Salpêtre sur les murs : comment s’en débarrasser ?

0
116
Salpêtre sur les murs

S’il apparaît sur les murs exposés à l’humidité, le salpêtre doit impérativement être traité dans les plus brefs délais suivant son apparition. En effet, il peut très rapidement se propager à l’ensemble de la structure de votre le logement et le fragiliser. Il existe plusieurs solutions, préventives ou curatives, pour le traiter.

Le salpêtre : qu’est-ce que c’est ?

Le nitrate de potassium

Le salpêtre est un sel minéral, le nitrate de potassium. Le nitrate de potassium est utilisé dans les matériaux de construction qui, au contact de l’air et l’humidité ambiante, va former un dépôt sur les murs qu’il constitue.

Comment le reconnaître ?

Le salpêtre va se manifester sous la forme d’une couche blanchâtre ou grisâtre qui va se répandre sur les murs d’un logement. Très inesthétique, on le retrouve surtout sur la partie basse des murs puisqu’il fonctionne par remontées capillaires.

Apparition de salpêtre sur les murs : causes et traitements possibles

Dans la majorité des cas, le salpêtre est le résultat d’une forte humidité ambiante et / ou d’une mauvaise ventilation du logement.

Détection salpêtre

Les traitements préventifs

Avant toute chose, il est essentiel de prévenir l’apparition et de traiter le surplus d’humidité dans votre logement. Pour cela, il vous faudra d’abord déterminer le niveau d’hygrométrie (mesure du taux d’humidité dans l’air). Si celui-ci est supérieur ou égal à 50%, cela signifie que votre logement est trop humide et est, de fait, plus exposé à l’apparition de salpêtre et / ou de moisissures. Plusieurs solutions peuvent vous permettre de faire redescendre le taux d’humidité de votre maison :

  • Installation de déshumidificateurs électriques. Il existe aussi des déshumidificateurs simples (absorbeurs d’humidité). Or, ceux-ci pourraient être peu efficaces si l’hygrométrie est vraiment trop importante. C’est la solution la plus simple et la moins onéreuse pour lutter contre l’humidité. Ces déshumidificateurs seront d’autant plus nécessaires en période hivernale puisque le froid favorise l’apparition du salpêtre.
  • Pose d’un système de drainage. Ce système va permettre d’absorber l’humidité déjà présente dans les murs et d’évacuer les eaux stagnantes en souterrain éventuellement présentes autour du logement. Il s’effectuera donc sur la partie extérieure des murs.
  • Réalisation d’une électro-osmose. Là encore, il sourit d’une technique visant à assécher les murs et de prévenir les remontées capillaires responsables du développement du salpêtre.
  • Pose d’une membrane d’étanchéité en polyéthylène haute densité ou en mélange de bitume et de caoutchouc. Concernant surtout les murs en rez-de-chaussée et les sous-sols, la mise en œuvre de cette solution est assez complexe et nécessite l’intervention d’un professionnel.

Les traitements curatifs

Si le salpêtre s’est déjà installé sur les murs de votre logement, il faudra alors retirer toutes les couches d’enduit touchées pour éviter une contamination sur le reste de la structure. Ces travaux ne sont pas nécessairement à faire réaliser par un professionnel. Cependant, il nécessite beaucoup de soins et d’attention pour avoir un résultat optimal.

  1. Pour commencer, brossez soigneusement le mur touché avec une brosse à laver chiendent afin de retirer toutes les couches contaminées.
  2. Lavez ensuite le mur à l’eau bien chaude, additionnée de détergent (type Savon de Marseille) ou d’eau de Javel. Le rinçage doit enlever toutes les traces de salpêtre de votre mur.
  3. Une fois que le mur est complètement sec, rebouchez les éventuels trous et fissures.
  4. Pour finir, appliquez un produit anti-salpêtre puis posez une peinture antifongique et bactéricide ou un papier peint microporeux, qui laissera “respirer” le mur.

Faire appel à un professionnel pour traiter le salpêtre : les tarifs

S’il n’est pas obligatoire de faire appel à un professionnel pour traiter le salpêtre, cela peut devenir indispensable selon la gravité et l’étendue de la surface à traiter.

Etablir un diagnostic

En premier lieu, il est vivement conseillé de faire établir un diagnostic pour connaître le taux d’humidité exact et l’étendue de la contamination au salpêtre. Ce diagnostic peut coûter de 300 à 800 € selon la superficie de votre logement.

Assécher les murs

L’assèchement des murs aura pour objectif d’éliminer toute l’eau présente dans la structure. Selon la méthode utilisée, cet assèchement peut coûter de 20 à 500 € du mètre linéaire.

Nettoyer et réparer les murs

Une fois les murs asséchés, il sera indispensable de les nettoyer et de les réparer. Là encore, le prix varie de 20 à 200 € du mètre linéaire pour le matériel (enduit et traitement anti-salpêtre). A ce coût, il faudra ajouter 25 à 50 € / heure pour la main-d’œuvre.

A noter : Ces tarifs sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier selon de nombreux critères : professionnel choisi, région de résidence, superficie à traiter, etc.

Les dangers du salpêtre

La présence et la prolifération de salpêtre dans votre logement va non seulement le détériorer mais cela va peut aussi avoir de graves conséquences sur votre santé.

Les dangers pour votre santé

Les symptômes physiques et incidences sur votre santé sont multiples :

  • irritation des yeux,
  • maux de tête et vertiges,
  • développement d’affections cutanées (eczéma, urticaire),
  • développement d’affections respiratoires, telles que de l’asthme, des rhinites ou une bronchite chronique,
  • en cas d’ingestion (chez les enfants tout particulièrement), troubles digestifs,
  • dans les cas les plus graves, développement de pathologies cardiaques.

Les dangers pour votre logement

Sans intervention rapide, le salpêtre peut attaquer les maçonneries et accélérer la dégradation de votre logement : détérioration des enduits, peinture cloquée, décollement des papiers peints, etc. Mais cela peut aller jusqu’à une atteinte de la structure même de votre appartement ou de votre maison. De fait, il a aussi une conséquence (moins grave mais gênante) sur l’esthétique de votre logement.

Salpêtre et moisissures : quelles différences ?

Salpêtre ou moisissures ?

Bien qu’ils soient souvent indissociables l’un de l’autre, le salpêtre et la moisissure sont deux choses bien distinctes.

Caractéristiques du salpêtre

Le salpêtre est composé de sels minéraux qui fonctionnent par remontées capillaires. Il se présente sous la forme de cristaux à la texture mousseuse, dont la couleur varie du blanchâtre au grisâtre. Contrairement à la moisissure qui attaque la surface, il va attaquer la structure d’un logement : revêtement, plafonnage, etc. En conséquence, il peut créer des dégâts très importants dans un logement.

Caractéristiques de la moisissure

La moisissure est quant à elle composée de champignons et de levures. Proliférant sur tous les types de matériaux, elle a un aspect cotonneux, de couleur vert à noir, et peut dégager une odeur de moisi. En outre, la présence de moisissure va participer à la prolifération d’insectes qui s’en nourrissent, notamment les coléoptères et les psoques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici