Traitements naturels des hémorroïdes : des solutions efficaces

0
119
Traitements naturels des hémorroïdes : des solutions efficaces

Article mis à jour le 23 novembre 2020

Les hémorroïdes restent un sujet tabou que les gens ont encore du mal à aborder, même avec leur médecin. Pourtant, au cours d’une année, au moins une personne sur 5 va souffrir d’hémorroïdes et même une personne sur 2 au-delà de 50 ans !

Dans cet article, nous vous donnons des solutions efficaces pour un traitement naturel des hémorroïdes. Cependant, il est important de préciser que ces traitements ne sauraient remplacer un avis médical éclairé, en cas de persistance ou d’aggravation des symptômes.

Les différents types d’hémorroïdes

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, tout le monde a des hémorroïdes. En terme médical, on parle de coussins hémorroïdaires, vaisseaux sanguins tapissant le bas du rectum et l’intérieur de l’anus. En cas d’inflammation de ces vaisseaux sanguins, il y a crise ou maladie hémorroïdaire. C’est alors qu’un traitement doit être appliqué pour soulager la crise. Les hémorroïdes se distinguent en deux grands types : internes ou externes.

Les hémorroïdes internes

Comme leur nom l’indique, les hémorroïdes internes se situent à l’intérieur du rectum. Leur inflammation ne provoque d’abord pas de douleur mais de petits saignements. Si elles ne sont pas traitées à temps, cela peut alors aller jusqu’au prolapsus hémorroïdaire, c’est-à-dire que les hémorroïdes vont sortir de l’anus.

Les hémorroïdes externes

Se situant à l’intérieur de l’ouverture de l’anus, les hémorroïdes externes sont reconnaissables car elles provoquent une boursouflure caractéristique. Dans les cas les plus graves, elles peuvent se thromboser : un caillot se forme et l’hémorroïde devient bleu. Très douloureuses, ce type d’hémorroïdes doit être drainé rapidement pour éviter toute complication.

Les remèdes naturels contre les hémorroïdes

En traitement préventif

Les aliments à privilégier

Une alimentation saine et équilibrée sera votre meilleur remède contre les hémorroïdes. En effet, il est important de savoir que certains aliments peuvent favoriser l’apparition de la crise hémorroïdaire. Ainsi, il est fortement conseillé d’éviter les épices (piment, curry, paprika; poivre, wasabi, …) qui vont favoriser la dilatation veineuse et la sensation de brûlure au niveau du rectum. On déconseille également les charcuteries, les plats en sauce, le chocolat blanc ou au lait. Enfin, les boissons alcoolisées ou à base de caféine sont elles aussi à proscrire.

En revanche, il est recommandé d’avoir une alimentation riche en fibres pour lutter contre la constipation, première cause des crises hémorroïdaires. Idéalement, votre alimentation devra contenir le plus possible de :

  • légumes verts cuits à la vapeur,
  • légumes dits basifiants tels que le potiron ou la patate douce par exemple,
  • fruits bien mûrs ou en compote (évitez les compotes contenant des agrumes),
  • fruits secs trempés comme les pruneaux ou les figues,
  • huile de chanvre, de lin, de cameline, de noix ou de colza (riches en vitamine E et en Oméga 3),
  • aliments riches en vitamine C (agrumes, épinards, persil, tomate, etc.)
  • céréales complètes, sans excès, et idéalement trempées plusieurs heures avant cuisson.

Il sera également essentiel de boire suffisamment au quotidien : 1.5 à 2L par jour. Si possible, privilégiez des eaux riches en fer et en magnésium.

Des plantes pour nettoyer le foie

Le foie est un organe essentiel puisqu’il participe à la gestion de la masse sanguine. Il est donc essentiel qui soit parfaitement fonctionnel pour éviter le phénomène de stase veineuse qui peut conduire à une crise hémorroïdaire. Un nettoyage du foie a donc de grands bénéfices pour la prévention des hémorroïdes.

Pour le nettoyage du foie, vous pourrez privilégier le radis noir, le romarin ou encore le chardon-marie. L’artichaut aura quant à lui un effet sur la régulation du biliaire tandis que le Chrysantellum participera au renforcement de la circulation sanguine.

La tisane de vigne rouge

La tisane de vigne rouge sera à utiliser en traitement préventif à raison de 2 à 4 tasses par jour. Étant un tonique veineux naturel (améliore la circulation sanguine), la vigne rouge a un effet astringent et antioxydant qui luttera efficacement contre les hémorroïdes mais aussi contre les varices, la couperose ou les règles douloureuses.

Le yoga pour améliorer la circulation sanguine

La pratique régulière du yoga offre des postures inversées telles que la chandelle (Sarvangasana) ou la charrue (Halasana) qui vont améliorer la circulation sanguine. En outre, elles vont activer les muscles profonds par contraction du périnée et de la sangle abdominale contribuant au renforcement du maintien des organes.

Améliorer son transit intestinal grâce au tégument de psyllium blond

Le tégument de psyllium blond désigne l’enveloppe du plantain. Sans gluten, il va aider à réguler le transit intestinal et à nettoyer le côlon. Pour l’utiliser, diluez une cuillère à soupe de psyllium dans un verre au moment du coucher. Si besoin, augmentez jusqu’à 3 prises par jour.

En cas de crise

L’huile essentielle de patchouli

L’huile essentielle de patchouli est un très bon remède contre les hémorroïdes puisqu’elle va décongestionner le système veineux et lymphatique. Elle aura un effet cicatrisant et anti-inflammatoire tout en aidant la régénération cutanée. Elle peut être utilisée sous deux formes :

  • en externe : mélangez 3 gouttes d’huile essentielle de patchouli avec 3 gouttes d’huile végétale de noisette. Appliquez ce mélange matin et soir pendant 3 semaines sur  la zone hémorroïdaire.
  • en interne : consommez 2 gouttes d’huile essentielle de patchouli (avec de l’huile d’olive, du miel ou sur un sucre) matin et soir, après le repas et ce, pendant 15 jours.

L’huile essentielle de niaouli

L’huile essentielle de niaouli (Melaleuca Quiquenervia CT cineole) sera utilisée en application sur la zone de crise à raison de 3 applications par jour pendant 3 à 7 jours (4 ml / jour).

Le Fragnon épineux

De son nom latin Ruscus aculeatus et aussi appelé petit houx, le Fragnon épineux est très efficace en cas d’hémorroïdes puisqu’il va avoir un effet vasoconstricteur, réduisant de fait la dilatation des vaisseaux sanguins. Le Fragnon épineux est à prendre pendant les crises, sous forme de gélules, à raison de deux gélules par jour, soit 250 mg d’extrait sec.

Le Gingko Biloba

Utilisé pour ses propriétés cicatrisantes, le Gingko Biloba est utilisé pour calmer les symptômes de la crise hémorroïdaire. Il peut être administré sous différentes formes :

  • en tisane : 20 à 40 g de feuilles séchées pour 1 L d’eau à laisser infuser pendant 5 minutes. Il est recommandé de consommer une tasse par jour.
  • en gélules : une gélule matin et soir.
  • en teinture-mère : 20 à 40 gouttes, 2 à 3 fois par jour.

Les Fleurs de Bach

Les Fleurs de Bach sont connues pour agir sur les blocages émotionnels qui font obstacle à la guérison. En cas de crise d’hémorroïdes, il conviendra de prendre les Fleurs de Bach Beech (ou Hêtre) à raison de 3 gouttes sous la langue, trois fois par jour pendant 21 jours.

L’argile verte

L’argile verte a de nombreux bénéfices : purifiant, aseptisant, cicatrisant, antibactérien et reminéralisant. En cas de crise hémorroïdaire, vous pouvez poser une couche épaisse d’argile protégée par une compresse sur la zone. Laissez agir environ 30 minutes. Vous pouvez renouveler le traitement 2 à 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

L’oignon en cataplasme

L’oignon est reconnu pour stimuler la circulation sanguine et diminuer la dilatation excessive des vaisseaux. C’est pourquoi il est recommandé d’en consommer dans son alimentation quotidienne. Vous pouvez également l’utiliser en cataplasme. Pour cela, faites cuire un oignon dans l’eau avant de le réduire en pâte. Déposez ensuite la pâte obtenue sur la zone douloureuse puis couvrez avec une compresse. Tout comme pour l’argile verte, vous pouvez utiliser les cataplasmes d’oignon 2 à 3 fois par jour.

L’Hamamélis

Vasoconstricteur, décongestif, tonifiant veineux, analgésique, hémostatique, astringent, anti-infectieux, etc. les qualités de l’Hamamélis sont nombreuses. Si vous souffrez d’hémorroïdes, vous pouvez déposer ½ cuillère à café d’extrait fluide d’hamamélis sur une compresse, à appliquer sur la zone douloureuse 2 à 3 fois par jour.

L’homéopathie Aesculus Hippocastanum

Traitement homéopathique classique en cas de crise d’hémorroïdes douloureuses, l’Aesculus Hippocastanum (ou Marronnier d’Inde) se prend sous forme de granules : 5 granules de 5 Ch, 4 à 6 fois par jour, pendant 2 à 3 jours.

La réflexologie

La réflexologie peut aussi bien prévenir que soulager une crise d’hémorroïdes. Pour cela, il conviendra de masser la face interne du pied au niveau du talon en allant du haut vers le bas.

La ficaire

Traditionnellement surnommée “herbe aux hémorroïdes”, les racines de la ficaire sont utilisées sous forme de pâte qui sera appliquée en cataplasme.

Le bain de siège froid

Le froid va avoir un effet vasoconstricteur : cela va réduire la dilatation des vaisseaux et donc soulager la douleur de la zone hémorroïdaire. Lors d’une crise d’hémorroïdes, vous pouvez faire 2 bains de siège froid par jour pendant 5 à 15 minutes (voire plus). Il est recommandé de faire vos bains de siège avant les repas. Si vous ne pouvez pas faire de bain de siège, vous pouvez glisser quelques glaçons dans un gant de toilette et les appliquer directement sur la zone douloureuse.

Le macérât de marronnier

Fabriqué à partir des bourgeons de la plante, le macérât de marronnier va agir sur les veines hémorroïdaires, les thromboses et, plus globalement, sur la circulation veineuse. En cas de crise, vous pouvez prendre 8 à 10 gouttes 3 fois par jour dans un peu d’eau. Vous pouvez également l’utiliser en cure préventive. Pour cela, il faudra prendre 5 gouttes 3 fois par jour pendant 2 cures de 3 semaines (avec 3 semaines d’arrêt entre les deux cures).

Les remèdes naturels pendant la grossesse

De nombreux traitements contre les hémorroïdes sont incompatibles ou déconseillées lors d’une grossesse : vigne rouge, Fleurs de Bach, réflexologie, huiles essentielles, macérat, etc.

Il faudra donc se concentrer sur la prévention de l’apparition des hémorroïdes. Tout d’abord, surveillez votre alimentation pour assurer un bon transit. Vous pouvez aussi éviter les excitants et les épices favorisant leur apparition. Enfin, vous pourrez activer votre circulation sanguine en pratiquant une activité physique modérée, comme la marche par exemple. De la même façon, le yoga aura de nombreux bénéfices en adaptant bien sûr les postures à votre état.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici