Voyant moteur allumé : quelles sont les causes possibles ? Que faire ?

Article mis à jour le 26 août 2021

Le voyant moteur allumé est un indicateur qui témoigne d’un mauvais fonctionnement du moteur. Sur les véhicules les plus récents, un voyant moteur allumé peut également indiquer une défaillance dans les performances des systèmes liés : allumage, transmission automatique, changement dans les tours par minute du moteur, etc. En temps normal, lorsqu’aucune défaillance n’est détectée, le voyant moteur clignote au moment de l’allumage de la voiture puis s’éteint lorsque le moteur démarre.

Voyant moteur allumé : les différentes couleurs possibles

Couleurs du voyant moteur allumé

Généralement, le voyant moteur d’une voiture est orange. Mais certains véhicules peuvent aussi avoir un voyant moteur qui s’allume en orange ou en rouge pour différencier le degré de gravité de la panne.

Voyant moteur orange

Si le voyant moteur de votre véhicule clignote en orange, il est recommandé d’emmener votre voiture dans le garage le plus proche pour détecter la cause de la panne. Dans ce cas, le voyant moteur vous signale une erreur permanente qui nécessite une intervention immédiate.

Si le voyant moteur est allumé en orange, la conduite reste possible. Cependant, une vérification de votre véhicule dans les meilleurs délais est vivement recommandée. En effet, la panne peut ne pas être trop importante mais pourrait empirer et dégrader définitivement l’état général de votre voiture si elle n’est pas réparée.

Dans certains cas, le voyant moteur s’allume en orange mais finit par s’éteindre de lui-même, sans intervention de votre part. Cela signifie qu’un défaut ponctuel a été détecté. Cela peut arriver lorsque le défaut est détecté sur une période de 3 cycles consécutifs (démarrage, roulage, coupure du moteur). Le défaut va alors s’inscrire sur le calculateur de votre véhicule (lisible via un appareil de diagnostic) puis sera automatiquement effacé s’il ne se reproduit pas.

Voyant moteur rouge

Si le voyant moteur est allumé en rouge, il sera impératif d’arrêter immédiatement votre véhicule. Le voyant rouge signale un pot catalytique en surchauffe et / ou endommagé. Il y a alors un fort risque d’incendie. Pour votre sécurité (et celles de vos passagers), un arrêt immédiat du moteur de votre véhicule et son remorquage dans un garage sera absolument nécessaire.

Situations d’arrêt immédiat d’un véhicule

Dans la majorité des cas, les pannes signalées par le voyant moteur ne nécessitent pas un arrêt complet et immédiat de votre voiture. Cependant, vous devrez arrêter de rouler avec votre véhicule dans certaines situations :

  • Si votre voyant moteur est allumé et qu’un autre voyant s’allume lui aussi : surchauffe moteur, contrôle gaz d’échappement, niveau d’huile ou niveau du liquide de refroidissement.
  • Si votre voiture présente certains signes tels que vibrations du moteur, dégagement d’une odeur de brûlé dans l’habitacle, augmentation  ou stagnation des tours / minute lorsqu’elle est au ralenti.

Les causes possibles

Voyant moteur allumé - Causes

De nombreuses pannes ou défaillances peuvent faire que le voyant moteur de votre véhicule s’allume ou clignote. Voici une liste (non-exhaustive) des causes bénignes possibles et nos conseils pour y remédier. Attention, certaines réparations nécessitent l’intervention d’un réparateur professionnel.

Un carburant de mauvaise qualité

C’est sans aucun doute l’une des pannes les plus fréquentes et les moins graves. Pour remédier à cette situation, rien de plus simple : optez pour un carburant de meilleure qualité ! Sans forcément choisir le carburant le plus cher, n’hésitez pas à utiliser régulièrement un carburant contenant des additifs (Premium, Excellium, etc.). En effet, s’ils ne sont pas forcément plus économiques en termes de kilométrage, ce type de carburant contribue à l’entretien du moteur de votre véhicule.

Le niveau d’huile

Si le voyant moteur s’allume une fois que le moteur commence à chauffer, il est possible que le système de lubrification subisse une fuite. Pour vérifier cette possibilité, examinez votre moteur : si vous pouvez voir des traces d’huile, c’est qu’il y a une fuite.

Les bougies d’allumage

Dans ce cas, vous pourrez observer des traces d’huile ou de carburant dans la zone des fils, des traces de carbone sur les bougies d’allumage, des traces brunes ou des points jaunes sur la surface de l’électrode ou sur l’isolateur. Il faudra alors remplacer vos bougies d’allumage rapidement.

Le système d’alimentation en carburant

Cela arrive lorsque de l’air entre dans le système d’alimentation en carburant. Le plus souvent, il s’agit du bouchon du réservoir de carburant qui a été mal refermé.

La pompe à carburant ou le bouchon du filtre à carburant

Si la panne vient de votre pompe à carburant ou du bouchon au niveau du filtre à carburant, vous pouvez mesurer la pression présente dans la rampe de carburant à l’aide d’un manomètre. Si la pression indiquée est inférieure à 3 atmosphères, il sera nécessaire de remplacer les éléments défectueux du système d’alimentation en carburant.

Les cylindres

Le voyant moteur allumé peut aussi indiquer un problème dans l’un des cylindres. Il faudra alors vérifier s’il y a bien une étincelle dans le cylindre. Pour cela, vous pouvez utiliser un multimètre ou testeur d’étincelles spécial (avec élément piézo). En cas d’absence d’étincelles, vérifiez les différents composants pour vous assurer de leur bon fonctionnement : capteur de vilebrequin, module d’allumage, bobine, distributeur, bougies, câbles haute tension et unité de contrôle moteur.

Le système d’injection du carburateur

Il peut arriver que les buses d’injection du carburateur perdent en débit. Cela a un impact sur les performances du moteur, le voyant moteur va donc s’allumer. Il est possible de nettoyer les composants avec des additifs spéciaux.

Le capteur d’oxygène

Souvent signalée par le voyant moteur, cette panne peut être facilement identifiable. Notamment lorsqu’une grosse quantité de suie ou de poussière est venue encrasser le capteur. Seul le remplacement du capteur règlera le problème.

Le convertisseur catalytique

Il est possible de vérifier si le convertisseur catalytique de votre véhicule subit un dysfonctionnement. Vous pouvez mesurer la contre-pression de sortie à l’aide d’un manomètre. Celle-ci doit être de 10 kPa maximum lorsque votre moteur est au ralenti. Et de 20 kPa maximum quand il est à 2 500 tours par minute.

La surchauffe du catalyseur

Comme dit plus haut, une surchauffe du catalyseur se signale par un voyant rouge. Dans ce cas-là, vous devez stopper votre véhicule immédiatement : il y a un fort risque d’incendie.

A lire aussi : Le FAP ou Filtre à Particules : qu’est-ce que c’est ?

Image par défaut
Frederique
Passionnée de lecture, j'aime écrire sur des sujets divers et variés allant de la cuisine à l'automobile en passant par le sport et les animaux.
Publications: 52

Laisser un commentaire