Les avantages de choisir la location meublée non professionnelle

De plus en plus de personnes choisissent actuellement de louer des logements meublés. Cette solution est, non seulement intéressante pour ceux qui ne souhaitent pas acheter des meubles en tant que locataires, mais également pour ceux qui veulent faire des économies considérables dans leurs factures fiscales pour les propriétaires. Les individus qui louent un ou plusieurs logements de ce type sont appelés Loueur en Meublé Non Professionnel ou LMNP. Vous pouvez donc être imposé dans la catégorie des Bénéfices Industriels et Commerciaux ou BIC.

Les lignes qui suivent vous permettent de mieux comprendre les avantages d’opter pour la location meublé.

La location meublée, c’est quoi ?

Pour qu’une location soit considérée comme meublée, le logement doit être proposé aux locataires avec tous les meubles. Cela dit, si vous mettez un bien en location avec seulement un lit, une table et quelques chaises, ce dernier n’est pas dans la catégorie location meublée. Le logement doit également être prêt à habiter et le nouveau locataire doit pouvoir s’y installer avec des affaires personnelles. La liste des meubles qui doivent y être présents est fournie, en général, par l’Etat.

Pour pouvoir bénéficier du statut de LMNP, les revenus que vous pouvez tirer de la location doivent être dans la catégorie des BIC. Vos recettes dans la location meublé non professionnel doivent également être inférieures à 23 000 euros par an ou représentent moins de la moitié de l’ensemble de tous vos revenus. Contrairement à cela, vous entrez automatiquement dans la catégorie de Louer en Meublé Professionnel ou LMP. Pour plus d’informations sur le sujet, vous pouvez vous rendre sur le site Pierrelib.

Des avantages fiscaux énormes

En ce qui concerne les avantages fiscaux que vous pouvez bénéficier grâce à ce type de location, vous disposez de deux choix différents, à savoir le régime forfaitaire qui vous impose sur la moitié de vos loyers ou le régime réel qui vous pousse à déduire les charges ainsi que les amortissements de vos recettes. Cette deuxième option représente un dispositif qui vous permet de diminuer vos revenus locatifs donc vos impôts. Il est essentiel de savoir que le LMNP, qu’il soit forfait ou réel, n’entre pas dans le plafonnement des niches fiscales à 10 000 euros. Il est donc possible de louer différents logements sous ce même régime.

Pour choisir l’option qui peut vous convenir, vous pouvez voir ici. Il est aussi important de prendre en considération du montant de vos recettes locatives. Pour cela, vous devez effectuer quelques calculs assez simples.

Lire aussi: Location étudiante : quelles sont les démarches à ne pas oublier ?

Les autres avantages

En plus des avantages fiscaux que la location meublée peut offrir, cette solution détient également d’autres points forts. En effet, vous avez la possibilité de trouver plus rapidement des locataires grâce à ce statut. Cela s’explique par le fait que la demande de location est actuellement en nette croissance. De ce fait, un logement meublé est plus recherché, aussi bien par les étudiants que par les professionnels qui doivent s’installer loin de leur pays ou de leur ville l’origine.  Ces types de personnes peuvent souhaiter trouver des logements qui ne les poussent pas à devoir payer dans l’achat de meubles. De plus, une location meublée peut être pratique pour ceux qui ne restent pas longtemps dans une région spécifique.

Le fait de proposer un bien pour une location meublée peut également vous permettre de disposer d’un revenu mensuel sûr et fixe. En effet, le loyer de ce type de logement est plus élevé que celui des logements nus. De plus, vous avez la possibilité de proposer une prestation supplémentaire dans la mise à disposition des meubles. Cela vous permet alors de pouvoir gagner encore plus d’argent. Sachez qu’avec une location meublée, vous pouvez avoir la possibilité d’augmenter votre loyer de 10 à 30 pourcent.

La location meublée est donc, contrairement à ce que l’on peut penser, une solution intéressante pour les propriétaires de logement.

Lire aussi: Airbnb : quelles sont les règles à respecter pour une location airbnb légale ?

4.6/5 - (12 votes)

Julien Barbet
Julien Barbet
Publications: 227