Propriétaires : comment estimer un appartement meublé à la location ?

Article mis à jour le 1 septembre 2021

Quand on investit dans l’immobilier locatif, fixer au plus juste le loyer de ses biens est crucial. Mais il s’agit d’un exercice qui est loin d’être évident, notamment dans le cas d’un local meublé. Cela exige en effet de suivre une certaine méthodologie, mais aussi de respecter certaines dispositions légales. Voici donc nos conseils pour bien estimer un appartement meublé à la location.

Estimation du loyer d’un appartement meublé : les règles de base

La première chose à savoir est que chaque propriétaire bailleur est libre de fixer le loyer de son bien, meublé ou non. Pour cela, vous pouvez naturellement tenir compte de la loi de l’offre et de la demande en fonction de la localisation du bien et de ses équipements. On recommande ainsi de :

Étudier les loyers des meublés du voisinage

Afin de fixer judicieusement le loyer de votre appartement meublé, le premier paramètre à prendre en compte est sa localisation. Pour cela, renseignez-vous sur les loyers moyens pratiqués dans le voisinage pour les biens du même type. Précisons que pour les appartements meublés, la similarité des biens tient compte du nombre de m², mais aussi et surtout de la fonctionnalité du logement et de son agencement.

Tenir compte des équipements et du mobilier

Le second élément qui entre en jeu dans l’estimation du loyer d’un appartement meublé est la qualité de ses équipements, ainsi que la valeur du mobilier. Globalement, on estime qu’une location meublée de façon homogène et moderne en parfait état peut se louer jusqu’à 15 % plus cher qu’un appartement du même type, avec un ameublement moins recherché. La performance énergétique de l’immeuble et ses prestations (concierge, gardien, ascenseur, etc.) sont également à prendre en compte.

Ne pas fixer de prix trop élevé

Tout en tenant compte de la demande sur le marché, il est également important de ne pas tomber dans le piège de la surestimation. Cette erreur qui est malheureusement assez courante peut beaucoup impacter la rentabilité d’un investissement locatif. Il faut en effet savoir qu’en location meublée, la fréquence de changements des locataires est relativement élevée. Le loyer fixé doit donc permettre d’éviter les départs trop fréquents de locataires et les longues vacances locatives.

Les contraintes légales à respecter pour estimer un appartement meublé à la location

Bien que la fixation du loyer soit laissée à votre discrétion, il est important de tenir compte de certaines lois.

L’encadrement des loyers dans la ville de Paris

Si votre bien est situé dans la capitale, vous devez savoir que certaines lois encadrent l’estimation locative à Paris. En effet, tout bail signé ou renouvelé à partir du 1er juillet 2019 ne doit pas dépasser le « loyer de référence majoré ». Ce terme correspond à un plafond, par quartier et par type de biens, imposé par le législateur. En cas de non-respect de cette disposition, vous risquez une amende de 5 000 € en plus de l’obligation de réajuster votre loyer.

Des aides pour bien évaluer le loyer de votre appartement meublé

Afin de vous aider à bien estimer un appartement meublé à la location, vous pouvez vous adresser à différentes structures :

  • Les Adil (Agences départementales d’information sur le logement). Ces agences fournissent des infos détaillées sur le marché et les démarches à entreprendre ;
  • L’institut Clameur. Elle publie des données détaillées sur les loyers pratiqués dans environ 3000 villes ;
  • La préfecture d’Île-de-France. Elle peut vous fournir une carte interactive des loyers encadrés à Paris et dans la région.

Enfin, pour estimer efficacement la valeur locative d’un appartement meublé à Paris, n’hésitez pas à vous adresser à un spécialiste de la gestion immobilière, comme Paris Gestion Immobilier.

A lire aussi : Investissement immobilier commercial : comment s’y prendre en cette période de COVID ?

Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 50

Laisser un commentaire