Transpiration des pieds : les conseils pour ne plus en souffrir

La transpiration excessive des pieds, médicalement appelée hyperhidrose plantaire, peut causer bien des gênes dans le quotidien de ses sujets. Afin de pratiquer librement toutes vos activités, sans devoir rester stoïque et privé de vos envies, voici tout ce qu’il faut savoir pour limiter cette sudation. Qui finalement peut être contrôlée, voire prévenue, ou définitivement stoppée.

Est-il normal de transpirer des pieds ?

La transpiration constitue une manifestation physiologique naturelle et essentielle au bon fonctionnement de l’organisme. Grâce aux glandes sudoripares eccrines et apocrines de la peau qui sécrètent la sueur, elle régule la température corporelle à 37 °C.

Toutefois, lorsque celle-ci est anormalement importante, elle peut engendrer des malaises dans la vie sociale ou même cacher une maladie. La transpiration excessive peut toucher différentes zones de l’anatomie, dont les pieds. Dans le milieu médical, on parle alors d’hyperhidrose plantaire.

Pourquoi vos pieds sont moites ?

La transpiration plus rapide des pieds et d’autres zones du corps telles que les mains, les aisselles, le front et l’aine s’explique par la forte présence des glandes eccrines à ces endroits. Ces dernières s’activent sous l’effet des émotions, du stress, de l’angoisse, de la chaleur ou encore des efforts physiques.

L’hyperhidrose plantaire traduit l’hyperactivité des glandes sudorales (ou sudoripares). Même si ses vraies causes ne sont pas encore définies, divers facteurs peuvent la favoriser la production de sueur :

  • Les chaussures trop fermées, sans aération pour les pieds
  • La pratique d’activités sportives intenses
  • Les chaussettes et les bas en matières synthétiques
  • L’hygiène inappropriée ou insuffisante des pieds
  • L’hérédité (génétique)
  • L’anxiété, le stress, les fortes émotions
  • Les troubles hormonaux

A lire aussi : Dermite séborrhéique : les traitements naturels

Les conséquences de l’hyperhidrose plantaire

Les mauvaises odeurs ou bromhidrose constituent la première conséquence gênante qui s’invite lorsqu’on souffre de transpiration excessive des pieds. Elles ne proviennent pas directement de la sudation excessive, mais des bactéries et des champignons installés à la surface de la peau. Ces germes transforment alors la sueur en substances chimiques produisant les relents.

De plus, on constate souvent la macération des pieds à cause de la transpiration. Celle-ci engendre le ramollissement de la couche cornée et peut avoir des effets tels que :

  • Les lésions, des phlyctènes ou des ampoules
  • Les mycoses cutanées : par exemple le pied d’athlète
  • Les engelures, plus présentes chez les adeptes des sports d’hiver
  • Les infections microbiennes

Transpiration-des-pieds-remedes-aerez

Comment se débarrasser de la transpiration des pieds ?

En cas de transpiration modérée, l’usage du déodorant pour éliminer les mauvaises odeurs reste une pratique classique. Lorsque la sudation est un peu plus importante, les antitranspirants peuvent aider pour bloquer sa sécrétion, grâce à la présence de sels d’aluminium dans leur formule. Contrairement au déodorant qui peut s’appliquer plusieurs fois par jour, il s’emploie une fois par jour.

En revanche face à de la transpiration excessive, on recourt au détranspirant. Avec sa composition à base de chlorure d’aluminium hexa hydratée, il arrête l’action des glandes sudoripares sur une durée allant de 48 heures à une semaine.

Il faut rappeler que ces produits s’appliquent sur une peau bien propre et sèche.

Déodorants, antitranspirants, ou détranspirants, masquent certes les odeurs, toutefois il s’agit de produits obstruant l’ouverture des canaux excréteurs des glandes sudoripares. Ce qui à long terme peut s’avérer nocif pour le fonctionnement normal de l’organisme. C’est pourquoi vous pouvez privilégier les méthodes naturelles pour venir à bout de l’hyperhidrose plantaire.

Les remèdes naturels pour éviter la transpiration des pieds

Les astuces naturelles pour prévenir ou pour remédier à la transpiration des pieds existent ! L’idéal serait d’adopter la mode des pieds nus, mais à défaut de pouvoir le faire, vous pouvez mettre des sandales ou des chaussures ouvertes aussi souvent que possible. En résumé, aérez vos pieds !

Les meilleurs déodorants et antiperspirants au naturel :

  • Préférez le savon doux bio pour le lavage de vos pieds plutôt que les savons trop chimiques antibactériens.
  • Appliquez du talc en veillant à bien en mettre sur les plantes et entre les orteils.
  • Vous pouvez utiliser des lingettes imbibées d’huiles essentielles d’orange amère, de sauge et de citron pour les rafraîchir.
  • Frictionnez-les le soir avant le coucher avec de la lotion à l’alcool camphré.
  • Vous pouvez aussi recourir à la pierre d’alun qui est le déodorant naturel par excellence. Prenez la roche légèrement humidifiée et frottez-la doucement sur la zone ciblée.
  • Déposez de la poudre de bicarbonate de soude dans vos chaussures pour qu’il absorbe l’humidité et les mauvaises odeurs. En alternative, vous pouvez également en faire l’ingrédient de votre bain de pieds en le diluant dans de l’eau chaude.
  • Déposez un grand morceau de charbon enveloppé dans du papier journal dans chacune de vos chaussures. Il va happer toute moiteur qui pourrait s’y trouver.
  • La feuille de sauge peut aussi participer à la régulation de la transpiration. Utilisez-la pour le bain des pieds en les laissant infuser quelques minutes dans de l’eau chaude.
  • Enfin, réalisez un bain de pieds au thé de votre choix (noir, vert, parfumé). Ce dernier détient de nombreuses vertus grâce à son acide tannique. Il est connu pour limiter la transpiration et capturer les odeurs.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’un kyste mucoïde ?

Nous partageons ci-dessous quelques autres conseils pour moins transpirer des pieds :

  • Lavez fréquemment vos pieds, au moins une voire plusieurs fois par jour.
  • Pensez à un séchage toujours parfait, en insistant sur les espaces interdigitaux (entre les doigts de pied).
  • Évitez de porter les chaussures synthétiques, on parle surtout de l’intérieur (première). Préférez celles qui sont respirantes et ne renferment pas de matériaux hermétiques.
  • Privilégiez les chaussettes et les bas en matières naturelles, idéalement du coton À défaut, vous pouvez opter pour d’autres fibres telles que le spandex, le lycra, le polyester ou le polypropylène. En revanche, le nylon est à prohiber !
  • Si vous êtes sportif, les grandes marques proposent des chaussettes aux traitements bactéricides pour garder les pieds au sec et l’évacuation de la transpiration. De même, il existe des chaussures de sport conçues avec différentes technologies d’aération. Par exemple, avec des semelles intérieures aux pouvoirs absorbants, amovibles et lavables.
  • Vous avez également la possibilité d’utiliser les semelles de propreté.
  • Assurez-vous que vous chaussures ne compriment pas vos pieds, cela favorise la transpiration.
  • Laissez respirer vos chaussures en alternant différentes paires au quotidien, changez de chaussettes chaque jour, voire deux fois par jour en cas de chaleur.
  • Outre les solutions naturelles proposées plus haut, il est possible d’avoir recours à d’autres produits tels que : la crème astringente, la crème antisudorifique, les solutions de trempage antibactériennes, les poudres asséchantes et les soins antifongiques, etc. Le spécialiste est la marque Akileine qui propose divers produits dédiés à la santé des pieds.

Si malgré l’application de ces mesures, votre transpiration excessive des pieds persiste, notamment sur une durée de plusieurs semaines, nous recommandons de demander un avis médical.

Transpiration-des-pieds-persiste

Et en cas de persistance de la transpiration des pieds ?

Dans les cas graves d’hyperhidrose plantaire, malgré l’usage de détranspirant, celle-ci se perpétue, le spécialiste peut proposer des traitements spécifiques tels que :

Le soin à l’ionophorèse : légère décharge électrique continue envoyée dans un bac d’eau, dans lequel sont plongés les pieds pour rétrécir les pores. Elle peut également s’effectuer à travers des électrodes.

Les injections de toxine botulique : grâce à son pouvoir relaxant sur les muscles, il suspend la sécrétion de la sueur de l’ordre de 80 % sur la partie ciblée. Et ce sans aucune augmentation de la transpiration sur les autres zones du corps.

L’intervention chirurgicale est à adopter en dernier recours pour sectionner les micro nerfs responsables du déclenchement de l’hyperhidrose.

A lire aussi : Les meilleures recettes de gommage au miel et sucre

 

4.7/5 - (12 votes)
Image par défaut
Julien Barbet
Publications: 97

Laisser un commentaire