités aux revenus les plus modestes, la caisse de retraite pour infirmier octroie des aides financières permettant de financer l’intervention d’une aide à domicile, des travaux d’aménagement, les frais de maison de retraite, etc.

Arrêt maladie, invalidité ou encore décès : quels sont les droits des assurés CARPIMKO ?

En cas de maladie, la CARPIMKO verse à ses assurés une indemnité journalière de 55,44 € à partir du 91e jour d’arrêt. Le montant est majoré si le professionnel affilié a un enfant ou un descendant à charge.

Dans les cas d’invalidité ou de décès, la CARPIMKO verse une rente ou un capital à l’assuré ou à ses ayants droits selon le schéma suivant :

  • En cas d’invalidité partielle, une rente trimestrielle de 2 520 € et reversé à l’assuré jusqu’à ses 65 ans ;
  • En cas d’invalidité totale, la CARPIMKO verse une rente trimestrielle de 5 040 € à l’assuré ou ses ayant-droits jusqu’à 65 ans. Ce montant est majoré de 1512 € si l’assuré a un conjoint, un descendant, un enfant ou une tierce personne à sa charge ;
  • En cas de décès, le conjoint perçoit une rente de survie et un capital décès s’il est âgé de moins de 65 ans, avec un enfant au moins. La rente est suspendue en cas de remariage. Les orphelins âgés de 18 à 25 ans qui poursuivent leurs études perçoivent, pour leur part, une rente éducation trimestrielle ainsi qu’un capital décès.

A lire aussi : Comment bien choisir son assurance professionnelle ?

Compte tenu du délai de carence et au vu du montant des indemnités versées, il est vivement recommandé de souscrire à une assurance prévoyance complémentaire afin de limiter la perte de salaire et pour protéger ses proches des conséquences d’un sinistre.

pour qui caisse CARPIMKO

Comment est évalué le montant de la prime CARPIMKO ?

Le montant de la prime CARPIMKO dépend du régime auquel est assujetti l’adhérent. On distingue notamment :

Le régime de base

Pour les adhérents à ce régime, les cotisations sont proportionnelles aux revenus de l’activité. Pour les revenus annuels inférieurs à 40 524 €, le taux appliqué est de 8,23 %. Au-delà, le taux appliqué est de 1,8 %. Précisons cependant que pour la première année d’exercice, la cotisation est calculée sur une base forfaitaire.

Le régime complémentaire

Pour les adhérents au régime complémentaire, une prime forfaitaire d’un montant d’environ 1600 € par an est imposé.

Le régime invalidité décès

Ici, la cotisation forfaitaire est fixée à environ 700 € par an, quels que soient les revenus de l’adhérent.

Le régime Avantage Social Vieillesse (ASV)

Pour les personnes assujetties à ce régime, le montant de la cotisation forfaitaire annuelle est de 192 €.

Notez par ailleurs, que les adhérents au régime complémentaire atteints d’une invalidité complète nécessitant une assistance au quotidien bénéficient d’une réduction de 50% du montant de leurs cotisations. Par ailleurs, dans les cas où un adhérent se retrouve dans l’incapacité totale d’exercer son activité professionnelle durant au moins 6 mois, ce dernier est exonéré des cotisations pour le régime de base, le régime complémentaire et le régime invalidité décès. L’année de cotisation sera tout de même validée et l’adhérent recevra ses points.

Comment s’inscrire à la CARPIMKO ?

Tous les infirmiers, orthophonistes, podologues, masseurs-kinésithérapeutes et podologues exerçant leur métier à tire libéral, même en temps partiel ou en remplacement, doivent impérativement s’affilier à la CARPIMKO au plus tard un mois après leur premier acte médical.

En principe, cela est fait systématiquement suite à la déclaration d’activité auprès de l’URSSAF qui doit, à son tour, transmettre les informations des professionnels concernés à la CARPIMKO.

Cependant, il est également possible (et recommandé) d’entreprendre la démarche soi-même en procédant ainsi :

  • www.carpimko.com ;
  • Téléchargez le formulaire d’affiliation disponible sur le site et remplissez-le ;
  • Ajoutez au formulaire une copie de votre Diplôme d’État portant votre numéro d’enregistrement ADELI. Inscrivez à l’arrière le N°RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) ;
  • Si vous exercez avec votre conjoint, ajoutez la copie de la déclaration faite au CFE ;
  • Si vous avez créé une entreprise dans laquelle vous exercez, ajoutez les statuts ainsi que le Procès-Verbal qui mentionne la répartition des parts du Capital Social.

Une fois votre dossier prêt, envoyez-le à l’adresse suivante : 6 place Charles de Gaulle 78882 Saint Quentin en Yvelines Cedex.

Une fois l’inscription terminée, l’affiliation prend effet le premier jour du trimestre civil suivant le début de l’activité. Ainsi, si par exemple, vous vous inscrivez le 31 octobre, votre affiliation prendra effet à compter du 1er janvier de l’année suivant.

Par ailleurs, tout au long de sa carrière, obligation est faite aux affiliés, d’informer la CARPIMKO des changements de situation importants tels que :

  • Un divorce ;
  • Un mariage ;
  • La naissance d’un enfant ;
  • Un changement de sécurité sociale ;
  • Un changement de banque.

Précisons également que la CARPIMKO offre la possibilité à ceux qui ne sont plus en activité de continuer à cotiser volontairement, mais ceci à deux conditions :

  • Ils ne doivent pas être rattachés à une autre caisse de sécurité sociale ;
  • Leur âge doit être inférieur à celui requis pour une prestation d’assurance vieillesse.

comment contacter CARPIMKO

Contact CARPIMKO : comment joindre le service client ?

Pour toute demande de renseignements, la CARPIMKO est joignable via les moyens suivants :

Le téléphone de la CARPIMKO

Pour entrer en contact avec un agent de la CARPIMKO, il suffit d’appeler le 01 30 48 10 00 depuis un téléphone fixe ou depuis un smartphone. La ligne est ouverte du lundi au vendredi de 8h45 à 16h30 et l’appel n’est pas surtaxé.

La télécopie

Malheureusement, la CARPIMKO n’est pas encore joignable par email. Toutefois, vous pouvez envoyer vos documents en les télécopiant aux numéros ci-après :

  • 01 30 48 10 77;
  • 01 30 48 10 75 (Ce numéro est exclusivement réservé pour les documents liés aux affiliations et aux cotisations) ;
  • 01 30 48 10 56 (Ce numéro est réservé uniquement aux documents liés aux prestations invalidité décès et retraite).

Le courrier

Vous pouvez également adresser un courrier à la CARPIMKO à l’adresse suivante : 6 place Charles-de-Gaulle – 78882 Saint-Quentin-Yvelines Cedex.

Mon compte CARPIMKO

Chaque professionnel affilié dispose d’un espace personnel sur le site officiel de la CARPIMKO. Vous pouvez donc vous y connecter afin d’obtenir des renseignements sur vos cotisations, votre retraite ou toute autre information dont vous avez besoin. Pour cela, suivez les étapes ci-après :

  • Rendez-vous sur www.carpimko.com ;
  • Cliquez sur « Accédez directement à votre Espace Personnel » ;
  • Remplissez le formulaire d’accès avec votre numéro de dossier et votre mot de passe ;
  • Cliquez sur le bouton Valider.

Votre espace personnel vous permet également de mettre à jour vos informations personnelles. Si vous ne parvenez pas à y avoir accès à cause d’une omission de votre mot de passe ou si c’est votre première connexion sur l’espace personnel, cliquez sur le lien « Mot de passe oublié ou première connexion » situé en bas de la page. Tapez votre numéro de dossier et suivez les instructions.

Une visite dans les locaux de la caisse

Les locaux de la Caisse sont ouverts du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30. Vous avez donc la possibilité de vous rendre sur place pour échanger directement avec un agent. Pour rappel, voici l’adresse de la CARPINMKO : 6 place Charles-de-Gaulle – 78882 Saint-Quentin-Yvelines Cedex.

A lire aussi : Retraite par capitalisation : comment organiser son épargne ?

Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 50

Laisser un commentaire